banderoles pour fustiger la poursuite effrénée du nucléaire à l'occasion de l'inauguration par Areva et son oligarque Anne Lauvergeon de sa nouvelle unité Georges Besse II sur le site du Tricastin.











Pas de train radioactif dans le Vaucluse ou ailleurs



Après, le matin, avoir fait entendre leur opposition à la fuite en avant nucléaire du pays, à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle unité d’Areva au Tricastin, les militants antinucléaires de Vaucluse se sont opposés au transport par route puis par train de déchets radioactifs. Le train, dont le départ a été tenu secret par le lobby nucléaire jusqu’au dernier moment, relie le site militaro-civil de Cadarache (13) à l’Allemagne, en passant par Aix puis le centre-ville d’Avignon sans que la population n’en ait été informée. Retenu quelques temps à Aix-en-Provence par les anti-nucléaires, le train s’est présenté à Avignon tandis que, banderole déployée, les anti-nucléaires de Vaucluse distribuaient plus de 1000 tracts d’information à la population afin de briser la loi du silence imposée par le complexe militaro-industriel nucléaire.







La Presse en parle : 
France Bleu Vaucluse
La Provence   Vaucluse-matin