|

Séisme de 4,5 dans le Gard-Rhodanien : La menace nucléaire est réelle

Un nouveau séisme de 4,5 sur l'échelle de Richter vient de se produire dans le sud-est (Gard-Rhodanien) ce mercredi 4 août et révèle l'absence de fiabilité des affirmations du lobby nucléaire répétant sans honte qu'en Provence les centrales nucléaires ne sont pas menacées par les tremblements de terre. Il y a 3 centrales nucléaires dans ce secteur (Tricastin, Cruas Meys, Pierrelatte), des réacteurs à bout de souffle, une usine de fabrication du terrifiant combustible « Mox » (celui de Fukushima). Il faut les fermer immédiatement!

CAN84 – Collectif antinucleaire de Vaucluse / collectifantinucleaire84@hotmail.fr // Tel : 06 60 76 04 03 / www.coordination-antinucleaire-sudest.org


Communiqué de Presse du 4 aôut 2011 - 10h

La menace nucléaire est réelle : le CAN84 exige l'arrêt définitif des réacteurs nucléaires du Tricastin et des sites nucléaires de la vallée du Rhône-Durance

Un nouveau séisme de 4,5 sur l'échelle de Richter vient de se produire dans le sud-est (Gard-Rhodanien) ce mercredi 4 août et révèle l'absence de fiabilité des affirmations du lobby nucléaire répétant sans honte qu'en Provence les centrales nucléaires ne sont pas menacées par les tremblements de terre. Il y a 3 centrales nucléaires dans ce secteur (Tricastin, Cruas Meys, Pierrelatte), des réacteurs à bout de souffle, une usine de fabrication du terrifiant combustible « Mox » (celui de Fukushima).

Ce séisme fait suite à celui de la semaine dernière en Italie et à celui de jeudi 7 juillet, en Méditerranée, au large de la Corse, d'une magnitude de 5,2, sur l'échelle de Richter. Le BRGM (Bureau de recherche géologique et minière) place se séisme parmi les 10 séismes les plus importants enregistrés depuis une trentaine d'années sur le territoire métropolitain.

Le CAN84 a révélé sur son site internet (1) l'an dernier que des chapelets de micro-séismes avaient lieu non-loin du site nucléaire du Tricastin et annonçaient inéluctablement une amplification de la menace, les 3 sites nucléaires de Marcoule/Tricastin/Cadarache étant tous construits sur des failles sismiques.

Pourtant le 27 mai dernier l'ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) a donné son feu vert à la poursuite de l'exploitation du réacteur n°1 du Tricastin alors qu'elle fixait à l’exploitant EDF, 32 « prescriptions techniques complémentaires » applicables à la centrale nucléaire du Tricastin en matière de sécurité et notamment de séisme. On voit bien avec le tremblement de terre de ce mercredi qu'il n'est plus temps de planifier sur le moyen ou long terme quoi que ce soit, d'autant que les coûts et les possibilités techniques n'existent quasiment pas.

Le Collectif antinucléaire de Vaucluse exige une nouvelle fois la fermeture immédiate et sans condition des 4 réacteurs du Tricastin, tous vétustes, accumulant des incidents à répétition et mettant en péril au quotidien la Provence, ses habitants et ses territoires. A ce jour plus de 2000 vauclusiens ont signé une pétition exprimant cette exigence (2).

La Méditerranée est une zone telluriques en mouvement. Le dernier tremblement de terre en Provence, survenu le 11 juin 1909, à Lambesc (Bouches-du-Rhône), près d'Aix-en-Provence, d'une magnitude de 6,2, avait fait 46 morts et 250 blessés mais à l'époque n'existaient pas les centrales nucléaires.

Depuis des années le Collectif antinucléaire de Vaucluse alerte les pouvoirs publics, les administrations, les maires du département et alentour, l'Agence Régionale de Santé, le Préfet sur la menace sismique en vallée Rhône-Durance et le danger nucléaire inhérent. Mais le poids du lobby des nucléocrates gouverne la vie de la population, de l'Etat, du pays. Il est temps d'y mettre définitivement un terme et d'arrêter immédiatement le nucléaire dans notre pays.

____

(1) www.coordination-antinucleaire-sudest.org

(2) http://www.petitions24.net/nucleaire__fermeture_definitive_des_4_reacteurs_de_tricastin

________

les média en parlent : 

___

Un petit séisme appelé "précurseur" a eu lieu une demi-heure avant le choc principal. Puis deux répliques ont suivi : la première a eu lieu une minute après et une deuxième 11 minutes plus tard.  Quatre secousses ressenties au total dont la plus importante de magnitude 4 entre Alès et Montélimar, à 18 kilomètres du site nucléaire du Tricastin.  Ce tremblement de terre a surpris dans leur sommeil de nombreux habitants et vacanciers actuellement en séjour dans ce secteur très touristique. Le séisme a été enregistré par les stations de détection de la Drôme, à 90 km de distance, jusque dans le sud de la Corse, à 500 km de distance. Selon les premières analyses de Sismalp, il semble que ce soit une petite faille cévenole qui ait bougé dans ce secteur du Massif Central, dans une région Sud-Est dont la sismicité est considérée comme "modéré". Du côté des sismologues, c'est l'interrogation. Jamais un séisme d'une telle magnitude n'avait été observé en Rhône Alpes. Les sismologues parlent d'un événement exceptionnel pour la région.

 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet