__

Le Collectif antinucléaire de Vaucluse est fort mécontent mais, hélas, pas surpris depuis le temps qu’il tente d’arracher aux élu-es un peu de prise de responsabilité face aux atteintes du nucléaire et de la radioactivité sur la santé de la population et des territoires.

Une lettre argumentée et quelques questions basiques auront eu raison des beaux discours des prétendants aux charges électives :

2014-03-19_CAN84_Elections-mu_nicipales_candidats-pronucleaires_3.JPGQuelle mesures et dispositions concrètes entendez-vous prendre en cas d'accident nucléaire ? Attendrez-vous que la catastrophe se produise et que les directives des autorités administratives vous soient données pour protéger votre commune et sa population? Avez-vous prévu des lieux de replis (bunkers enterrés, locaux hermétiques avec nourritures pour plusieurs mois et recyclage d'air,...) ?  Avez-vous prévu de rendre les établissements publics de votre commune accueillant des enfants et du public (mairie, écoles, crèches, foyers,...) apte à protéger leurs usagers de la radioactivité ? Avez-vous mis en place, ou entendez-vous mettre en place, un dispositif spécial et des moyens techniques et humains pour informer la population en cas d'accident nucléaire, de jour comme de nuit, en secteur urbanisé comme en secteur rural?…

Vraiment pas le genre de questions qui nécessitent une intense réflexion, la création d’un commission d’étude, un groupe de travail et de différer les réponses à plus tard.

Sauf que cette réalité claque à la figure des candidats et les renvoie à leur incapacité à gérer un accident nucléaire et ses impacts concrets sur la population. Une incapacité et aussi une impossibilité. Et c’est là que le bât blesse car il est impossible de se protéger du nuage radioactif  de mort, impossible de sécuriser le nucléaire, impossible de gérer les populations en danger, de redonner vie aux territoires contaminés pour des milliers d’années.

D’où la seule attitude responsable et rationnelle à adopter en sortant des croyances dogmatiques : la mise à l’arrêt immédiat des installations nucléaires dont les 6 engagements proposés par le CAN84 aux listes candidates en sont l’ossature de vie.

2014-03-19_CAN84_Elections-mu_nicipales_candidats-pronucleaires_1.jpgParmi ceux-ci : faire procéder de façon permanente à des analyses de présence de radioactivité sur le territoire (eau et air) par un laboratoire indépendant du lobby nucléaire et de l’administration, la création d’un Registre sanitaire recensant les atteintes nucléaires à la santé, comme cela existe dans d’autres départements mais pas en Vaucluse, la mise en place par l’Agence Régionale de Santé ou par toute autre instance indépendante d’une étude sanitaire d’ampleur sur les affections liées au nucléaire comme le demande de nombreux médecins de la région, la communication publique par les hôpitaux de la région, tel celui d’Avignon par exemple, des statistiques non-nominales des personnes accueillies pour des leucémies et autres cancers spécifiques, et le taux d’augmentation sur ces dix dernières années. Ainsi que l’interpellation des administrations, assemblées et élus dont la responsabilité est engagée par ces atteintes sanitaires et à la santé publique. Et évidemment l’adoption par l’assemblée communale d’un vœu pour l’arrêt immédiat du nucléaire pour des raisons sanitaires et de santé publique.

5 réponses sur 250 et peu d’engagements

Tous les candidats du FN au PS en passant par l’UMP et les centristes bottent en touche et font l’autruche. Seules 2 listes dans les villages de Velleron (conduite par le Dr Bernard Senet) et de Villelaure (conduite par Catherine Serra), 2 listes à Avignon (Helle et Castelli) et 1 liste à Carpentras (Démocratie Directe) ont répondu à l’interpellation citoyenne.

2014-03-19_CAN84_Elections-mu_nicipales_candidats-pronucleaires_2.JPGPour le CAN84 les listes muettes et fuyantes expriment par leur comportement le mépris des citoyens et la peur de la rencontre avec les gens seulement considérés comme des masses informes et sans visages à soumettre à leur pouvoir. Le CAN84 invite ces têtes de listes à aller s’inscrire comme liquidateur-sacrifié de première ligne en cas de fuites radioactives à la centrale nucléaire du Tricastin.

La liste de Cécile Helle (PS) ne répond pas aux questions et, dans le plus pur style de « langue de bois » renvoie à une possible réflexion sur la question… si elle est élue, avec le souhait d’associer les associations à la condamnation radioactive des territoires.

La liste de André Castelli (Front de Gauche) reste dans les clous de la position nationale du Front de Gauche d’un hypothétique référendum national soumis à la population sur la question nucléaire et envisage l’amélioration de la brochure locale d’information de la population sur les risques majeurs. Une brochure et une balise supplémentaire de mesure de la radioactivité pour se protéger des atteintes à la santé et de la contamination de la production agricole : un peu court !

Seules les listes de Bernard Senet à Velleron et  Catherine Serra à Villelaure semblent avoir pris la mesure de la gravité des atteintes du nucléaire à la santé publique et aux territoires. La seconde liste à fait l’effort de répondre à toutes les questions et a eu l’honnêteté de signifier son impossibilité à répondre plus précisément à certaines questions et propositions. Mais, malheureusement, ces 2 listes ne se sont pas engagées sur la conclusion logique de leur analyse de la catastrophique situation : la mise à l’arrêt immédiate des installations nucléaires.

L'honneur sauvé de la citoyenneté

Une seule liste relève le défi de l'omerta et de la dictature nucléocrate, manifeste son amour de la vie et prend en compte concrètement le présent et l'avenir de nos territoires et de la population en se positionnant pour l'arrêt immédiat du nucléaire et en faveur des 6 engagements: "Démocratie Directe" de Carpentras. Une brèche vient ainsi de s'ouvrir dans le consensus criminel et la bien-pensance maltraitante du pays et de la planète.

Spécial "carton rouge"

Le CAN84 décerne un spécial « carton rouge » aux candidats Europe-Ecologie de Cavaillon et de Le Thor qui, bien que relancés à plusieurs reprises comme toutes les autres listes, ont opté pour le mutisme, certainement gênés aux entournures par la collaboration de leurs représentants-ministres à un gouvernement pro-nucléaire et à des alliances électorales ambigües .

Collectif Antinucléaire Vaucluse (CAN84) . collectifantinucleaire84@hotmail.fr

La Presse en parle  : La Marseillaise 2014-03-23_La-Marseillaise_Elections_CAN84_Vaucluse.jpg  La Provence : 2014-03-20_CAN84_Presse_La-Provence_elections-municipales_Avignon.jpg