|

lundi 8 août 2022

Cruas-Meysse : le refroidissement du réacteur n°1 mis en difficulté par les grappes de régulation de température et l'injection de bore

Partagez ! Partage

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 14 12 2019  17hxxEncore un incident nucléaire à la centrale nucléaire de Cruas-Meysse (Ardèche) ce 21 juillet 2022 : les grappes de régulation de puissance du réacteur  atomique n°1 sont restées bloquée alors que du bore était aussi introduit dans les cricuits. Le monstre nucléaire a été mis à l'arrêt en urgence et déconnecté du réseau alors que sa sûreté était menacé avec des possibles répercutions dangereuse pour la population, les travailleurs et l'environnement. EDF n'a rendu public l'incident nucléaire auprès de l'ASN qu'une semaine plus tard. Cet incident a été classé  sur  l'Échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques (INES) au niveau 1.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 5 août 2022

Double incident nucléaire à la centrale de Cruas-Meysse

Partagez ! Partage

2018-08-08_Cruas-Meysse.jpgAlors que depuis le 26 juillet un incident mettant en jeu la sécurité affecte le réacteur nucléaire n°2 de la centrale atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) - une panne sur l’un des quatre capteurs de mesure autour de la cuve où se produit la réaction atomique - ce n'est que le 2 août que l'électricien nucléariste a déclaré l'incident à l'ASN. Une dissimulation qui en cachait une autre : la défaillance du système de mesure de la puissance dans le coeur même du réacteur. Or dans cette situation périlleuse le réacteur aurait du être immédiatement mis à l'arrêt dans les huit heures, ce qui n'a pas été le cas...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 13 juin 2022

Centrale atomique de Cruas-Meysse : système de protection du circuit primaire du réacteur n°3 défaillant, voyant de terminal incendie en rideau, turbopompe d’eau de secours de générateur de vapeur défaillante sur le réacteur n°1

Partagez ! Partage

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 15 12 2019Les centrales nucléaires EDF du Tricastin (Vaucluse-Drôme) et de Cruas-Meysse (Ardèche) rivalisent d'inventivité dans la multiplication de défaillances et de situations menaçant le fonctionnement des installations et la sécurité de la région et de ses habitants. Derniers exploits de la direction ardéchoise : système de protection de circuit primaire défaillant, voyant de terminal incendie en rideau, turbopompe d’eau de secours de générateur de vapeur non-opérationnelle, Ca va finir par péter!

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 12 juin 2022

Cruas-Meysse: défaillance du système de refroidissement du coeur du réacteur nucléaire n°4

Partagez ! Partage

Centrale Nucléaire de Cruas-Meysse extension ICPE  et SRAM Réacteur n°4 le 09 11 2019 0 04H28Coup de pompe pour la pompe du système de contrôle chimique et volumétrique du réacteur nucléaire n°4 de la centrale atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) ce 14 avril 2022. La raison? : des  vibrations intempestives et dangereuses que EDF ne détectera et ne réparera que bien plus tard. L'irrationnel de la théocratie nucléariste nous conduit à notre perte.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 30 novembre 2021

Cruas : événement significatif pour la sûreté, erreur d'affectation d'une sonde thermocouple

Partagez ! Partage

Etat enceinte confinement simple enveloppe (fissures, fentes, délitement) réacteur nr2 centrale  nucleaire EDF de Cruas-Meysse FranceC'est fou comme la sécurité d'un réacteur nucléaire et ses conséquences sur l'environnement, sur la santé et la vie des populations est tenue pour quantité négligeable par la technophilie nucléariste. A la centrale nucléaire de Cruas-Meysse (Ardèche) une sonde de température a été affectéee par erreur à des mesures de surveillance du déséquilibre de la puissance neutronique du cœur du réacteur n°2 alors qu'elle était défaillante. Et cette mise en danger des installations et des vies durait depuis 2019 !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 10 septembre 2021

