__

Arrêt immédiat veut dire... Arrêt immédiat. Cela semble une évidence mais bon nombre encore d'environnementalistes se noient dans une hésitation répétitive sous la pression idéologique du lobby nucléaire et un souci de mauvais aloi d'être reconnu et accepter par les pouvoirs comme des gens crédibles et sérieux. Ce faisant ils sèment la confusion dans les esprits, laissant ainsi entendre que, puisqu'on peut encore  maintenir le nucléaire en fonctionnement pour 20 ans ou plus sous couvert d'une hypothétique "transition énergétique" , la destruction atomique n'est pas si risquée.


Pourtant, le simple bon sens et le rationalisme, la préservation de la santé et de la vie, veut qu'à danger immédiat : arrêt immédiat.

Non pas une décision (gouvernementale) car une décision  peut toujours être remise en cause comme ce fut le cas en Allemagne notamment. Le gouvernement suivant revient sur la décision du gouvernement d'avant. Une décision c'est un leurre de bobo, d'accompagnement du système, de greenwashing déconnecté du réel criminel du nucléaire.

2012-03-09_CAN84-Fukushima_MairieAvignon_02.JPGArrêt immédiat veut dire : on coupe, on arrête de faire tourner les centrales nucléaires et de produire de l'uranium enrichi.
Les Japonais l'expérimentent cruellement cet arrêt immédiat. Devons-nous comme eux attendre la catastrophe?
C'est absurde et criminel.

Arrêt immédiat veut dire : arrêt des rejets quotidiens dans l'eau et l'atmosphère des radio-contaminants destructeurs de santé, de vie, de territoires, pourvoyeurs de malades, de cancers, de malformations fœtales, de perturbations cardiaques et neuronales,..

Arrêt immédiat veut dire : protection immédiate des populations. Pas dans 10ans, pas dans 20 ans, pas dans 30 ans.

Arrêt immédiat veut dire : augmentation du potentiel des centrales hydro-électriques, réouvertures des centrales thermiques pour 5 ans (sans incidence réelle sur le CO2) : gaz, co-génération, fuel, charbon-décarboné; arrêt immédiat de tout programme électro-nucléaire et interdiction de toutes installations de chauffage électrique dans les constructions publiques et collectives; réduction des consommations d'électricité(s) inutiles (panneaux des zones commerciales, enseignes,...),

Arrêt immédiat veut dire : ne pas lier l'arrêt du danger et du crime du nucléaire à l'existence ou non d'autres solutions et notamment d'une transition douce énergétique. Car cela veut dire : maintien du nucléaire et de ses atteintes à la santé pour des décennies encore.

Arrêt immédiat veut dire : non on ne sortira jamais du nucléaire, soyons réalistes et rationnels, l'existence mêmes des déchets radioactifs pour des milliers d'années fait qu'on a la radioactivité sur les bras et qu'on la refile aussi à nos petits-enfants, arrière-petits-enfants, arrière-arrière-petits-enfants. Soyons maudits!

Arrêt immédiat veut dire : plus un €uros pour le nucléaire, ni public ni privé, plus un  €uros pour la recherche et le développement nucléaire mais tout orienter vers les énergies renouvelables et les économies d'énergies.

Arrêt immédiat veut dire : on arrête du jour au lendemain de produire encore et encore des déchets radioactifs.

2012-03-09_CAN84-Fukushima_MairieAvignon_01.JPGArrêt immédiat veut dire : il n'est pas possible d'arrêter progressivement le crime. Ou il existe et demeure ou on l'arrête. La radioactivité serait couleur caca d'oie, sentirait l'arsenic, volatiliserait dans l'air des particules d'amiante, rejetterait dans l'eau des liquides noirâtres, estampillerait les malades de la thyroïde et les atteint-e-s de cancers d'un panneau "nucléaire" : on arrêterait immédiatement la catastrophe sanitaire quotidienne.

Arrêt immédiat : c'est cesser de mentir, de se mentir. C'est faire un petit effort intellectuel, pour matérialiser la radioactivité, sortir de l'endormissement idéologique des nucléopathes et autres accompagnateurs du système, se libérer de la peur du manque, ouvrir les yeux sur le réel, cesser de se bercer de douces illusions, de se donner bonne conscience à bon prix en réclamant une "sortie" idiote et impossible car il y a les déchets, le démantèlement des installations civiles et militaires.

Arrêt immédiat : c'est aussi du travail pour plus de 50ans avec le démantèlement des installations (pas que les centrales mais bien toutes les INB -installations nucléaires de base- et INBs -installations nucléaire sde base secrète/militaire), des formations nouvelles à mettre en place, des reconversions de carrières (sans même évoquer les emplois que créera le secteur des énergies renouvelables).

Arrêt immédiat : c'est ne faire dépendre de rien l'exigence d'arrêter le nucléaire, simplement et cruellement décider de protéger la vie et la santé, sans mixer cette impérieuse urgence avec quoi que ce soit d'autres. Fussent des thématiques honorables par ailleurs.

Le Collectif antinucléaire de Vaucluse appelle à un rassemblement le 11 mars 2012 au parking des Italiens/abribus d'Avignon, derrière une immense banderole de près de 30 mètres de long... La meilleur des solidarités avec le peuple japonais victime de la terreur nucléaire est de reprendre son propre mot d'ordre, sa propre exigence d'un arrêt immédiat du nucléaire.