__

Après la soirée passée au « village » autour d’un feu de camp et les rencontres avec les résidents, le petit-déjeuner est consommé sous les premiers rayons de soleil de la matinée. Météo au beau fixe dans l’air et dans les cœurs.
CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_001.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_002.JPG
9h00 – La troupe d’antinucléaires prend le départ vers Caumont. Anaïs et Zum se sont joint au marcheurs depuis hier soir alors que Chris les avaient rejoint un peu plus tôt. Une énergie nouvelle imprègne le groupe. Est-ce l’approche d’Avignon et la jonction prochaine avec les amis venant de Bure – là où le lobby et son pouvoir d’Etat tentent de refourguer aux populations une poubelle de déchets radioactifs - ou bien la disparition des premières tensions musculaires et crampes ? Toujours est-il que la dynamique est à présent bien installée.

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_003.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_004.JPG

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_005.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_006.JPG

10h30 – En un peu plus d’une heure, les 6 kilomètres qui séparent du village de Caumont-sur-Durance sont avalés. Un rythme à grandes enjambées porté par des chants de luttes et de résistance diffusée par Anne. Hier soir, Victor a annoncé aux marcheurs qu’un incident à la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche) venait de se produire et que l’un des réacteurs avait du être mis à l’arrêt en urgence. Encore une défaillance sur ce que le pouvoir continue de présenter comme un fleuron de la technologie française. Technologie française ? Encore un mensonge que le lobby nucléaire fait avaler au pays depuis 50 ans. C’est sous licence états-uniennes Weshtinghouse que la France a été couverte de centrales nucléaires. Rien de français là-dedans. Et quand bien même…

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_007.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_008.JPG

Les militants du CAN84 et les autres ami-e-s marcheurs et marcheuses investissent le village à la rencontre des habitants, commerçants et passants. Tracts en main les discussions s’engagent. Un homme d’âge mûr : « Je vous soutiens, tout ça c’est une question de gros sous et de profits pour le CAC40 », un peu plus loin, une jeune femme poussette en main : « Ils nous assassinent, je ne veux pas que mon enfant soit atteint d’un cancer» . Un propos qui fait écho à ceux d’un couple de Villelaure dont la petite-fille est née sans thyroïde et qui se battent avec d’autres famille regroupées dans l’AMT (Association des Malades de la Thyroïde) pour sauver leurs enfants et petit-enfants et faire condamner les responsables nucléocrates.

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_009.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_010.JPG

11h15 – On reprend en direction d’Avignon. La « 4 voies » est plus que dangereuse, sans bas-côtés aucun. Une conception qui empêche les piétons de passer du village à la ville et qui les exposent, ainsi que les cyclistes, au risque des automobiles. Priorité à la voiture sur l’humain car il faut vite rediriger le salaire du chaland vers l’immense zone commerciale avignonaise située à deux pas de là. Un cycle infernal. Celui qui dépossède chacun-e de sa vie. Double esclavage du travail salarié et de la sur-consommation.

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_011.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_012.JPG

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_013.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_014.JPG

12h30 - Les antinucléaires prennent possession du rond-point de l’aéroport d’Avignon. Des banderoles « arrêt immédiat du nucléaire, pas dans 10 ans , pas dans 20 ans » décorent le carrefour. Des drapeaux jaunes, portant le sigle radioactif noir barré de rouge vif, sont plantés de ci de là.

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_015.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_016.JPG

Les marcheurs commencent à distribuer des tracts d’informations aux automobilistes. Encore des encouragements, des mots de soutien, des approbations. Pendant plus de deux heures la connaissance circule de l’un à l’autre hors des canaux balisés par les tenanciers médiatiques. 

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_017.JPG  CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_018.JPG

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_019.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_021.JPG

Après la pause du repas, accompagnée de mélodies à la guitare et de chansons reprises en cœur, les vaillantes et vaillants combattants pour la vie reprennent la route, empruntent la longue voie interminable qui borde la zone commerciale d’entrée d’Avignon. Sur des centaines d’hectares l’usine à bouffe et à compensation de frustrations en tout genre, tourne à fond. A vomir.

