|

Contre-inauguration du Festival d'Avignon 2011

Comment ouvrir en 2011 un festival international culturel comme si de rien n'était? comme si la catastrophe nucléaire de Fuskushima n'existait pas après celle de Tchernobyl? comme si celui d'Avignon ne se déroulait pas au coeur du triangle de la mort nucléaire Tricastin-Marcoule-Cadarache ? C'est ce qu'ont voulu exprimer des citoyens de Vaucluse avec le Collectif antinucléaire 84, ce jeudi 7 juillet 2011 à l'occasion de l'inauguration officielle du "Off". A noter la fuite exemplaire de la Maire UMP d'Avignon (Marie Josée Roig) qui, contre la coutume, a refusé de prendre la parole au côté du Président du"Off" Greg Germain...

__





































Applaudit par de nombreuses compagnies théâtrales, l'exigence citoyenne de l'Arrêt immédiat et sans condition de la destruction atomique a été un des moments forts de la contre-inauguration.

"Il est criminel d'assujettir la sortie du nucléaire à des tractations d'accords politiciens en vue d'obtenir plus ou moins de sièges d'élus aux élections politiques" a déclaré l'un des porte-paroles du Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84). "La santé et la vie des populations et des travailleurs ne peuvent se monnayer, c'est sordide. A danger immédiat: arrêt immédiat" a-t-il poursuivit.

Parmi les manifestants plusieurs remarques critiques à l'encontre d'Europe Ecologie se sont exprimées :" comment osent-ils organiser samedi prochain, avec des associations-relais qu'on ne voit jamais sauf depuis peu, un rassemblement soit-disant antinucléaire alors qu'ils ont voté des subventions à ITER au niveau du Conseil Régional? Et qui plus est, selon certaines rumeurs, vouloir interdire de prise de parole le CAN84 c'est à dire ceux qui se battent au quotidien contre le nucléaire et le lobby nucléocrate. Mais peut-être le fait de dire cela sur la place publique les fera revenir à la réalité de la lutte sur le terrain". Plus loin, un manifestant enchérit : "au parlement européen, les députés d'Europe-Ecologie -sauf Bové- ont voté fin 2009 un texte présentant le nucléaire comme l'une des solutions au réchauffement climatique!"

Il apparaît effectivement de plus en plus clair que les luttes citoyennes sont l'objet de tentatives d'OPA de la part de certains partis politiques qui en viennent à considérer les actions populaires et auto-gérées comme des menaces à contrôler, à encadrer et à utiliser comme masse de manoeuvre (alors que partout dans le monde au même moment, des pays arabes à la Grèce, de l'Espagne à la France les "indignés" rejettent ce mode de fonctionnement hérité du siècle passé).

A noter, autre face d'une même médaille, la fuite exemplaire de la Maire UMP d'Avignon (Marie Josée Roig) qui, contre la coutume, a refusé de prendre la parole au côté du Président du"Off" Greg Germain, à cause de la présence des antinucléaires. Son attitude aurait-elle été dictée par son conseiller municipal  en charge de l'économie local qui n'est autre que le chargé chez Areva du lobbying pro-nucléaire auprès des élus?

JR

____

déjà les années précédentes le Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84) était en action (clic sur la photo pour visionner la vidéo)


la police tente d'empêcher l'expression antinucléaire avec le CAN84 : sans succès





le diaporama diffusé quelques jours plus tard
 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet