|

lundi 26 septembre 2022

Comment l'Italie a renoncé au nucléaire

Partagez ! Partage

1985-03-27_Marcia_antinucleare_Casale-Trino_11_maggio_1986.jpgAu lieu de se lancer dans d'improbables scénarios de « sortie » du nucléaire à 5, 10, 20, 30 ou 50 ans, il est sans doute plus utile d'analyser les expériences concrètes d'arrêt du nucléaire faites dans des pays qui ne sont toujours pas revenus à la bougie. Et qui ont une empreinte carbone tout à fait comparable à celle de la France, tout en étant des pays industrialisés (à la différence de notre beau pays qui a subi une désindustrialisation accélérée).

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 22 septembre 2022

Tribune libre : La Paix, la Paix, la Paix

Partagez ! Partage

peace-colombe.pngA l'heure ou les tensions géopolitiques en Europe se durcissent et menacent tous les peuples par l'usage de la force de frappe nucléaire, nous publions une tribune-libre d'un militant antinucléaire, longtemps journaliste indépendant et connaissant particulièrement bien l'Ukraine et la Russie de par ses origines familiales et son attention permanente depuis cinquante ans à ce qui se passe à l'est de l'Europe. Cette tribune n'est pas une prise de position ni de la CAN-SE ni du CAN84.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 12 septembre 2022

Histoire : l'affrontement nucléaire USA-France-Russie en Ukraine ou la guerre des atomes

Partagez ! Partage

ukraine-usa.jpgPour qui regarde la réalité historique il-elle découvrira, derrière la guerre, un affrontement de vingt ans entre d'un côté la Russie et Rosatom pour garder la fourniture d'uranium à l'Ukraine pour ses monstrueuses centrales atomiques en contre-partie de la destruction des stocks d'armement nucléaire ukrainien sur le sol russe et en face, aux aguets, d'une part la France qui aurait souhaité placer Cogema-Areva-Orano comme fournisseur des produits de fission atomiques aux centrales ukrainiennes et, d'autre part, les Etats-Unis et le gestionnaire Energoatom qui, au final avec Westinghouse, ont emporté en 2014 et de manière exclusive ce marché de mort.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 6 août 2022

6 et 8 août 1945 : le double crime atomique de guerre des USA

Partagez ! Partage

CAN84_nucleaire_hiroshima_rasee.jpgLes 6 août et 8 août 1945, les USA larguaient sur des populations civiles deux bombes atomiques. Hiroshima et Nagasaki au Japon étaient rayées de la carte, leurs populations pulvérisées, les survivants agonisants dans d'atroces souffrances. Le mensonge d'Etat relayé par les gouvernements des pays occidentaux et tout ce que la droite politico-patronale comptait comme va-t-en guerre voulait que cela permit la fin de la seconde guerre. Les derniers témoignages et le déclassement de documents "secret-militaire" battent en brèche le cynisme états-unien qui ne visait qu'à asseoir sa domination sur le monde et les peuples. "La véritable histoire de Hiroshima" : un film à voir qui glace le sang.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 12 mai 2022

OTAN-Ukraine/Russie : augmentation du risque de guerre nucléaire mondiale

Partagez ! Partage

essai_nucleaire_002.jpgDimitris Konstantakopoulos (1), journaliste et écrivain, spécialiste des relations Est-Ouest, collaborateur au bureau du Premier ministre grec Andreas Papandreou, correspondant en chef de l'agence de presse grecque ANA à Moscou pendant la perestroïka et les années Eltsine livre une analyse de l'affrontement actuel entre l'OTAN et la Russie et met en lumière un risque de guerre nucléaire mondiale. Son propos va à l'encontre de la propagande effrénée des pouvoirs oligarchiques occidentaux visant à conditionner et préparer les populations à une fuite en avant meurtrière du capitalisme en crise.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 21 avril 2022

26 avril 1986 : il y a 36 ans la catastrophe nucléaire de Tchernobyl (Ukraine) s'abat sur toute l'Europe et le monde entier, et ce n'est pas fini

