|

mardi 24 mars 2020

Nucléaire : cet autre confinement qui nous attend. Appel à l'insurrection des consciences

188140790Par ces temps de confinement et les réflexions qu'il suscite, il est judicieux de savoir ce qui nous attend en cas de catastrophe nucléaire : le "Codirpa" (1) ou comment les pouvoirs veulent imposer à la population de vivre en milieu contaminé radioactif. Avec cette doctrine élaboré en 2005, l'Etat a déjà légiféré sur la gestion de catastrophe nucléaire, Ce que nous vivons actuellement avec le virus civid-19 en préfigure le contexte et les modalités.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 11 mars 2020

Nucléaire et coronavirus : un salarié d'Orano en Mongolie contaminé. La doctrine nucléaire "Codirpa" testée sur les français.

coronavirus.pngLa gestion par les autorités françaises de l'épidémie/pandémie du coronavirus, nommé Covid-19 par l'OMS, ressemble à s'y méprendre à la doctrine "Codirpa"* de gestion post-accidentelle nucléaire. Les autorités, dépassées et soucieuses avant tout du buziness et du fonctionnement économique capitaliste, rejettent sur les individus la responsabilité de leur contamination. Sordide : si vous êtes malades ou vos enfants le sont c'est que vous avez été négligents.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 18 janvier 2020

La justice japonaise ordonne l’arrêt d’un réacteur nucléaire autorisé précédemment à fonctionner

2020-01-17_Japan_location_Ikata.pngAu Japon la population comme les collectivités territoriales et la justice ont leur mot à dire dans l'existence d'une installation nucléaire. La nucléocratie nippone ne fait pas ce qu'elle veut sur la tête des habitants et de l'environnement comme en France. La Haute cour d'Hiroshima vient d'ordonner la mise à l'arrêt de la centrale atomique d'Ikata.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 10 janvier 2020

Les Jeux Olympiques 2020 ne doivent pas avoir lieu au Japon : Boycott !

2019_12-13_Japon_contamination_village-olympique_03.jpgLes Jeux Olympiques de Tokyo 2020 sont un enjeu pour la nucléocratie internationale. Il s'agit de faire croire au monde, avec la complicité des Comités d'organisation sportifs des différents pays, que la catastrophe de Fukushima n'a pas existé ou au pire est définitivement réglée. Face à ce déni piloté par le gouvernement de Shinzo ABE qui met en scène ce grand spectacle sportif pour banaliser la radioactivité et « normaliser » la situation au nom de la reconstruction et de la finance : la mobilisation internationale des peuples est nécessaire. Elle s'organise.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 27 décembre 2019

Le déclin de l'empire nucléaire

planete-Terre.jpg2010-2019 : De Fukushima à Flamanville, la décennie noire du nucléaire annonce la fin inéluctable de la destruction atomique comme technique de production indirecte d'électricité. Si les catastrophes nucléaires illustrent à l'extrême, avec la bombe atomique, la dangerosité du nucléaire, les raisons de fonds du déclin sont aussi économiques et industrielles.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 25 décembre 2019

La chimère des petits réacteurs modulaires nucléaires

Le nucléaire artificiel c'est cher, très cher, et dangereux, très dangereux, toxique et très toxique pour des millions d'années. La  nucléocratie internationale tente désespérément de sauver son vieux monde mortifère dont plus personne sur la planète ne veut hormis quelques politiciens passéistes et à l'idéologie surannée. Leur nouveau cheval de bataille : de petits réacteurs atomiques qu'ils pourraient disséminer au quatre coin de la planète. Exemple au Canada.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 13 décembre 2019

Fukushima: la décontamination en surface des sols n'a rien réglé

2019-12-09_Fukushima_decontamination-des-sols_entassement-de-dechets-radioactifs.jpgLa revue "Soil" de l'Union européenne des géosciences publie la synthèse scientifique des actions de "décontamination" en surface entrepris au Japon depuis le début de la catastrophe nucléaire de Fukushima-Daïchi sur plus de 9.000 kilomètres carrés, le territoire des 11 municipalités évacuées et celui plus vaste des 40 municipalités également touchées. Au terme de huit années l'enlèvement de la partie superficielle de la couche arable a coûté à l'Etat japonais déjà 24 milliards d'euros pour un résultat bien faible et l'accumulation de 20 millions de m3 de déchets supplémentaires radioactifs. On ne sort pas d'une catastrophe nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 6 décembre 2019

Macron veut que l'Europe qualifie le nucléaire d'énergie verte et durable et puisse bénéficier d'avantages fiscaux !

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpgIls ne reculent et ne reculeront devant rien. Alors que les pays européens tentent de fixer les règles d'une "finance verte", Bruno Le Maire - serviteur zélé de son patron Macron et des nucléaristes ayant noyauté l'Etat et les assemblées - veux faire bénéficier le nucléaire d'un label "énergie verte" et jouir ainsi d'avantages fiscaux au niveau européen. Les idéologues fanatiques de la destruction atomique et leurs relais politiciens pourrissent la planète et les esprits.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 3 décembre 2019

Orano/Areva va raser une forêt protégée pour exploiter une mine d’uranium au Kazakhstan

2019-07-31_Bruno-Le-Maire_ministre-français-Economie-Finances_Askar Mamine-Premier-ministre-kazakh.jpgOn en apprend plus sur les raisons obscures de la visite de Bruno Le Maire à Nur-Sultan au Kazakhstan le 30 juillet dernier. Le ministre français des Finances y était en service commandé pour le compte d'Orano/Areva. A l'issue de sa visite, le pouvoir Kazakh autorise par décret au bénéfice de la joint-venture KATCO (51% Orano/Areva)  la destruction d'une forêt protégée endémique menacée de "saxaoul" qui faisait l’objet d’une interdiction de coupe sur 366 hectares pour y permettre l’exploitation d'uranium nécessaire aux réacteurs nucléaires français et à la bombe atomique tricolore. Une destruction de l'environnement et des espèces protégées moyennant quelles contre-parties?

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 15 août 2019

Accident nucléaire sur une base militaire russe de lancement de missiles

2019-08-09_explosion-base-missiles-russe_vue-de-la-ville-de-Severodvinsk.jpgUne explosion s'est produite le 8 août dernier dans un centre russe de recherches nucléaires au large de Nionoksa, dans la région d’Arkhangelsk, dans le Grand Nord russe. Le bilan réel des victimes reste incertain et les circonstances de l’incident peu claires. L'explosion aurait fait cinq morts et au moins trois blessés par brûlures. Et des rejets radioactifs 16 fois supérieurs au "bruit de fond radioactif" habituel. Possiblement de plutonium, de promethium et de cerium.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 2 mars 2019

Catastrophe nucléaire au Japon : 8 ans après c'est toujours l'Etat d'urgence

2011-010-31_Fukushima-Nuclear-Plant.jpgDepuis le 11 mars 2011 et la catastrophe atomique de Fukushima qui se poursuit, le Japon est sous l'Etat d'Urgence. La vie "démocratique" est suspendue mais tout est fait pour que le business continue alors que la radioactivité n'est toujours pas confinée. Prêtant son infâme concours à l'opération d'occultation et d'omerta le Comité International Olympique va organiser à Tokyo les prochains jeux olympiques n'hésitant pas à vouloir sacrifier les athlètes et le public international sur l'autel de la destruction atomique. Les lobbys atomistes japonais et français travaillent de conserve pour accréditer le mythe de la sécurité face à la radioactivité et prévoient un  prochain séjour de lycéens à Fukushima. A ce jour : les terres contaminées sont stockées dans 16 millions 50 000 sacs répartis dans 1100 dépôts temporaires et 137 000 dépôts sur sites, les eaux contaminées dépassent aujourd'hui1000 billions de Bq radioactifs de tritium, césium 137, césium 134 et strontium, et représentent 1 120 000 tonnes stockées dans 1000 réservoirs. A l'hôpital municipal de Minami-Soma (non loin de Fukushima), le nombre des cas de cancers de la thyroïde est 29 fois supérieur au niveau d'avant l'accident, les cas de leucémie 10,8 fois, de cancers du poumon 4,2 fois, de cancers d'enfants 4 fois, de pneumonie 3,98 fois. Mais le gouvernement vient d'autoriser la réutilisation des déchets radioactifs de moins de 8000 Bq/kg ! et voudrait supprimer les indicateurs publics rendant compte de la contamination. La population résiste aux criminels de l'atome.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 28 octobre 2018

Istres, base militaire 125 : Action contre le nucléaire civil et militaire


champignon_atomique.jpg
Ce dimanche 14 octobre 2018, à l'appel du Mouvement de la Paix, une marche et un rassemblement étaient organisés pour exiger de la France la ratification du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) et le désarmement atomique. Le Collectif Antinucléaire du Vaucluse (CAN84) et la Coordination antinucléaire du Sud-Est (CANSE) y étaient.

 

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 27 septembre 2018

Nouvelle affaire Areva : une monstrueuse amende de 24 milliards de dollars menace les contribuables français

Areva_Anne-Lauvergeon_Fleur-Pellein_Arnaud-Montebourg_La-Commission-Innovation.jpgLe groupe nucléaire, dont les frasques ont déjà coûté 4,5 milliards d’euros aux contribuables en 2017, pourrait se voir réclamer 24 milliards par la justice américaine. Cette fois, c’est une affaire de corruption aux États-Unis qui est en cause. La justice américaine a discrètement prévenu début juillet les autorités françaises qu’elle pourrait lancer un procès pour corruption contre l’ex-fleuron tricolore de l’atome. Ça n'en finira donc jamais!

