|

samedi 18 septembre 2021

Site nucléaire du Bugey (Ain) une menace pour toute la région : rassemblement dimanche 3 octobre pour la fermeture du site et l'abandon des projets atomiques

2021-09-18_Bugey-Ain_Stop-Bugey.jpgLa centrale nucléaire du Bugey est située à St-Vulbas (01), en bordure du Rhône, en amont  de la métropole lyonnaise et en amont de la Provence. Le centre de Lyon n’est qu’à 30 km, la région avignonnaise et gardoise à quelques centaines de kilomètres. Ses 4 plus vieux  réacteurs  de France  avec Tricastin (Drôme-Vaucluse) et Cruas (Ardèche) (42 et 43 ans) constituent un risque majeur pour une région densément peuplée avec 5 millions d'habitants dans  un rayon de 100 km et 6 grandes villes. Risques nucléaires internes et externes, projets d'implantation de nouvelles installations nucléaires tels des EPR et le stockage des déchets radioactifs de toute la France doivent être abandonnés immédiatement. Une manifestation est programmée pour le 3 octobre prochain à l'appel de la "Coordination Stop Bugey".

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 11 août 2021

Les conséquences sanitaires du nucléaire : la « science asservie »

2021_Dr-Christian-Sueur_pedo-psychiatre_Polynesie_.jpgLe Dr Christian Sueur, médecin psychiatre, Praticien hospitalier à Carcassonne a exercé de longues années en Polynésie au contact des enfants descendants des générations qui ont subit les essais atomiques de la France. Il analyse les deux rapports récemment publiés par l'Inserm, dont les rédacteurs sont de la même discipline et liés à une organisation professionnelles, concernant les conséquences sanitaires des essais nucléaires français dans le Pacifique. Il révèle leur manque d'objectivité et leur soumission à une pensée magique militarisée. D'autant qu'un précédent rapport publié en 2018 mettait en évidence des pathologies génétiques d’origine transgénérationnelles observées chez des enfants polynésiens vus en consultation pédo-psychiatrique en Polynésie,

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 30 juillet 2021

Macron en Polynésie : l'idiotie nucléaire présidentielle explose

CEP_essais-nucleaires-dans_le-Pacifique_monument.jpgLe Tavini huiraatira a fustigé jeudi les propos du Président de la République sur la nécessité pour la Polynésie de profiter de la “protection” de la France dans la zone Pacifique, dénonçant également le discours du chef de l'État sur l'absence de connaissance de la dangerosité des essais nucléaires perpétrés par la France sur le dos des habitants et de l'environnement. C'est inadmissible, au XXIe siècle d'avoir encore ce discours d'il y a 60 ans" a déclaré le leader indépendantiste Oscar Temaru. qui a poursuivit “J'ai eu l'impression d'entendre l'arrière-petit-fils du Général de Gaulle” . De son côté l’association 193 déclare  : "le Président Macron vient de raconter les mêmes conneries qu’on entend depuis les essais nucléaires". Une manifestation regroupant indépendantistes et antinucléaires s'est déroulée devant l'aéroport de Faa'a.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 9 juillet 2021

Appel à agir contre la réintoxication du monde (acte IV) le 17 septembre 2021

IIl y a à peine un an, au sortir du premier confinement, une centaine de collectifs en lutte répondaient à un premier appel à agir « contre la réintoxication du monde ». Puis les 17 novembre et 17 avril derniers, malgré les restrictions sanitaires, cette constellation d’habitant-e-s, de paysan-ne-s, d’activistes persévéraient et renouvelaient leurs actions aux quatre coins du pays. Par leurs blocages, leurs rassemblements, leurs occupations, leurs irruptions dans l’espace public, en un mot leur résistance, ils et elles dessinaient une voie vers un monde s’émancipant des logiques marchandes et industrielles mortifères. Nouveau rendez-vous de tou.tes ceux/celles qui ne baissent pas la tête ni ne se soumettent : le 17 septembre 2021.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 8 juillet 2021

La nucléocratie rackette les contribuables : l'Etat verse encore 994,1 millions d'euros à Areva