Partagez ! Partage

tchernobyl_pere-et-fille.jpgRien n'est réglé depuis 36 ans et le début la catastrophe nucléaire de la centrale atomique de Tchernobyl (Ukraine, ex-URSS). Les premiers de corvée, les peuples souffrent sur l'autel de la folie de la destruction atomique dite civile. La France n'est pas épargnée malgré les mensonges d'Etat proférés et relayés par les médias institutionnels : les cancers de la thyroïde se multiplient. Ce mardi 26 avril 2022 : Rassemblement à Avignon à 18h devant l'hôtel de ville. N'oublions pas, souvenons-nous, soyons solidaires des victimes, agissons pour nous libérer de la terreur nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 16 mars 2022

Séisme de 7,3 au large de Fukushima

Partagez ! Partage

2011-06-11_Japon-manifestation_antinucleaire.jpgUn violent séisme de magnitude 7,3 s'est produit ce mercredi 16 mars à 23h36 locales (15h36 heure de Paris). Il a été ressenti jusqu'à Tokyo. Une alerte au tsunami pour une grande partie de la côte nord-est a été lancée. L'épicentre de la secousse se situe en mer, à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Minamisoma, (préfecture de Fukushima) à 60 km de profondeur, très proche de celui du séisme qui avait entraîné la triple catastrophe atomique de Fukushima-Daïchi le 11 mars 2011.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 4 mars 2022

Ukraine: le nucléaire militarocivil menace les peuples et les territoires, la vie, l'environnement. Stop!

Partagez ! Partage

m51.pngLe chantage à l'utilisation de l'arme nucléaire et la prise de contrôle des centrales nucléaires ukrainiennes par la Fédération de Russie alertent sur les risques et menaces du nucléaire civil et militaire tant au niveau régional que national et mondial. Les 16 réacteurs atomiques ukrainiens des centrales nucléaires de Zaporizhzhia, Rivne, Khmelnytsky et Ukraine du Sud menacent au quotidien par leurs rejets radioactifs permanents la santé et la vie du peuple ukrainien, contaminent le bassin aquatique du Dnipro, tout comme les piscines et stockages de déchets nucléaires sur les sites atomiques. Conçus et construits entre les années 1970 et 1990 les réacteurs sont à bout de souffle et ont connu de multiples problèmes de sécurité ces dernière décennies. Tout comme ceux du Tricastin et de Cruas en France. Il n'y a pas de nucléaire propre, il n'y a pas de guerre propre ce sont toujours les peuples qui subissent l'arrogance des nantis, le nationalisme, la culture de la domination et de l'impérialisme. Là-bas comme ici la destruction atomique contamine au quotidien.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 31 janvier 2022

5 anciens premiers ministres japonais : "Il faut exclure l’énergie nucléaire de la taxonomie de l’UE"

Partagez ! Partage

2021-12-31_drapeau-europeen_atomisme_taxonomie-verte.jpgDans une lettre adressée à Mme Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission européenne, cinq anciens Premiers Ministres japonais l’exhorte à ne pas inclure l’énergie nucléaire parmi les « énergies vertes » (taxonomie) qui bénéficieront de facilités financières. Parmi eux Kan Naoto, qui dirigeait le pays en mars 2011, lors de la catastrophe de Fukushima. "Une société sans nucléaire et sans carbone est possible, Il faut exclure l’énergie nucléaire de la taxonomie de l’UE"

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 5 janvier 2022

Un projet de la Commission européenne tente d'imposer le nucléaire comme "énergie verte"

Partagez ! Partage

2021-12-31_drapeau-europeen_atomisme_taxonomie-verte.jpgLa Commission Européenne a décidé de ne pas tenir compte des recommandations des experts indépendants qui la conseillaient (1) pour la mise en place de sa « taxonomie verte » (classification encourageant les investissements favorables aux objectifs environnementaux bénéficiant alors d'avantages financiers). Elle vient d’envoyer aux Etats membres, le 31 décembre 2021 peu avant minuit, un projet d’inclusion de l’énergie nucléaire et du gaz dans cette taxonomie (2).

