__

Invisible, inodore, sans saveur la radioactivité exécute sournoisement son implacable oeuvre de mort. Au regard de ce crime sanitaire les scandales de l’amiante, du sang contaminé, de la vache folle, du « médiator », des pesticides et autres OGM ne sont rien.

Pourtant les élus du département refusent toujours de combattre le crime et de protéger la population et les territoires. Ils refusent de faire analyser les eaux délivrées à la population ou utiliser en agriculture ainsi que l’air, ils refusent de se prononcer pour l’arrêt immédiat des installations nucléaires civiles et militaires du triangle de la mort nucléaire Tricastin-Cadarache-Marcoule.

Afin de rendre palpable l’invisible et obliger les élus départementaux à prendre conscience de la réalité du nucléaire et de ses atteintes quotidiennes à la santé, les militants du Collectif antinucléaire de Vaucluse encerclent depuis 9h30 ce vendredi 30 mars 2012 le Conseil Général. Ils ont disposé tout autour de l’édifice des fûts radioactifs, procédé à l’épandage de lisier de porcs, installé des photos de victimes de Tchernobyl et Fukushima. Sur une table tendue de noir : un livre de condoléances trône au milieu de banderoles stigmatisant les élus pour « non-assistance à personne en danger » et réclamant l'arrêt immédiat du nucléaire.

2012-03-30_CG-Vaucluse_6603.jpg2012-03-30_CG-Vaucluse_6600.jpg

IMG_6626.jpg2012-03-30_CG-Vaucluse_6591.jpg2012-03-30_CG-Vaucluse_6564.jpg
2012-03-30_CG-Vaucluse_6580.jpg

Devant le Conseil Général et devant l'annexe de la Préfecture de Vaucluse, dont les positionnements pro-nucléaires sont similaires, le Collectif antinucléaire de Vaucluse/CAN84 a rappeler, par une déclaration, ses nombreuses démarches pour briser le mur du silence imposé par le lobby nucléaire et la complicité au moins passive - pour ne pas dire active idéologiquement et sur le terrain- des élus du département.

Devant la puissance de l'action les Conseillers Généraux ont fermé les portes d'accès de la session public se mettant hors-la-loi et faisant preuve d'un déni de démocratie.

3 actions en direction des élus

Les militants du CAN84 sont porteurs d’une pétition exigeant la « fermeture immédiate des 4 réacteurs du site nucléaire du Tricastin » signée par plus de 7500 vauclusiens et vauclusienne.

Ils entendent remettre aux élus départementaux un projet de délibération à adopter sans attendre par le Conseil Général, délibération exigeant au vue du crime nucléaire à l'oeuvre en France l'arrêt immédiat, inconditionnel et définitif du nucléaire, la fermeture des installations nucléaires et l'inscription dans la Constitution française de l'interdiction de recourir au nucléaire sous toutes ses formes.

Et face au constat de l’ignorance ou de l’indifférence des Conseiller-e-s Généraux les antinucléaires viennent aussi remettre à chaque conseiller-e général-e un « QCM nucléaire à l’usage des béotiens ». 35 questions soumises aux élus afin de tester le niveau de connaissances et de compétences de ceux qui exercent le pouvoir.

2012-03-30_Conseil-General_CAN84_02.jpg  2012-03-30_Conseil-General_CAN84_04.jpg  2012-03-30_Conseil-General_CAN84_05.jpg 2012-03-30_Conseil-General_CAN84_03.jpg 2012-03-30_Conseil-General_CAN84_01.jpg

 

photos : Chris et WolaKota

La Presse en parle :

France Bleue Vaucluse logo_France-Bleu-Vaucluse.jpg   AvignonCityNews logo_Avi-City-local.jpg  

La Provence  2012-03-30_CG-Vaucluse_Presse_LaProvence.jpg  Le Dauphiné 2012-03-30_CG-Vaucluse_Presse_LeDauphine.jpg

La Marseillaise 2012-03-30_CG-Vaucluse_Presse_LaMarseillaise.jpg  Le Midi Libre 2012-03-30_CG-Vaucluse_Presse_MidiLibre.jpg 

____

Vous n'avez pas pu participer à cette action? vous souhaitez y contribuer malgré tout? vous pouvez adresser votre soutien au CAN84 par un petit mot ou un commentaire ci-dessous; vous pouvez aussi adresser une participation même modeste au frais engagés d'un montant de 124€ (achats des bidons et du lisier, photocopie des QCM et autres communiqués de presse et tracts, impression des photos des victimes de Tchernobyl et Fuskushima,...) . Merci à vous : ici