1000euros.jpgCa n'en finit plus. Après les 9 milliards de fonds publics versés ces dernières années à Areva et à EDF, c'est à présent près d'un milliard d'euros que l'Etat va verser à Areva pour éponger la dette et les pénalités de retard que le nucléariste doit à la Finlande pour avoir faillit à ses engagements de construction d'un EPR.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 2 juillet 2021

Un décret gouvernemental autorise la construction d'installations nucléaires en zone urbanisée ou urbanisable

Decret-urbanisme_PLU-Nucleaire.jpgPendant que les médias, les institutions sanitaires et politiques moulinent la cervelle des citoyens avec un virus le gouvernement continue de prendre en rafale des décrets échappant à tout contrôle. Cette fois-ci, le 29 juin 2021, un décret de dérogation au code de l'urbanisme va permettre l'implantation d'installations nucléaires en zone urbanisée y compris là où résident des populations ! Les ministres de l'écologie et du logement ont signé cette saloperie. Tout le territoire est à présent à la merci de la prédation du nucléaire. C'est la radioactivité dans votre jardin ou sur le balcon. La démence préside au pouvoir autocratique politique et des lobby.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

Les dépenses en 2020 de l'arsenal nucléaire français : 8 969 € par minute, 113 043 euros par minute pour les 9 pays détenant la bombe atomique

Barracuda_tir-missile-mer-terre.jpgPlus de 60 milliards d'euros (72,6 milliards $) ont été dépensés en 2020 par les 9 pays détenant la bombe atomique pour leurs arsenaux nucléaires, soit  plus de 113 043 € par minute (137 000$). C'est ce que révèle le rapport 2020 de l'ICAN (Campagne Internationale pour l'Abolition des Armes Nucléaires)  "Complicit : 2020 Global Nuclear Weapons Spending".  La France pour sa part a dépensé plus de 8 969 € par minute pour son arsenal nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 30 juin 2021

Petits arrangements entre nucléocrates en faillite : Areva S.A va refiler 563 millions d'euros à EDF pour masquer sa responsabilité dans les malfaçons de l'EPR

EPR_flamanville.jpgAreva SA, la holding faillitaire installée pour liquider les dettes de l'entreprise après sa faillite et qui doit achever le chantier de l'EPR d'Olkiluoto en Finlande va verser 563 millions d'euros à EDF pour solder les contentieux et litiges sur les malfaçons dont elle est responsable notamment sur l'EPR de Flamanville. Un tour de passe-passe entre "mafieux" qui changent d'appellation à tour de rôle et suivant les poussières glauques glissées sous le tapis par les uns et les autres. Areva devient Orano, EDF recrée un Framatome appartenant précédemment à Areva, des millions passent de l'un à l'autre que l'Etat renfloue par ailleurs...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 13 juin 2021

Sezin Topçu : « L'Etat surveille avec les mêmes craintes les militants et le plutonium »

Sezin-Topçu_sociologue.jpgPour la sociologue des sciences, Sezin Topçu, le procès des militants de Bure montre que le nucléaire est un enjeu stratégique pour la France, ce qui explique une «criminalisation de l'action antinucléaire». Douze mois ferme requis pour l'un, 10 à 18 mois avec sursis requis pour les six autres prévenus: la répression de l'Etat nucléaire franchi un cap visant à casser et occulter toute remise en cause de la domination nucléariste sur le pays et de la dépendance de la France à la destruction de l'atome.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 30 mai 2021

L'imposture "écologique" Jancovici ou la droite décomplexée

escroc.jpgTribune signée par une quarantaine d'organisations et collectifs* . En France, s’appuyant sur l’inquiétude liée à la crise climatique, une industrie d’État - le nucléaire - tente d’imposer ses « avantages » pour préserver le climat, en diffusant des informations souvent tronquées ou approximatives, voire mensongères.
Parmi les personnalités au centre de ce travail de réhabilitation d’une industrie pourtant très malmenée (plusieurs accidents à travers le monde, en crise financièrement, l’impossible gestion des déchets…), Jean-Marc Jancovici et ses réseaux, structurés autour d’une entreprise, Carbone 4, et d’une association : Le Shift Project.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 21 mai 2021

