|

vendredi 21 janvier 2022

Une enquête publique pour prolonger le fonctionnement du vieux réacteur n°1 du Tricastin est ouverte pendant quelques semaines. Réagissez, dites non !

2020-09-26_cricastin.jpgEDF veux et espère prolonger de dix années de plus le fonctionnement d'un des plus vieux réacteurs nucléaires de France, le n°1 situé au Tricastin en zone sismique et en zone inondable, délabré et fissuré. Après des rafistolages sa durée de vie, initialement prévue à 30/40 ans, serait portée à 50 ans. Pour ce faire une enquête publique est ouverte du 13 janvier au 14 février 2022. Si les habitants de la vallée du Rhône, et d'ailleurs, sont appelés à donner leur avis ce délai très court ne permettra pas à une majorité d'en être informé, de consulter le dossier de plusieurs centaines de pages et d'en analyser le contenu, de pouvoir se faire une opinion éclairée. C'est, une fois de plus, un nouveau coups de force perpétré par la nucléocratie contre la démocratie, la santé et la sécurité de la population. Si le réexamen passe l'ASN donnera son feu vert et ce sera banco pour 10 ans de plus, voir 20 ans de plus, de fonctionnement du nucléaire en France.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 25 décembre 2021

Un nouveau florilège de défaillances et erreurs inquiétantes à la centrale atomique du Tricastin

Centrale-nucleaire-du-Tricastin_aerienne.jpgAu détour d'une lettre de l'ASN datée du 22 décembre et adressée à la Direction EDF-Tricastin on découvre un nouveau florilège de défaillances et erreurs inquiétantes à la centrale atomique du Tricastin, notamment sur le réacteur nucléaire n°1 : des interrupteurs et disjoncteurs d'arrêt d'urgence mal câblés, des vibrations sévères et inquiétantes sur des ventilateurs, des fuites d'huile sur une pompe haute pression du système d’injection de sécurité, la défaillance de plusieurs sondes de température du circuit primaire, des montages inadéquates des câbles 6,6kV des transformateurs des tableaux électriques, des torons de câblage défaillants. Les vieilles casseroles périmées du Tricastin n'en peuvent plus mais les nucléocrates et des politiciens en veulent encore. Qu'ils se taisent et qu'on ferme définitivement ces installations de mort.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 23 décembre 2021

Encore une fuite de tritium radioactif à la centrale nucléaire du Tricastin : 2000 litres mortels déversés atteignant jusqu'à 28 900 Becquerel par litre

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgEt ça continue. Les fuites radioactives comme les dissimulations de celles-ci par Edf-Tricastin. Une nouvelle fois le nucléariste à attendu plus de 3 semaines avant de rendre public et de signaler à l'ASN le 15 décembre 2021 le débordement intempestif d'un des réservoirs d’entreposage d’effluents radioactifs liquides ayant eu lieu le 25 novembre, suivit d'un second débordement du puisard de récupération dont l'étanchéité était défaillante, le tout couronné par la contamination en cascade des caniveaux de récupération des eaux pluviales et les eaux souterraines du site.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 22 décembre 2021

Test-simulation au Tricastin-EDF : très loin du niveau indispensable pour empêcher une pollution environnementale

2021-09-29_camion-soude.jpgL'inspection inopinée menée par l'ASN le 29 septembre 2021 sur la gestion de potentiels déversements accidentels de substances dangereuses ou radioactives sur le site nucléaire du Tricastin vient de révéler : la lenteur de réaction adaptée (plus de 1 heure cumulée), une faible connaissance des signalétiques réglementaires, des ordinateurs de gestion de crise aux systèmes périmés, les codes de déclenchement d'alerte introuvables, l'alimentation électrique du camion du poste de commandement dégradée, des batteries de sauvegardes quasiment à plat. Conséquences : déversements de produits toxiques dans l'environnement, pollutions, inondations internes, Et ce n'était qu'une simulation...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 15 décembre 2021

