__

Une semaine après la fin de la "Marche antinucléaire pour la vie" les militants du Collectif antinucléaire de Vaucluse ont repris le chemin du pavé, de la rue, de l'espace public pour tendre la main aux salarié-e-s en lutte pour l'amélioration de leurs conditions de travail. A l'occasion du défilé du 1er mai sur Avignon, ils ont déployés plusieurs banderoles exigeant l'arrêt immédiat et inconditionnel du nucléaire. Sur les tee-shirt : "pas de compromis".... avec le crime.

2013-05-01_1er-mai_Avignon_CAN84__1_.JPG 2013-05-01_1er-mai_Avignon_CAN84__3_.JPG

2013-05-01_1er-mai_Avignon_CAN84__4_.JPG 2013-05-01_1er-mai_Avignon_CAN84__2_.JPG

Alors que quelques responsables syndicaux s'enfermaient dans une réclamation de plus de travail dont les antinucléaires les priveraient, du camion des syndicats une voix saluait la présence aux côtés des salariés des citoyens luttant pour l'arrêt du nucléaire et la vie.

Plus d'un millier de travailleur-se-s en lutte ont ainsi pu entendre, ce 1er mai 2013, l'appel et l'exigence des antinucléaires à bannir définitivement de la planète la destruction atomique civile et militaire.