Enquête : l'énergie nucléaire réchauffe la planète, le climat et la France

2018-08-08_Cruas-Meysse.jpgFoin des racontars de la nucléocratie : l’énergie nucléaire provoque une pollution thermique du même ordre que celle des énergies fossiles. Ainsi 30% de la pollution énergétique totale conduisant au réchauffement global est dû au nucléaire. D'ailleurs les réacteurs nucléaires réchauffent ainsi plus la planète que de nombreuses technologies actuelles de production d’électricité. Explications, réalités et vérités contredisent la propagande pro-nucléaire et de ses affidés politiciens et technocrates. Revue de détails

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 15 mai 2021

Procès des opposant-es à l'enfouissement des déchets nucléaires : exigeons la relaxe des qualifiés de "malfaiteurs"

Dechets-nucleaires_stockage-profond-a-Bure.jpgEn juin, cela fera 4 années que les portes des opposant.e.s au projet CIGEO d’enfouissement de déchets radioactifs à Bure ont volé en éclat sous les coups de boutoir d’une instruction pour « association de malfaiteurs ». Vingt domiciles perquisitionnés, dix militants et militantes interdits de se voir pendant 2 ans et demi, 100 téléphones placés sous écoute, 16 années cumulées de communications enregistrées, des balises posées sous des voitures, un escadron de gendarmes mobiles harcelant les habitants et habitantes au quotidien… Cette scandaleuse traque d’Etat a tenté de paralyser ce mouvement de lutte vieux de 30 ans contre le plus gros projet industriel européen, dont les risques sont connus. 100 organisations locales et collectifs dont le CAN84 ont signé ce mercredi 12 mai 2021  une tribune de solidarité qui paraît simultanément dans les médias. Plus de 250 signataires expliquent en quoi ce qui se joue à Bure nous concerne, tous et toutes, et demandent la relaxe des mis en examen dont le procès s'ouvre le 1er juin prochain.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 8 mai 2021

Rapport 2021 de l'IRSN sur les effets délétères du tritium sur la santé : depuis le début les dés sont pipés et les informations publiques erronées

0_logo_pdf.pngLe dernier rapport de l'IRSN (6 mai 2021) sur l’état des connaissances relatives aux effets biologiques du tritium révèle un aveux jusqu'ici caché par la sphère nucléocratique et l'Etat : les dés des expérimentations étaient pipés, les informations rendues publiques biaisées tant en France qu'au niveau international et des organismes officiels. Autre révélation : le tritium provoque bien des dommages à l’ADN et à des effets cytogénétiques conduisant au cancer lors d'une exposition chronique au tritium à des niveaux d’exposition plus faibles et des durées d’expositions plus longues comme le subissent les habitants de la vallée du Rhône et riverains des centrales nucléaires.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 17 avril 2021

26 avril 1986 : il y a 35 ans la catastrophe nucléaire de Tchernobyl s'abat sur toute l'Europe et le monde entier

2020-04-07_centrale-nucleaire-Tchernobyl_Ukraine.jpgRien n'est réglé depuis 35 ans et le début la catastrophe nucléaire de Tchernobyl (Ukraine, ex-URSS). Les victimes s'accumulent, les morts se multiplient, les territoires sont condamnés à jamais malgré les dénis officiels des institutions pro-nucléaires nationales et internationales, du lobby nucléaire, des politiciens véreux. Les premiers de corvée, les peuples souffrent sur l'autel de la folie de la destruction atomique. N'oublions pas, souvenons-nous, agissons pour nous libérer de la terreur nucléaire. Rassemblements à Avignon*, Montpellier, Nîmes,...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 27 mars 2021

Contournant les code de la santé publique et de l'environnement, le gouvernement et l'ASN décident d'alléger le contrôle sur les activités nucléaires

soucres-radioactives-diverses.jpgIl y a quelques jours  encore les activités nucléaires et les installations étaient soumises à deux régimes dit de déclaration et d'autorisation. C'en est fini, un  arrêté gouvernemental du 4 mars 2021 vient d'alléger le peu de contraintes sur l'utilisation et le transport des sources radioactives (rayonnements ionisants) industrielle, vétérinaire ou de recherche en créant la catégorie dite "d'enregistrement". C'est ce que proposait l'ASN dans une décision du 4 février 2021 afin de faciliter le business du nucléaire selon les voeux du lobby européen du nucléaire Euratom. L'arrêté doit entrer en vigueur dès le début de l'été le 1er juillet 2021.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 26 mars 2021

