vendredi 23 décembre 2016

Nucléaire : pour qui sonne le glas ? Une enquête interne fait trembler la direction d'EDF

2013-10-25_Tricastin_Reacteur_2_Scram_geyser-vapeur_01.jpgLes salariés d’EDF n’ont plus confiance dans leur entreprise. C’est le résultat choc d’une enquête interne, commandée par la direction du groupe, dont BFM Business s'est procuré une copie. Tous les ans, depuis 2012, ce sondage grandeur nature permet de prendre le pouls des 143.000 salariés que compte le groupe dans le monde. 53% seulement des salariés ont encore confiance dans l'avenir d'EDF, contre 74% en 2015 et 81% en 2012… Moins de la moitié (48%) des 20.000 salariés du parc nucléaire affichent encore leur confiance dans EDF. Un séisme.

Lire la suite...

jeudi 17 novembre 2016

Alerte sanitaire : « Épidémie » de cancers de la thyroïde. Près de 300 nouveaux cas de différents cancers du sang en Vaucluse.

REA_114146_006Des professionnels de santé, chercheurs, associations de victimes, laboratoire indépendant interpellent publiquement la ministre de la santé Marisol Touraine sur le négationnisme sanitaire des instances officielles... alors que les cancers liés à la radioactivité se multiplient en France, notamment chez les enfants. Rien qu'en Vaucluse se sont près de 280 à 300 nouveaux cas de différents cancers du sang par an qui sont à présent recensés.

Lire la suite...

samedi 12 novembre 2016

L'extraction de matières radioactives va-t-elle être relancée en France sous couvert d'un nouveau code minier ?

mines-extraction-exploitation_canada.jpgFin septembre, une proposition de loi parlementaire a été déposée à l'Assemblée Nationale* dans la plus grande discrétion et le silence assourdissant des médias. Elle vise à relancer en France l'activité extractive minière en satisfaisant les industriels qui exigent de simplifier les procédures à l'image du modèle états-unien. La voie est ouverte aux pires contaminations et destruction de territoires.

Lire la suite...

Dimanche 30 octobre 2016

Bella Belbéoch, physicienne nucléaire, résistante antinucléaire, n'est plus

bella_belbeoch.jpgNotre amie scientifique Bella Belbéoch, retraitée du Commissariat à l'énergie atomique, n'est plus. Figure de proue de la résistance à l'atomisme, ingénieur-docteur physicienne nucléaire, elle a vouée toute sa vie à la dénonciation de la destruction de l'atome civil et militaire. Auteur de nombreuses publications scientifiques elle fut la première, avec son mari, à exiger et militer pour l'arrêt immédiat et inconditionnel du nucléaire. La CAN-SE salue avec respect son engagement humaniste sans faille.

Lire la suite...

Dimanche 2 octobre 2016

De la Méditerrannée à la Manche contre l'EPR et le nucléaire

2016-10-01_manifestation-EPR-Flamanville_arret-immediat-nucleaire_MCCA_01.jpgPrès de 5000 personnes se sont rassemblées et ont manifesté devant le site atomique de Flamanville (Manche) ce 1er octobre pour l'abandon de la construction du réacteur EPR et pour l'arrêt du nucléaire sur tout le territoire. Des anti-nucléaires du sud-est sont venus soutenir les Normands et les Bretons dans leur lutte contre la folie atomique.

Lire la suite...

mercredi 7 septembre 2016

France : 2 606 travailleurs du nucléaire victimes d'une radioactivité supérieure à 5 mSv en 2015

2013-06-19_Stop-Tricastin_Areva_CAN84_SDN_Greenpeace_blocage_transport-nucleaire_14.JPG2 606 travailleurs utilisant des matières nucléaires ont reçu une dose radioactive supérieure à 5 mSv en 2015 en France. Le bilan publié hier (6 septembre 2016) par l'IRSN précise que 14 138 ont été victimes d'une dose supérieure à 1 mSv.  2 travailleurs ont même été victimes d'une contamination radioactive supérieure à 20 mSv et un autre a dépassé les 500mSv. La dose collective externe radioactive délétère que les salarié-es ont subie est en augmentation par rapport à 2014. Areva et EDF sont en tête de ce sinistre podium.

Lire la suite...

mardi 30 août 2016

Plainte d'Areva : plaidoirie reportée au... 12 septembre 2017

Ils_ne_nous_feront_pas_taire.jpg_-.jpgL'audience du 30 août 2016 au cours de laquelle devait être traitée la plainte d'Areva contre la CAN-Se*, accusée de diffamation par le fleuron en décrépitude de la destruction atomique, est reportée à une date ultérieure. Pour cause d'engorgement de la 17ème chambre du Tribunal parisien. Le procès n'aura lieu que dans un an, le 12 septembre 2017 ! Trois heures de procès en perspective.