Tricastin : les députés "France Insoumise" demandent une commission d'enquête sur ce qui se passe à la centrale nucléaire et le rôle de l'ASN dans les dissimulations

deputes_France-Insoumise.jpgLa députée Mathilde Panot, Jean-Luc Mélenchon et leurs collègues "France Insoumise" à l'Assemblé nationale viennent de signer une proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête sur la sûreté et la sécurité de la centrale nucléaire de Tricastin ainsi que sur le rôle trouble de l'ASN.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 8 décembre 2021

Orano (ex-Areva) Tricastin : l'usine de chimie nucléaire Georges Besse II (INB n°168) prend des libertés avec les procédures, la règlementation, la sécurité

Tricastin_Georges-Besse-II_Areva-Orano_zone-entreposage-container.jpgOrano (Areva) s'est affranchie de plusieurs de ses obligations après avoir obtenu de l'ASN des autorisations de modifications dans l'enrichissement de l'uranium. Idem pendant le mouvement social de novembre dernier en passant outre les obligations de formations et habilitations des intervenants. Changement de nom pour cause de faillite mais toujours vieilles pratiques de bricolage et de petits arrangements au détriment de la sécurité, du respect de la réglementation et de la maîtrise des processus nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 30 novembre 2021

Pollutions et contaminations radioactives du Tricastin : rien n’a changé depuis le référé de 2013 contre EDF et l’ASN.

Plaintes contre EDF pour des incidents dissimulés à la centrale nucléaire du Tricastin.Depuis que des fuites radioactives de tritium dont l’origine est inconnue ont été repérées le 8 juillet 2013 et confirmées par l’Autorité de Sûreté Nucléaire le 12 septembre 2013 et les référés en justice déposés par les organisations environnementales et antinucléaires contre EDF et l'ASN : rien n'a changé au Tricastin. Le Rhône continu à être pollué par les radio-éléments mortels de l'industrie atomique. Une vidéo retrace l'histoire de ces mensonges officiels et la poursuite des atteintes permanentes du nucléaire à la vie.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 12 novembre 2021

Tricastin : un cadre de la centrale nucléaire dénonce une « politique de dissimulation » d’incidents de sûreté

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_03.jpgLe journal "le monde" révèle par le témoignage d'un cadre dirigeant de la centrale nucléaire du Tricastin ce que nous ne cessons de dénoncer depuis des décennies : une « politique de dissimulation » d’incidents de sûreté et la complicité de l'ASN. Une plainte a été déposée contre EDF devant le tribunal judiciaire de Paris, notamment pour « mise en danger de la vie d’autrui ». La direction de la centrale atomique était à la manoeuvre pour harceler et faire taire ce cadre lanceur d'alerte.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 22 octobre 2021

Défaillance sur le réacteur n°3 du Tricastin. Risques accrus pour la sécurité?

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgPas de communiqué officiel d'EDF Tricastin, pas d'explication, le mutisme mais depuis ce jeudi 21 octobre 2021 à 20:37:07 la production du réacteur nucléaire n°3 a chuté subitement tombant de 915Mwh à 650Mwh puis à 580Mwh un jour plus tard pour devenir nulle 3h45 plus tard. Sur le site internet le nucléariste mentionne une "défaillance fortuite". De quelle nature? avec quels risques? y-a-t-il des rejets supplémentaires de radioactivité dans et à l'extérieur du bâtiment réacteur? Si la loi fait obligation de transparence ici nous en sommes loin, la population et les autorités sont tenues pour quantité négligeable, la santé et l'environnement passent après les intérêts économiques et de pouvoir.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 19 septembre 2021

