__
Collectif antinucléaire 84 CAN84 : Collectifantinucleaire84@hotmail.fr
Contact presse : 06 60 76 04 03      

www .coordination-antinucléaire-sudest.org

La catastrophe nucléaire continue à Fukushima au Japon depuis le 10 mars 2011 dans un des pays les plus développés et technicistes du monde : 66 ans après la terreur du nucléaire militaire qui s'est abattue sur le Japon à Nagasaki et Hiroshima (6 et 9 août 1945), 32 ans après l'accident du nucléaire civil de niveau 5 de Three Mile Island aux USA (28 mars 1979) , 25 ans après la catastrophe du nucléaire civil de niveau 7 de Tchernobyl en Ukraine (26 avril 1986).

Des milliers de familles ont été expulsées de chez elles, contraintes de tout abandonner : maison, lieu de vie et de travail, crèche et école pour les enfants, centres de santé et activités de loisirs ; ils ont perdu leurs biens et leurs proches, voient leur santé attaquée, et leur territoire impropre à la vie pour des milliers d’année. Le nucléaire fait sa terrible œuvre de mort. Enfants, femmes, hommes, vieillards, nouveaux-nés en sont victimes, nul n’est épargné.

Loin d’être résigné le peuple japonais se mobilise et manifeste chaque semaine pour l’arrêt immédiat du nucléaire mortifère et criminel qu’il soit civil ou militaire. La société civile et les antinucléaires du Japon appellent les peuples du monde entier à une journée d’action internationale le samedi 11 juin 2011.

La Coordination anti-nucléaire du sud-est et les Collectifs antinucléaires départementaux dont le Collectif antinucléaire 84 donnent rendez-vous à tous les provençaux épris de vie, de justice, de vérité, de solidarité :

à Pont-St-Esprit de 10h à 12 h (marché du rond-point de l’Europe)
à Avignon à 14h45 (de la place de l’Horloge au Palais des papes)
à Marseille à 11h (aux Réformés)

Il faut arrêter le massacre : Tchernobyl c'est à ce jour 950 000 victimes, Fuskushima : à ce jour 4652 travailleurs du nucléaire sont irradiés et les scientifiques et médecins prévoient que plus de 600 000 personnes vont développer dans les 15 ans à venir des cancers et des millions d'autres, des maladies dégénératives. Il n'y a pas de doses inoffensives.

En France en 2010, il y a eu plus de 1000 incidents nucléaires. Nous ne pouvons donc plus accepter d'être les victimes et les cobayes d'un processus industriel destructeur et mortifère guidé par une folie technoscientiste meurtrière. Le nucléaire a fait son temps. Il est urgent de sortir de cette logique dépassée qui laisse aussi à nos enfants ses déchets de mort (est-ce utile ?) pour des milliers d'années .

Nous appelons les provençaux à refuser d'être des cobayes et des victimes de la terreur, à être partie-prenante du mouvement des peuples, à ne pas rester en arrière. Partout dans le monde, des salariés, des jeunes, des étudiants, des grand-parents se lèvent et exigent l'arrêt du nucléaire et une autre politique énergétique d'avenir.

Tournons ensemble nos regard vers l'avenir pour que nos enfants ne puissent pas nous dire : " Tu le savais et pourtant tu n'as rien fait " et  qu'ils puissent être fiers que nous ayons su décider ensemble de l'Arrêt immédiat et définitif du nucléaire.

Le collectif antinucléaire de Vaucluse . Collectifantinucleaire84@hotmail.fr
La Coordination anti-nucléaire du Sud-Est . www .coordination-antinucléaire-sudest.org
Tel :             06 60 76 04 03      

PJ : appel aux salariés du nucléaire