Cruas : nouvel arrêt d'urgence (scram) du réacteur atomique n°4

Partagez ! Partage

Cruas_Meysse_reacteur_nr4_batiment_confinement_simple_enveloppe_11_10_2013.jpgCe jeudi 9 septembre 2021, à 13h51, le réacteur nucléaire n°4 de la centrale de Cruas-Meysse a subit un incident de sécurité entraînant son arrêt automatique d'urgence. L’origine exacte de l’événement n'était pas encore identifiée par EDF près de 24h plus tard. Déjà le 12 août la défaillance de l'un des deux groupes électrogènes à moteur diesel de secours avait affecté ce réacteur. Il venait d'être redémarré trois jours plus tôt après sa mise à l'arrêt pour économiser les produits de fission atomique depuis le 27 juillet. Comme à l'accoutumé EDF tente de minimiser la situation tandis que l'ASN ne communique toujours pas d'information.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 4 septembre 2021

Incident à la centrale nucléaire de Cruas : un salarié contaminé

Partagez ! Partage

2018-08-08_Cruas-Meysse.jpgUn travailleur qui vérifiait avec un collègue l’étanchéité des alimentations d’air de robinets pneumatiques dans le bâtiment du réacteur n°2 de la centrale atomique EDF de Cruas (Ardèche) a été victime d'une contamination radioactive le mardi 24 août 2021. Alors que, dès le 27 août, EDF a tenté de minimiser la contamination, la dose reçue par le salarié d'une valeur "supérieure à la limite réglementaire fixée pour la dose équivalente peau" lui interdit de travailler en zone nucléaire pendant un an. L'ASN n'a rendu public l'événement - classé 2 sur 7 sur l'échelle INES - que le 4 septembre soit 11 jours plus tard.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 6 août 2021

Incident et arrêt en urgence du réacteur nucléaire n°1 de la centrale atomique de Cruas-Meysse (Ardèche)

Partagez ! Partage

Cruas-Meysse_tour-aerorefrigerante.jpgJeudi 5 août 2021, à 12h20, le réacteur nucléaire n°1 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse s’est arrêtée brutalement en urgence (Scram). L’origine exacte de l’incident n'est pas encore connue, les équipes d'EDF tentent de comprendre ce qu'il se passe. Ce réacteur avait été reconnectée au réseau électrique le mardi 27 juillet à 20h40 après son arrêt depuis le 20 février dernier pour une visite partielle des installations suite à plusieurs problèmes. Depuis, la puissance du réacteur augmentait régulièrement. Deux  autres réacteurs sur trois du site atomique connaissent aussi des défaillances.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 1 octobre 2020

Centrale atomique de Cruas-Meysse : l'incendie qui couve

Partagez ! Partage

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpgUne inspection "inopinée" révèle mille fois plus de situations problématiques qu'une visite programmée pour laquelle chacun a eu le temps de se préparer, voir de dissimuler ce qui cloche. Ainsi le 10 septembre 2020 lorsque les inspecteurs de l'ASN débarquent sur le site atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) ils se focalisent sur le bâtiment électrique du réacteur nucléaire n°4 pour y tester  la maîtrise des risques liés à un incendie. Ils n'ont pas été déçus.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 20 mai 2020

Cruas : défauts de résistance des groupes électrogènes de secours diesel, la sécurité n'est pas assurée

Partagez ! Partage

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 14 12 2019  17hxxC'est discrètement qu'en pleine crise sanitaire du covid19, le 17 avril 2020, EDF a déclaré à l’ASN des défauts de résistance au séisme de matériels des groupes électrogènes de secours des réacteurs 1 et 4 de la centrale nucléaire de Cruas, du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Chinon B et du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Gravelines. Défauts de montage de raccords et corrosion de portions de tuyauteries viennent s'ajouter aux défauts de résistance au séisme découvert en octobre 2019.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 2 mai 2020

Cruas-Meysse : le système de ventilation du bâtiment combustible du réacteur 3 de la centrale nucléaire n'évacue plus l'iode radioactive

Partagez ! Partage

Centrale Nucléaire de Cruas-Meysse extension ICPE  et SRAM Réacteur n°4 le 09 11 2019 0 04H28Ce 16 avril alors que des produits de fission atomique étaient en cours de manipulation sur le réacteur nucléaire n°3 de la centrale de Cruas-Meysse le système de ventilation et d’extraction d’iode ne fonctionnait pas correctement. Le confinement du bâtiment combustible n'était donc plus assuré et les personnels exposés à la radioactivité. Et ça durait depuis le  22 mars sans que personne ne s'en soit aperçu. Ce n'est que le 20 avril 2020, qu'EDF a informé l’ASN de cet incident et que cette dernière l'a rendu publique le 29 avril : 13 jours après l'incident nucléaire!