Tricastin : arrêt d'urgence du réacteur atomique n°2

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpgNouvel arrêt d'urgence du réacteur n°2, ce 17 septembre 2021, qui avait pourtant passé sa 4ème visite décennale et obtenu le feu vert de l'ASN. Chez le nucléariste comme chez le pseudo-gendarme du nucléaire c'est le silence sur l'origine de l'incident. Un réacteur atomique et un site nucléaire à mettre au rebus en urgence. Une histoire qui finira mal.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 18 juillet 2021

La fin du nucléaire par manque d'eau ? : l'exemple du Tricastin

2018_eau_energy_final.jpgNégationniste des réalités sanitaires et climatiques, le nucléaire est un ogre dévoreur d'eau pour faire tourner ses réacteurs qui ont un besoin continu de cette ressource pour se refroidir. Or le dérèglement climatique, qu'il soit d'origine du cycle naturel ou/et découlant du productivisme forcené des sociétés humaines, conduit à une diminution de l'eau. Déjà les sécheresses et baisses récurentes de débit imposent, comme au long du Rhône, la mise à l'arrêt de réacteurs atomiques, tel au Tricastin (Drôme-Vaucluse) ou à Cruas (Ardèche). Une situation qui place encore une fois cette industrie du passé le dos au mur et en concurrence avec les autres usagers de l'eau : agriculteurs, entreprises, particuliers, usagers des voies navigables.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 30 juin 2021

Procès d'antinucléaires à Valence : un procureur très déplaisant pour EDF et l'Etat

2021-06-29_proces-Greenpeace_Valence_1.jpegCe mardi 29 juin 2021, l'avocat n'en a pas cru ses oreilles : au procès de l'intrusion de militants de Greenpeace dans la centrale atomique du Tricastin (Drôme-Vaucluse) en 2020 pour exiger sa fermeture vu sa vétusté, le procureur a prôné la clémence, renvoyant EDF et l'État à leurs responsabilités en matière nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 22 juin 2021

40 ans ça suffit ! Débranchons la centrale atomique du Tricastin : rassemblement le 26 juin à Montélimar

Affichette-26juin2021_manif-etc.jpgAlors que les quatre réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme) viennent de dépasser les 40 ans de fonctionnement et que EDF et le gouvernement veulent prolonger ces vieilles casseroles au-delà des 40 ans, 18 organisations se mobilisent pour exiger la fermeture du site. Une grande manifestation est organisée le 26 juin 2021 à Montélimar.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 27 avril 2021

Tricastin : coup de chaud sur le refroidissement après la défaillance d’une pompe du réacteur n°1

EDF  CN Tricvastin Réacteur 1 et 2  REP 900 MW  Nuclear Power Plant ReactUn incident sur le moteur d’une pompe du réacteur nucléaire n°1 du Tricastin en réparation pour obtenir son prolongement au-delà de 40 ans aurait pu déboucher sur un accident majeur. Il a été évité de justesse mais l'analyse de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) est sans appel : le vieillissement des installations accroit le risque de catastrophe nucléaire, un ccroissement du risque de fusion du coeur des réacteurs nucléaires. Adieu la Provence, exit la vallée du Rhône, adios la France, exsangue l'Europe.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 24 mars 2021

Areva-Orano au Tricastin : l'isotope stable qui masque la radioactivité

2021-03-18_Orano_isotope-stable_chantier-laboratoire.jpgLa presse régionale et locale aime à encenser le secteur nucléaire. Normal, la manne financière publicitaire en est la contre-partie. Ainsi dernièrement elle s'est fait la chargée de communication d'Orano du site atomique du Tricastin. Sur 4 colonnes et un quart de page, et à coup de 15 millions d'euros d'investissement le nucléariste annonce le début de la construction d'une nouvelle installation qui se fixe comme objectif de s'attaquer au marché des « isotopes stables » en appliquant les techniques déjà mises en œuvre dans l'enrichissement de l'uranium radioactif. Nous en avons profité pour explorer les plans comptables de l'opération. Une nouvelle « affaire » en perspective ?