Le Haut Couillon au Plan : pour quelques déshonneurs de plus

2020-08-29__E-Macron_nomination_F-Bayrou_Haut-Commissaire-au-Plan.jpgC'est à pleurer, mais à rire quand même. Bayrou, le grand couillon qui se croit si malin, règne sur le Haut-Commissariat au plan que Macron lui a refilé pour qu'il fasse joujou. Dans une note publiée ce 24 mars 2021, il reprend toute la pauvre argumentation du lobby CEA-EDF-Orano en faveur de l'électricité nucléaire, la seule, la vraie.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 25 mars 2021

Nucléaire et radioactivité : le mensonge d'Etat de De Gaulle à Macron. Une enquête d'investigation implacable, des documents militaires accablants.

secret-defense_tir-engelade_Polynesie.pngLe média d’investigation indépendant "Disclose" et "Interprt" en collaboration avec le programme Science & Global Security de l’université de Princeton, ont enquêté pendant deux ans sur les conséquences des essais nucléaires atmosphériques en Polynésie française. Documents militaires déclassifiés, calculs scientifiques et reconstitution 3D à l’appui, l'enquête démontre pour la première fois l’ampleur des retombées radioactives qui ont frappé les archipels du Pacifique et les mensonges de l’Etat sur la contamination des populations civiles et militaires. Leucémie, lymphome, cancer de la thyroïde, du poumon, du sein, de l’estomac… En Polynésie, l’héritage des essais nucléaires français est inscrit dans la chair et dans le sang des habitants. Face à ces révélations, l'Etat et le Commissariat à l’énergie atomique s'entêtent dans leur criminels mensonges.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 21 mars 2021

L'Autorité de Sûreté Nucléaire valet de la nucléocratie politico-militaire

2021_marianne-baillonnee.jpgTandis que RTE (Réseau de Transport d’Electricité), filiale d'EDF, lance une consultation publique sur des scénarios énergétiques techniques et complexes de long terme qui n’engagent à rien, l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) valide les exigences d'EDF contraires à la sûreté nucléaire et à la sauvegarde de l'environnement et du climat. Et ce afin de faire perdurer la filière mortelle en prolongeant de 10 ans les vieux réacteurs délabrés et en couvrant les malversations de l'EPR en construction à Flamanville (Manche) par EDF. Histoire aussi de donner un temps à rallonge pour construire six nouveaux réacteurs nucléaires en France. Pendant ce temps de mascarade anti-démocratique, le public n’est pas consulté sur la seule question fondamentale qui le concerne : voulez-vous l’arrêt du nucléaire ?

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 18 mars 2021

Les criminels : bientôt les ustensiles de cuisine pourront être fabriqués avec des déchets radioactifs

2021_poele-et-casserole-radioactivite_01.jpgProchainement, nos ustensiles de cuisine, plats à tarte, poêles et casseroles pourront être fabriqués à base de métaux « faiblement radioactifs » issu de l’industrie nucléaire. Ils seront vendus en supermarchés, en quincailleries et autres commerces. Une fois dans la maison, close par essence, la radioactivité n'aura plus qu'à jouer son rôle mortel. De l'assiette à la bouche et l'oesophage : bienvenue aux cancers en tout genre. Car il n'existe pas de niveau de dose de radioactivité inoffensif.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 17 mars 2021

Areva-Orano : intimidations et menaces sur un sous-traité du nucléaire

2021-03-17_Orano-Areva_Gilles-Reynaud_Prudhomme.jpg80% des activités de maintenance dans le nucléaire sont réalisées par des sous-traité-es. Le président de l'association "Ma Zone Contrôlée" qui défend ces salariés a été auditionné en 2018 sous-serment à l’Assemblée Nationale par la Commission d’enquête sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires. Un mois après, Orano (ex-Areva) qui est son employeur le met à pied et le prive de travail. Le Conseil de Prud’hommes de Nanterre, saisit par le salarié, doit se prononcer ce mercredi 17 mars tandis qu'un rassemblement de soutien est programmé.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 12