Lire la suite...

samedi 20 août 2016

Nucléaire : une bombe financière et fiscale à retardement

courbe_non-rentabilte_energie-nucleaire.jpgPendant des décennies l'Etat et le lobby nucléaire ont servi un mensonge à la population, notamment sur le faible coût supposé de la production d'électricité par la destruction atomique. Aujourd'hui la manipulation se révèle aussi au travers du fiasco financier et économique de EDF et de Areva dont la maison-mère est le Commissariat à l'Energie Atomique. Le nucléaire est moins compétitif financièrement que les énergies renouvelables. Dans les 3 domaines du prix, de l'indépendance énergétique et de l'emploi c'est le fiasco. Pour maintenir à flot les producteurs de la bombe atomique et l'illusion d'une modernité technologique, EDF-Areva et l'Etat prennent des risques que les contribuables devront assumer. Un patron livre son analyse...

Lire la suite...

vendredi 5 août 2016

Plainte d'Areva contre la CAN-SE : pas de plaidoirie le 30 août 2016

Ils_ne_nous_feront_pas_taire.jpg_-.jpgLa plainte d'Areva pour bâillonner la liberté d'expression des antinucléaires ne sera finalement pas plaidée à l'audience du 30 août prochain. Nous apprenons que ce jour-là sera fixée une autre date. Quand ? ...

Lire la suite...

mardi 2 août 2016

Alerte-Danger : Défaillance des soupapes de sûreté du pressuriseur des réacteurs nucléaires

Arret-Urgence_reacteur-nucleaire.jpgLe rapport de l'IRSN rendu le 1er juillet 2016 est sans appel : une défaillance des circuits imprimés pilotant les soupapes de sûreté des pressuriseurs des réacteurs nucléaires affecte l'ensemble du parc nucléaire français. Froid dans le dos. Ce système à pour fonction d'empêcher l'explosion accidentelle atomique. EDF minimise. La menace sur le pays est bien réelle.

Lire la suite...

Poubelle nucléaire de Bure (Cigéo) : la justice condamne l'Andra à suspendre les travaux

2015-07-26_Bure_dechet_flyer_nucleaire.jpg.jpgLa victoire juridique est d'importance pour les opposants à l’enfouissement des déchets radioactifs nucléaires. Le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc vient de décider ce lundi 1er août de suspendre les travaux - jugés illégaux - de l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (ANDRA) dans le secteur de Bure. Pour autant ce n'est là qu'une bataille gagnée et pas la guerre. La résistance pacifique et déterminée des opposants à la poubelle atomique souterraine se poursuit sur le terrain.

Lire la suite...

samedi 23 juillet 2016

Rencontres nationales de luttes antinucléaires : 13-14 août 2016 en Provence

logo-MCCA.jpgDes "Rencontres nationales antinucléaires" vont se dérouler les 13-14 août 2016 pour définir au niveau inter-régional de nouvelles modalités d'actions contre le crime nucléaire. A l'initiative du Mouvement Contre le Crime Atomique, elles sont ouvertes aux individus comme aux groupes-collectifs et auto-gérées.

Lire la suite...

Lundi 18 juillet 2016

Déchets nucléaires : 400 résistants à Bure contre la merde radioactive. Répression et tabassage par les milices de l'Andra

2016-07-16_Bure_Andra_antinucleaires_CRS_grenades.jpgLes politiciens veulent faire plaisirs à leurs maîtres. Le lobby nucléaire jouant avec le feu atomique depuis plus de 60 ans n'a jamais trouvé de solution (Il n'en existe pas) aux déchets radioactifs qu'il produit à longueur de journée. Sa volonté : les refourguer aux générations futures et les enfouir sous terre. Dans un premier temps à Bure (en Champagne). Les paysans, habitants et antinucléaires du coin ne l'entendent pas de cette oreille. Ils occupent le bois où doit démarrer le chantier monstrueux. Les CRS et la milice casquée privée de l'Andra attaquent sauvagement les résistants au projet fou.

Lire la suite...

mardi 21 juin 2016

Plainte de Areva contre la Coordination antinucléaire du Sud-est : Procès fixé au 30 août à Paris

Ils_ne_nous_feront_pas_taire.jpg_-.jpg2 ans après la plainte d'Areva pour bâillonner la liberté d'expression des antinucléaires la date du procès devant le Tribunal Correctionnel  vient d'être fixée au 30 août prochain. Du riffifi en perspective au moment ou le nucléaire tricolore et son ex-fleuron Areva est en déconfiture. Ne laissons pas bâillonner notre liberté d'expression et nos droits fondamentaux. Rassemblement le 30 août devant le palais de justice de Paris.

Lire la suite...

mercredi 1 juin 2016

le Mouvement (national) Contre le Crime Atomique est né

logo-MCCA.jpgEn gestation depuis plusieurs mois et au terme de plusieurs années de macération (et de tâtonnements), le nouveau regroupement antinucléaire de France vient de naître. Allant à la racine du mal de la destruction atomique militaire et civile, et de sa monstruosité contre le vivant et la planète, il tourne la page de dizaines d'années d'errements et de stratégies politiciennes en oeuvre précédemment dans le mouvement antinucléaire, et en échec. Son nom : Mouvement Contre le Crime Atomique, pour l'arrêt immédiat du nucléaire. Son site internet : www.mcca-ain.org . Sa philosophie : auto-organisation pour l'efficacité de l'action contre le lobby nucléaire. Un temps fort : les "Rencontres" nationales des 13-14 août 2016.