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 23 mars 2021

L’envers du décor : Tricastin sur la Radio Grille Ouverte

logo_radio-grille-ouverte_l-envers-du-decor_big.pngLes habitants et travailleurs du Gard se trouvent à quelques encâblures du site atomique de Marcoule où règne en maître le Commissariat à l'Energie Atomique (et ses premiers réacteurs atomiques "Célestin" ayant produit le plutonium de la bombe atomique française) et où sévit Areva-Orano avec, notamment, la fabrication du terrifiant "Mox". Les Gardois se trouvent aussi à quelques dizaines de kilomètres du plus grand complexe nucléaire de France : le site atomique du Tricastin. "Radio Grille Ouverte" a accueilli pour son émission "l'envers du décor" la Coordination antinucléaire du sud-est. Une heure de questions-réponses à découvrir...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 5 mars 2021

Tricastin. Rescapé d’un cancer, il dénonce les dangers du nucléaire : « Nous sommes de la chair à canon ».

2020-09-26_cricastin.jpgVictime d’un cancer de la thyroïde alors qu’il travaillait comme "sous-traité" dans l’industrie nucléaire, dont le Tricastin , Patrice Girardier dénonce les conditions de travail dangereuses des petites mains de l’atome : « Nous, les sous-traitants d’EDF, sommes de la chair à canon. »

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 8 février 2021

Implantation d'un EPR au Tricastin ? 33 citoyens et citoyennes répondent aux élu-es pro-nucléaires et au Pdg de EDF

centrale-nucleaire-tour-refroidissement.jpg33 élu-es, fanatiques du nucléaire, réclament l'implantation d'un réacteur atomique EPR sur le site du Tricastin (Vaucluse-Drôme). En réponse 33 citoyens et citoyennes responsables associatifs et simples habitants de la Drôme, du Gard, du Vaucluse, d'Ardèche co-signent une lettre au président d'EDF. Un courrier dans lequel sont rappelés les dangers, risques permanents et atteintes sanitaires et environnementales que ces départements subissent du fait de l'industrie nucléaire depuis 40 ans. Il proclame leur refus que soit implanté un quelconque réacteur atomique alors qu'il s'agit de tourner définitivement la page du nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 24 octobre 2020

Orano-Tricastin : deux salariés victimes d'un accident de contamination radioactive

ouvrier-soudeur.jpgUn grave accident du travail est survenu ce jeudi 22 Octobre 2020 dans l’installation Comurhex-II d'Orano sur le site atomique du Tricastin (Vaucluse-Drôme). Deux salariés « robinetiers » , sous-traités de la société Endel, ont reçu sur l’ensemble du corps une grande quantité de poudre d'hexafluorure UF6 - un composé de l'uranium - alors qu’ils intervenaient sur une tuyauterie. Un des intervenants s'étant coupé, sa plaie a vraisemblablement pu être contaminée. De très sérieuses suspicions de contamination interne des deux salariés existent aussi.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 3 octobre 2020

L'impossible démantèlement nucléaire : plaintes en cascade contre Areva-Orano et son usine d'uranium George-Besse I du Tricastin

Areva-Orano_Tricastin_entree-sud.jpgSur les tableurs excels, comme dans les prévisions et sur les fiches des ingénieurs du nucléaire, démanteler une installation nucléaire c'est du tout cuit et ça peu rapporter gros. Notamment en réincorporant les déchets radioactifs dans des biens de consommation courante. Dans la réalité c'est onéreux, long, dangereux et polluant sans régler pour autant la question des déchets mortels ainsi générés. Et ça dissimule à tour de bras les coups tordus. Depuis 2012 l'installation nucléaire George-Besse 1 d'Areva-Orano, produisant de l'uranium enrichi pour les réacteurs et l'armement, située sur le plus grand site atomique de France, est à l'arrêt pour démantèlement. Huit ans plus tard une plainte est déposée pour neuf infractions à la réglementation nucléaire et pour délit de pollution des eaux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 6