__

Les deux ministres EELV Cécile Duflot (Logement) et Pascal Canfin (Développement), le ministre socialiste de l'Ecologie, Philippe Martin et la garde des Sceaux, Christiane Taubira, tout comme Barbara Pompili, coprésidente du groupe écologiste à l'Assemblée nationale, Jean-Vincent Placé, président du groupe écologiste au Sénat, Pascal Durand, secrétaire national d'EELV, José Bové député européen ont entendu une autre musique que celle bien soporifique de congratulations qu'ils avaient envisagée et mise en scène à l'occasion des "journées d'été d'Europe Ecologie" à Marseille ce 22 août 2013. Les militants antinucléaires du CAN84 ont fait irruption, lors de la séance plénière, au beau milieu des caméras et appareils photos entourant l'aréopage des notables gouvernementaux et dépliés leur banderole exigeant "l'Arrêt immédiat du nucléaire".

2013-08-22_EELV_Marseille_CAN84_universite-ete_01b.jpg 2013-08-22_EELV_Marseille_CAN84_universite-ete_04.JPG

Se saisissant d'un porte-voix un militant faisait exploser aux yeux et oreilles des hommes et femmes de pouvoir la réalité : une région la plus nucléarisée de France et d'Europe, des rejets quotidiens de radioactivité par toutes les installations nucléaires de la vallée Rhône-Durance, l'eau et l'air et la chaîne alimentaire contaminée, des malades et des morts par la radioactivité ici, en France pas ailleurs, pas au Japon, ici... les antinucléaires exhortant les militants écologistes à faire pression sur leur direction de parti pour qu'elle signe le "Pacte pour la vie, pour l'arrêt immédiat et inconditionnel du nucléaire".

2013-08-22_EELV_Marseille_CAN84_universite-ete_03.JPG 2013-08-22_EELV_Marseille_CAN84_universite-ete_01.JPG

Alors que le service d'ordre d'EELV n'hésitait pas à menacer les militants antinucléaires, ceux-ci applaudit par une bonne partie de l'assistance, prenaient position dans l'assemblée, escaladaient les barrières et distribuaient le "Pacte pour la Vie". Plusieurs militants écologistes venant alors donner un coup de main pour tenir les banderoles, prendre des photos, répartir les tracts auprès des présent-es.

2013-08-22_EELV_Marseille_CAN84_universite-ete_02.JPG 2013-08-22_EELV_Marseille_CAN84_universite-ete_06.JPG

Le député EELV Noel Mamère qui avait refusé la veille de participer à ces journées en estimant que les questions de fonds seraient évacuées au profit de stratégie et de répartition de poste donnait ainsi un écho tout particulier à l'action des antinucléaires. Une opération "coup de poing" pacifique et déterminée visant à secouer le cocotier de la bienpensance et du conformisme gestionnaire, à faire en sorte que la vie et la réalité du vécu de toute une population atteignent les oreilles des décideurs et les éloignent un certain temps de leurs "combinazione" électoralistes. La mort nucléaire rôde : on ne pactise pas avec le diable.

2013-08-22_intervention_CAN84_jeeelv.jpg