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_022.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_023.JPG

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_024.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_025.JPG

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_026.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_028.JPG

16h00 - La route, dite de Marseille qui conduit à Avignon est interminable. Les conducteurs et conductrices klaxonnent, saluent les marcheurs, les encouragent.

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_029.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_030.JPG

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_034.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_034-b.JPG
16h30 – Les remparts de la cité des papes sont en vue. Il reste encore quelques kilomètres avant de les atteindre. Le pas se fait plus déterminé. Une banderole est déployée et barre à présent toute la largeur de la route. Derrière, les automobilistes patientent au rythme des antinucléaires. La gare d’Avignon-centre est atteinte.

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_035.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_036.JPG

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_037.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_038.JPG

De nouvelles personnes se joignent à la marche qui attaque à présent la remontée de la rue de la République. Sur les trottoirs des passants applaudissent et se joignent aux marcheurs. Les tracts anti-omerta circulent. Des roulements de tambours accompagnent les pas des marcheurs. 

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_039.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_040.JPG

17h30 - Ça résonne entre les façades des « beaux immeubles » et sous les fenêtres des sièges des médias. La place de l’horloge et de l’hôtel de ville accueille à présent la troupe. Sous les fenêtres de la nouvelle mairesse les manifestants scandent « arrêt immédiat du nucléaire , pas de PPI inutile ». « PPI » ce sont ces pseudo plan d’intervention en cas d’accident nucléaire. Aussi futiles qu’illusoires car comment alerter les populations ou les  confiner alors que les enfants se trouvent à l’école et les parents à leur travail ou chez eux. Comment croire que la solution serait de se confiner dans des locaux-passoires, comment duper les gens en leur assénant qu’il suffirait de mettre du scotch autour des fenêtres pour se protéger de la radioactivité. En moins d’un quart d’heure, avec le mistral, la radioactivité de Tricastin est sur Avignon. La seule solution est de fuir et d’abandonner ses biens et son lieu de vie avec aucune possibilité d’y revenir. Pour les marcheurs la seule réponse crédible est donc d’empêcher que le drame se produise, d’empêcher la catastrophe, de mettre immédiatement à l’arrêt toutes les installations nucléaires.

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_046.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_051.JPG

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_041.JPG CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_052.JPG

18h30 – Rassemblement devant l’Hôtel de ville d’Avignon. Un groupe de touristes japonais photographie à tout va le défilé des antinucléaires radicaux. Un Coréen veut se faire photographier aux côtés des français en lutte. Tambours et sirène d’alarme retentissent sur la place. Les portes de la maison du peuple sont verrouillées. Comme du temps de la municipalité UMP. Aujourd’hui elle est PS mais les mêmes méthodes moyenâgeuses sont appliquées. Le peuple dehors. A l’étage les nouveaux élu-es sièges en Conseil. Trouble. Quoi ? des citoyens ? des revendications ? comment est-ce possible alors qu’on se répartit les prébendes et qu’on hiérarchise les rayonnages des promos locales pour six années de pouvoir absolu, loin du peuple. Les cris des antinucléaires et leur « ramdam » obligent deux élus à passer la tête et venir devant les antinucléaires. Alors que l’élu d’Europe Ecologie tente  d’enrouler dans sa langue de miel l’échange, une seule et unique question lui est posée : « allez-vous adopter un vœu en Conseil pour l’arrêt immédiat du nucléaire, comme nous vous l’avons présenté avant les élections et depuis votre élection ? » Comme la réponse est « non » et tente une fois encore d’embobiner les antinucléaires, ceux-ci raccompagnent les deux élus manu-militari vers leur huis-clos. « Criminel » leur lance un manifestant.

CAN84_marche-antinucleaire-pour-la-vie_Cavaillon_Caumont_Avignon_047.JPG DSCN4749.JPG

19h15- Les marcheurs se dirigent vers le « Parc des Libertés », îlot de verdure et d’accueil des résistances et initiatives citoyennes situé sur l’île de la Barthelasse. Là, demain, après la manifestation du 1er mai à laquelle participeront les antinucléaires, aura lieu la Fête antinucléaire pour la vie. Au programme : projections-débats, musiques, gratiféria,…