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 28 octobre 2021

La Belgique confirme sa sortie du nucléaire d'ici 5 ans

Partagez ! Partage

Belgique_Doel.jpgL'arrêt définitif des sept réacteurs nucléaire de Belgique à l'horizon 2025 vient d'être confirmé par le gouvernement. Engie et EDF qui exploitent ces monstres atomiques délabrés  ne peuvent que se soumettre à la décision prise depuis 2003.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 22 juillet 2021

Le lobby du nucléaire pirate et pollue la taxonomie "durable" de l’UE : un rapport accablant

Partagez ! Partage

2021-07-21_Report-EU-taxonomy-Out-with-science-in-with-lobbyists-.jpgLe 22 juillet 2021, Reclaim Finance a publié un rapport – Out with Science, In with Lobbyists : Gas, Nuclear and the EU Taxonomy – qui révèle le lobbying des industries du nucléaire et du gaz fossile  pour être intégrées à la taxonomie durable de l’UE. Le rapport met en évidence une opération de lobbying de dizaines de millions d’euros qui a poussé la Commission européenne à négliger l'approche scientifique et sanitaire . Il souligne que l’inclusion du gaz et du nucléaire dans la taxonomie de l’UE signifierait “la mort” de celle-ci. Non, le nucléaire n'est pas “durable”. Il faut bannir les lobbyistes des institutions européennes.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 15 juin 2021

Angleterre : EDF pourrait être contrainte de fermer 2 autres de ses centrales nucléaires après l'annonce, la semaine dernière, de la fermeture immédiate de celle de "Dungeness B"

Partagez ! Partage

EDF_centrale-nucleaire_Heysham_Power_Station,_from_dockside.jpgRévélation du quotidien britannique "Times" ce lundi : les centrales EDF de Torness en Ecosse et de Heysham 2 dans le nord-ouest de l'Angleterre qui devaient fermer en 2030 pourrait fermer prochainement car des brèches sont apparues dans les réacteurs. En tout six réacteurs pourraient fermer prématurément. Encore une performance de la  nucléocratie tricolore.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 14 juin 2021

Chine : alerte à la centrale atomique EPR de Taishan. EDF et Areva impliqués, le gouvernement français bloque l'information. Des rejets atmosphériques ont eu lieu.

Partagez ! Partage

2021-06-13_Chine_EPR_centrale-nucleaire_Taishan_probeme_fuite_gaz-rare_.jpgNouveau coup dur pour l'EPR d'EDF-Areva. La centrale EPR chinoise de Taishan construite par EDF et dans laquelle le nucléariste français est co-actionnaire à 30 % aux côtés de China General Nuclear Power Group (CGN) est en difficulté. Une fuite de gaz rares a été détectée dans le circuit primaire. Et certainement des rejets atmosphériques radioactifs. Le monstre tricolore de soit-disant nouvelle génération de réacteur atomique, inauguré en grandes pompes par E.Macron, menace deux ans à peine après sa mise en service.  C'est la filiale  EDF-Framatome aux Etats-Unis qui a lancé l'alerte le 14 juin auprès du gouvernement des USA alors que le gouvernement français connaissait la nouvelle depuis le 10  juin et que les médias se taisaient.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 8 juin 2021

EDF contraint de fermer immédiatement et définitivement sa centrale nucléaire de "Dungeness B" dans le sud de l'Angleterre

Partagez ! Partage

2021_centrale-nucleaire_Dungeness-B_Grande-Bretagne_Kent_reacteurs.jpgEDF est contraint de fermer sa centrale nucléaire de "Dungeness B" dans le sud de l'Angleterre. Trop de problèmes techniques ont plombé ce monstre entré en service en 1983 et devenu - comme au Tricastin (Vaucluse-Drôme) mis en service en 1980 -  une poubelle des plus dangereuses. A tel point qu'elle était à l'arrêt depuis trois ans. EDF-Energy (filiale de EDF en Grande Bretagne) a du reconnaître, après avoir investit des millions d'euros pour son achat en 2009 et des réparations de type "grand carénage", son impuissance. Et cesser son entêtement au prolongement car certains composants ne sont pas réparables et les risques trop importants. C'est le contribuable français qui paie.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 11 mai 2021

Alerte : à Tchernobyl une réaction nucléaire incontrôlée vient de démarrer dans une des salles du réacteur n°4 éventré

