|

Non, la France n'a absolument pas "l'électricité la moins chère d'Europe"

En ces temps de catastrophe nucléaire au Japon, les promoteurs de l'atome ne cessent de répéter que, "grâce au nucléaire", la France bénéficierait des tarifs d'électricité "les plus bas d'Europe", voire du monde ! D'abord, on ne voit pas en quoi cela justifierait de vivre avec la perspective d'une catastrophe similaire ou pire que celle en cours à Fukushima. Mais, surtout, cette affirmation est totalement fausse.
__
Voici les chiffres officiels publiés par l'Union européenne :

































Cf : http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_OFFPUB/KS-SF-07-080/FR/KS-SF-07-080-FR.PDF , page 3)

On constate que, dans 12 pays de l'Union européenne, les ménages paient moins cher qu'en France. Dans deux pays, le tarif est comparable, et dans quatorze pays, il est plus élevé qu'en France. Les tarifs en France sont donc à peu près dans la moyenne. La France est en dessous de la moyenne de l'UE car certains pays comme le Danemark ont choisi de taxer très fortement l'électricité pour éliminer les gaspillages (ce qui n'empêche pas de mettre en place des tarifs sociaux pour la consommation de base des ménages modestes).

Les tarifs étaient plus avantageux en France pour les entreprises (cf bas de la page 3) mais, depuis, de fortes augmentations ont eu lieu. Qui plus est, EDF a annoncé de très fortes augmentations (au moins 30% !) tant pour les ménages que les entreprises, et ce pour financer la prolongation de la durée de vie des réacteurs nucléaires.

Il est donc temps que les citoyens de France comprennent qu'ils sont abusés depuis des années par une communication trompeuse : non, la France n'a pas les tarifs d'électricité les plus bas d'Europe, et elle sera bientôt parmi les pays où l'électricité est la plus chère...
__
source : http://observ.nucleaire.free.fr/prix-elec-france.htm
 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet