__

Ce que vit cette Vauclusienne est emblématique de ce qu’endurera un jour ou l’autre chacun et chacune d’entre-nous. Elle vient de mettre en ligne sur internet son témoignage *

Ce 7 juillet 2008, dans la nuit paisible de l’été provençal, chacun est dans ses projets ou dans ses rêves, en famille ou entre amis, les cigales chantent encore, l’air embaume la lavande. Mais soudain une fuite radioactive se produit sur le site nucléaire du Tricastin (Vaucluse) : 70kg d’uranium sont rejetés par inadvertance sur le site et dans les rivières alentours. L’alerte tarde à être donnée, le matériel manque, l’armoire est fermée à clef : le crime est à l’oeuvre, sournois, inodore, incolore, sans saveur.

Areva et sa filiale Socatri seront condamnées deux ans plus tard.

Entre-temps, les viticulteurs et les agriculteurs ont leur vignes et cultures contaminées et les habitantes… compté-e-s pour quantité négligeable par le lobby nucléaire. Pourtant des centaines d’entre-eux vont être contaminés, en silence. Les médecins constatent depuis cet incident nucléaire une augmentation de cancers de la thyroïde ou d’autres organes au long de ces trois dernières années. C’est le cas de cette vauclusienne, atteinte au foie.

Plus de 220 habitants vont voir eux aussi la vente de leurs habitations annulée par les acheteurs du fait de l’incident nucléaire. Ils se retourneront contre Areva le pollueur pour demander réparation. Ils interpelleront le Président de la République et les élus. Sans effet à ce jour. C’est le cas de cette vauclusienne qui perd ainsi son bien.

2012-04-14_Video-temoignage_Mme-Pauchard_Bollene.jpgDepuis, des centaines d'incidents ont eu lieu dans les installations nucléaires en France, aucun site n'étant épargné. Plus de 1000 incidents en 2010, autant ou peut-être plus en 2011, combien en 2012? La vétusté des installations accentue la mise en danger de la population. 42 réacteurs sur 58 ont atteint ou vont atteindre cette année en France la limite de 30 ans d'âge initialement prévue pour leur arrêt. Les dysfonctionnements se multiplient, les rejets intempestifs de radioactivité se cumulent aux rejets radioactifs quotidiens de chaque installation.

Les rejets radioactifs de l’industrie nucléaire civile et militaire dans l'atmosphère et dans les rivières génèrent, jour après jour, une contamination par diffusion chronique de doses qui se cumulent dans les organismes, altèrent le vivant, détruisent les territoires. La population en est victime quotidiennement sans trop le savoir.

Ainsi, tout au long de son activité le nucléaire porte atteinte en permanence à la santé et à la vie de tous dès maintenant, à celle de nos enfants et de nos petits-enfants, et à celles de milliers des générations à venir, atteint toutes les activités humaines, menace le moindre projet individuel et collectif.

Le nucléaire est un chantage permanent sur les peuples (destruction atomique, bombes, armement), il nuit à la démocratie ( loi du silence, omerta, décisions prises par une poignée de techno-scientistes et affairistes sans conscience), il est une agression quotidienne à notre intégrité. Un jour de plus est donc un jour de trop.

Solidaires des victimes, habitant-e-s de France, salarié-e-s du nucléaire ou d’autres secteurs, étudiant-e-s et sans-emploi, artisans et professions libérales, ils sont près de 8000 à avoir signé une pétition qui exige la fermeture des installations nucléaires du Tricastin et l’arrêt immédiat du crime nucléaire, sans aucune condition et définitivement. Les criminels doivent rendre des comptes. Les élus doivent assumer leur choix sordide.

Le Collectif antinucléaire de Vaucluse et le "Réseau Zéro Nucléaire" soutiennent cette résistance.

__

. vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=6h9HcVLBJ6A
. page facebook " La femme qui résiste " : https://www.facebook.com/pages/La-femme-qui-r%C3%A9siste/278526112233628
. échanges de correspondances de Mme Pauchard avec le Président de la République et Areva : http://www.sanurezo.org/lafemmequiresiste.pdf

___

traduction de la vidéo-témoignage "La femme qui résiste"

Aline Pauchard 55 ans nationalité française.

À cause des mensonges du candidat président Nicolas Sarkozy, je suis aujourd'hui malade et ruinée.

Mur de Berlin ou Fukushima tout n'est que baratin chez cet homme là !

Ma vie comme celle de plus de 200 personnes vivants à Bollène (commune située à la jonction de la Drôme, de l'Ardèche et du Gard) a basculé lors de l'été 2008.

Une cuve de l'usine SOCATRI (filiale du groupe AREVA) a débordé dans la nuit du 7 au 8 juillet 2008, et 30 tonnes d’une solution contenant 74 kilos d’uranium ont été relâchées dans la nature par l'intermédiaire des rivières La Gaffière et l'Auzon.

Depuis je suis malade et ruinée, lorsque je demande des comptes à l'état français, il m'envoie vers AREVA, lorsque je demande des comptes à la société AREVA, elle m'envoie vers l'état français !

Personne ne veut assumer les graves conséquences sanitaires et sociales de la proximité du site nucléaire de Tricastin avec la ville de Bollène.

Sur le site de Tricastin un tumulus contenant des déchets radioactifs militaires nous expose depuis plusieurs années à la menace additionnelle de contamination nucléaire aquifère par les eaux de ruissellement. Par le passé des barres de combustible radioactif sont restées coincées pendant plusieurs jours en suspension précaire au dessus de la piscine menaçant toute la Provence d'un accident nucléaire majeur.

Notre situation est à rapprocher de celles malheureusement vécues par de trop nombreuses familles japonaises qui survivent sur des territoires durablement contaminés depuis le début, en mars 2011, de l'abominable catastrophe nucléaire de Fukushima.

Je demande à tous les citoyens français à quelques jours du premier tour des élections présidentielles 2012 de faire tourner cette vidéo pour que nous brisions ensemble l'omerta criminelle d'un lobby nucléaire international qui méprise notre santé, la santé de nos enfants et nos biens.

Vous trouverez l'ensemble de mes échanges épistolaires avec les différents "responsables" de cette affaire à l'adresse indiqué en fin de cette vidéo.

Quel que soit la personne élue au soir du dimanche 6 mai 2012 elle devra rapidement apporter une réponse aux questions vitales que je viens de poser et dont les réponses nous concernent TOUS.

Merci de m'avoir accordé un peu de votre temps."