Lire la suite...

samedi 16 avril 2016

Victoire pour les sous-traitants du nucléaire : la « faute inexcusable » d’un employeur enfin reconnue

Tricastin_Centrale_Nucleaire_Prise_et_Rejet_Eau_Refroidissement_Canal_Donzere_Mondragon.jpgLe 15 avril 2016, le Tribunal des affaires de sécurité sociale (TASS) de l’Essonne a reconnu la faute inexcusable de la société ENDEL dans la mort d'un salarié du nucléaire. Christian Verronneau était entré comme salarié sous-traité au service du nucléaire civil d'EDF, de ceux qui effectuent les tâches les plus dangereuses telles la décontamination, le tri des déchets, la pose de matelas de plomb sur des tuyaux très fortement radioactifs... Christian est mort à l’âge de 57 ans dans de terribles souffrances. C’est la première fois en France que la faute inexcusable d’un employeur de la sous-traitance du nucléaire est reconnue par la justice. Oui le nucléaire tue au quotidien, ici, en France aussi.

Lire la suite...

mercredi 2 mars 2016

La Suisse porte plainte contre le nucléaire français pour mise en danger délibérée de la vie d'autrui

2016-03-01_Bugey.jpgLe canton suisse frontalier de la France et la Ville de Genève viennent de déposer plainte au pénal contre le nucléaire français pour  mise en danger d'autrui et de pollution des eaux. Cette plainte contre X vise plus précisément la centrale nucléaire frontalière française du Bugey implantée sur la commune de Saint-Vulbas dans l'Ain. C'est l'une des plus anciennes centrales nucléaires de France qui se trouve à moins de 70 kilomètres à vol d'oiseau de Genève.

Lire la suite...

Dimanche 28 février 2016

La récente tournée électoraliste de F.Hollande exaspère les victimes des essais atomiques en Polynésie qui dénoncent aussi la répression dont ils ont été victimes

essai_nucleaire_002.jpgEntre 1966 et 1996, la France a perpétré 193 essais nucléaires - dont 46 atmosphériques - sur les atolls de Mururoa et Fangataufa, territoires français de Polynésie, ce large groupement d'îles situées dans l'est et le sud de l'Océan Pacifique. Malformations, cancers et mortalité infantile gonfle à vue d'oeil. Quatre fois supérieure à la moyenne de la métropole. Les conséquences désastreuses sur la santé et la vie des habitants et des militaires enrôlés à l'époque se font sentir implacablement. La récente tournée électoraliste de F.Hollande exaspère les victimes et renforce leur combat contre l'omerta et le crime atomique.

Lire la suite...

jeudi 11 février 2016

Naissance d'un nouveau regroupement national antinucléaire

Badge_RSDN_non-merci.pngAprès les catastrophes nucléaires de Tchernobyl et Fukushima la donne a profondément changé : le crime nucléaire et son accompagnement institutionnel doivent cesser immédiatement faute de quoi ce sera l'holocauste nucléaire. Pourtant l'organisation qui, jusqu'à 2010 était hégémonique dans le mouvement antinucléaire (la fédération "sortir du nucléaire") en France, est dans une totale impasse et plombe les luttes contre l'atomisme. Un 1er Congrès (voir article) se proposait d'inverser la descente aux enfers. Las! Il faut donc se rendre à l'évidence : la faillite n'est pas que l'apanage du lobby nucléaire. Il est temps de tourner la page, de revenir à l'Humain, d'entrer en Résistance pour préserver la vie sans faire prendre des vessies pour des lanternes. C'est la rupture d'avec l'accompagnement du système par une pseudo "sortie" à petits pas du crime. Un nouveau regroupement antinucléaire naît dont le nom n'est pas encore définit (1). La parole est à chacun et chacune...

Lire la suite...

mercredi 13 janvier 2016

le coup de la pastille : les autorités et le lobby nucléaire confirment qu'ils envisagent une catastrophe atomique en France. Préparez-vous !

ASN_campagne-iode_2016.jpgEt revoilà le coup de la pastille miracle ! Les autorités du pays en complicité avec le lobby nucléaire et l'Autorité de Sûreté Nucléaire lancent une campagne de propagande avec distribution de pastilles d'iode censées protéger la thyroïde de la radioactivité et ce dans un rayon de 10km autour des sites atomiques. Pas un mètre de plus. Ils refont le coup du nuage de Tchernobyl s'arrêtant à la frontière tout en avouant de fait que le pire va arriver en France. Revue de détails des omissions et petits arrangements avec la sinistre réalité...

Lire la suite...

- page 2 de 7 -