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 15 août 2018

Ukraine : un des 15 réacteurs nucléaires passe aux mains des USA pour son "combustible". Areva-Orano est dans le coup !

ukraine-usa.jpgL'Ukraine nucléarisée se livre aux Etats-Unis. Le réacteur numéro 3 de la centrale de Ioujnooukraïnsk dans le sud de l'Ukraine, fonctionne désormais uniquement avec des produits de fission atomique livrés par l'américain Westinghouse... filiale en faillite du japonais Toshiba. Le français Areva-Orano est partie-prenante de l'opération !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 30 juillet 2018

La France devient une poubelle nucléaire internationale : Hulot valide l'importation en France des déchets radioactifs de Monaco

Monaco-port.jpgEn plein été et par une décision des plus discrètes, Nicolas Hulot vient d'autoriser l'importation et le stockage en France de déchets nucléaires monégasques. Les uns en provenance d'une société privée de cosmétique et les autres "du "centre scientifique de Monaco". Le business de la mort atomique devient écolo-compatible et la France une poubelle nucléaire internationale.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 29 juillet 2018

Vampirisme : après avoir tout bousillé les pro-nucléaires s'en prennent maintenant aux océans

2018-07-29_Uranium_vague.jpgIls trépignent d'impatience. Quel partie de notre petite Terre pourrait encore bien être détruite, exploitée, mutilée, contaminée ? Face au tarissement des ressources terrestres d'uranium, des scientifiques états-uniens lorgnent à présent vers les mers et océans pour exploiter quelques grammes de métal radioactif. Leur fanatisme le dispute à l'inacceptable.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 17 juillet 2018

Réfléchir : qu’adviendra-t-il de nos centrales nucléaires dans un contexte d'effondrement de la société thermo-industrielle?

Belgique_centrale-nucleaire_Tihange_fuite-radioactive.jpgLes écrits sur "le nucléaire après le pétrole" sont rares. Or, s’il y a effondrement économique, comment maintenir les techniciens et ingénieurs à leurs postes ? S’il y a une rupture d’approvisionnement en énergie, et en particulier en pétrole, les procédures d’arrêts seront-elles toutes opérationnelles ? Pouvons-nous laisser des centaines de réacteurs nucléaires à travers le monde (450 réacteurs nucléaires civils dans le monde, 144 en Europe dont 58 en France) à l’abandon fondre les uns après les autres, expulsant dans les airs et les cours d’eau une radiation mortelle ? Faut-il imaginer les employés des centrales atomiques transporter des seaux d’eau pour assurer le refroidissement ?

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 15 juillet 2018

Décret Présidentiel scélérat : des déchets radioactifs de plutonium et d'uranium d'Australie vont venir et être stockés sur le sol français pour plus de 20 ans

reacteur-nucleaire-Opal_Lucas-Heights_Australie.jpgUn décret signé le 6 juillet, en catimini, par Emmanuel Macron, Edouard Philippe, Jean-Yves Le Drian et l'ambassadeur de France en Australie vient d'autoriser l'importation en France de près de 4 tonnes de déchets radioactifs de plutonium et d'uranium australiens. Areva en fera du business en accointance avec la Australian Nuclear Science and Technology Organisation qui exploite à Lucas Heights un réacteur de recherche répondant au doux nom d' "Opal". En devenant propriétaire en titre de cette merde, Areva devenu Orano pour masquer sa faillite financière, impose au globe et aux français une nouvelle menace de transports mortels maritimes et terrestres, et quelques autres saloperies.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 9 juillet 2018

France-Belgique : les deux pays se menacent mutuellement de mort radioactive

peinture.jpgUn ennemi n’aurait aucun besoin d’arme nucléaire pour attaquer la Belgique, elle a construit des armes nucléaires dans ses villes ! Tout comme la France. Et ces armes s'appellent "réacteur nucléaire" créant les conditions d’une extermination et par là même d’un crime contre l’humanité. France-Belgique : les deux pays se menacent mutuellement de mort radioactive. Laisserons-nous les pronucléaires s’exprimer impunément ?...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 28 juin 2018

Japon-France : un journaliste japonais démontre les similitudes mensongères du lobby nucléaire entre les deux pays et alerte la population française

kobaya.pngKolin Kobayashi, journaliste japonais correspondant du "Days Japan" et basé à Paris, est venu à plusieurs reprises dans le sud-est de la France, notamment à Avignon pour enquêter sur les raisons de la lutte des militants antinucléaires du CAN84. D'autres journalistes japonais du "Asahi Shimbum" ont pu découvrir, dès le lendemain de la catastrophe atomique de Fukushima-Daïchi de mars 2011,  et pilotés sur place par nos compagnons Jean et Victor, le site nucléaire du Tricastin. Les japonais alertent les français : "vous allez subir la même catastrophe atomique et vos dirigeants vous mentiront pareillement, réagissez, évitez l'horreur, arrêtez le nucléaire immédiatement".

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 6