Partagez ! Partage

Tchernobyl-sarcophage.jpgUn signal de fission atomique auto-entretenue critique, en provenance d'une pièce inaccessible de la centrale nucléaire en ruine de Tchernobyl, vient d'être détecté. La braise mortelle couve sous l'enchevêtrement des amas radioactifs d'uranium et de zirconium du réacteur n°4. Un amalgame de graphite des ex-barres de contrôle et des tonnes de sable déversées à partir du 26 avril 1986 pour tenter d'éteindre l'incendie sur le coeur du réacteur s'est transformé en lave. Environ 170 tonnes d'uranium irradié s'y trouve piégées. Le sarcophage en béton et en acier Shelter, érigé dans l'année qui a suivit l'accident au dessus de l'installation nucléaire, a permis à l'eau de pluie de s'infiltrer. Le deuxième sarcophage gigantesque, glissé par-dessus, pour parer aux fissures et fuites du premier et contenir la réaction nucléaire ne résisterait pas. Les autorités s'inquiètent d'une possible accélération de façon exponentielle de la réaction de fission. Menace pour tous les pays.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 23 avril 2021

Risques nucléaires : à quand la fin du monopole des experts internationaux producteurs d'ignorance?

Partagez ! Partage

experts.jpgDeux chercheuses, Christine Fassert (Socio-anthropologue, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Tatiana Kasperski (Chercheure associée au Departement des Humanités, Universitat Pompeu Fabra) ont étudié et analysé comment depuis l’accident de Tchernobyl la monopolisation de l’autorité du savoir sur les radiations ionisantes a été instrumentalisé par un ensemble restreint d’organisations (l’Agence internationale de l’énergie atomique/AIEA, la Commission internationale de radioprotection/CIPR et le Comité scientifique des Nations unies pour l’étude des effets des rayonnements ionisants/UNSCEAR). Par un jeu d’alliances et de cooptations, ces organisations se constituent en un ensemble monolithique sur le risque radiologique. À partir de ce moment, les points de vue différents portés par des individus, des scientifiques « dissidents » parfois au coeur même de l’Organisation mondiale de la Santé pour l’Europe ou appartenant à des organisations indépendantes sont systématiquement délégitimés et renvoyés à une forme de marginalité péjorative militante.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 18 avril 2021

USA : du miel contaminé par les retombées des essais nucléaires effectués... lors de la guerre froide

Partagez ! Partage

miel-Virginie_abeille.jpgLe miel d’une grande partie de l’est des États-Unis est contaminé au césium 137 radioactif issu des nombreux essais nucléaires effectués sur le sol états-unien pendant la guerre froide . C'est ce que révèle  le site scientifique "ScienceAlert" qui publie les résultats d'une étude conduite par le géologue Jim Kaste du College of William & Mary, à Williamsburg (Virginie) et son équipe sur les aliments tels les noix ou les fruits. 68 échantillons des 122 mesurés sont contaminés. Problème sanitaire mais aussi scientifique lorsque l'on sait que le césium 137 a une durée de radiations d'environ 30 ans alors que ces essais ont eu lieu il y a une soixantaine d'années.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 14 avril 2021

Criminels : le gouvernement japonais veux rejeter dans l'océan l'eau radioactive de Fukushima

Partagez ! Partage

2011-010-31_Fukushima-007.jpgTokyo a annoncé mardi qu'il envisage de rejeter plus de 1,2 million de tonnes d'eau contaminée de la centrale nucléaire de Fukushima dans l'océan Pacifique dans les deux ans à venir et pendant 20 ans. La décision devait être annoncée officiellement après les Jeux Olympiques à Tokyo de cet été mais il y a eu "fuite". Chine, Corée du Sud, Corée du Nord et d'autres pays voisins s'indignent et s'opposent à de tels agissements criminels.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 1 mars 2021

Après avoir contaminé le Niger, le Kazakhstan, la Mongolie, le Canada et la France : Orano-Areva veut pourrir le Groenland

Partagez ! Partage

2021-02-28_Groeland_80pourcent-de-calotte-glaciaire.jpgOrano-Areva se frotte les mains car le nucléariste vient de décrocher de la part du gouvernement du Groenland deux permis d’exploration minière pour des gisements d’uranium. Plus de 3.500 kilomètres carrés vont ainsi être livrés aux appétits financiers et à la destruction écologique. 141 associations environnementales viennent d'interpeller  le gouvernement danois pour qu'il décrète un moratoire sur les activités minières au Groenland et qu'il protège cette île à l’écosystème fragile. Un autre site du sud du Groenland, Kujataa, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, est également menacé.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 8