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 13 janvier 2020

Cruas : depuis six ans EDF bafoue la légalité et ses obligations règlementaires de protection de la santé et de l’environnement. L'ASN met en demeure le nucléariste de respecter la loi.

Partagez ! Partage

criminal-justice.pngLe 7 janvier 2020, l’ASN a mis EDF en demeure de transmettre ses éléments sur la maîtrise des nuisances et l’impact sur la santé et l’environnement des installations nucléaires de base conformément à la décision du 16 juillet 2013. Cette dissimulation depuis six ans par le nucléariste des éléments concrets d'atteintes sanitaires concerne le site ardéchois de Cruas et de six autres centrales atomiques soit 13 INB. EDF, tout comme l'autre exploitant en faillite Areva devenu Orano, se fou de la population, des institutions, de la planète.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 15 décembre 2019

Cruas-Meysse : Redémarrage chaotique et dangereux des réacteurs atomiques

Partagez ! Partage

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 14 12 2019  17hxxL'ASN couvre, comme à l'accoutumée, les activités nucléaires quelque soient les risques et fragilités des installations. L'autorité vient de donner son feu vert au redémarrage des réacteurs nucléaires de Cruas-Meysse mis à l'arrêt depuis le tremblement de terre qui a frappé la région le 11 novembre dernier. Mais rien ne se passe comme prévu. Les équipes qui pilotent la remise en route des réacteurs ne parviennent pas à garder le contrôle de la montée en puissance de la réaction en chaîne de chacun des réacteurs. Danger.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 30 novembre 2019

Ils ont exigé la fermeture des centrales nucléaires de Cruas et du Tricastin

Partagez ! Partage

Manifestation du samedi 30 novembre 2019  Centrale Nucléaire de Cruas-MeysseCe samedi 30 novembre en début d'après-midi, près de 150 personnes se sont rassemblées devant la centrale nucléaire de Cruas pour exiger la fermeture des sites atomiques de Cruas-Meysse et du Tricastin, 19 jours après le tremblement de terre qui a frappé au Teil (Ardèche) et été ressenti jusqu'en Vaucluse. A ce rassemblement initié par "RECH", se sont joints les militant-es de la coordination antinucléaire du sud-est et du CAN84. Avec ceux et celles de l'Ardèche et de la Drôme ils ont affirmé l'urgence de l'arrêt immédiat du nucléaire sans aucune condition et définitivement.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 28 novembre 2019

2 répliques après le séisme du 11 novembre non loin des sites atomiques de Cruas et du Tricastin

Partagez ! Partage

2019-11-11_seisme-carte_population.jpgDeux répliques du tremblement de terre du 11 novembre qui a frappé non loin des sites atomiques de Cruas (Ardèche) et Tricastin (Drôme-Vaucluse) ont eu lieu ces 13 novembre et 23 novembre. D'une magnitude de 2,2 et 2,8 sur l'échelle de Richter, ces répliques du plus important tremblement de terre depuis 20 ans en France, ont été ressenties non loin du Teil (Ardèche) et Montélimar (Drôme). L'IRSN a identifié la faille sismique des Cévennes à l'origine de ces séismes. Pas rassurant pour les sites atomiques.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 15 novembre 2019

Après le séisme du 11 novembre en Ardèche, qu’en est-il du nucléaire régional

Partagez ! Partage

politique_autruche.jpgLundi 11 en fin de matinée, un séisme d’une magnitude de 5,4 sur l’échelle de Richter a gravement touché la ville du Teil en Ardèche (en face de Montélimar à une dizaine de kms des réacteurs de Cruas, à une trentaine de ceux du Tricastin, et à une quarantaine du site nucléaire de Marcoule qui, facteur aggravant, y reçoit et conditionne le plutonium destiné aux réacteurs « moxés » (1)). C’est le séisme le plus important survenu en France en seize ans. Au delà des victimes (1 mort et des blessés), les habitants de la région se sont immédiatement inquiétés du risque de catastrophe atomique et de l’état des centrales nucléaires.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 14 novembre 2019

Séisme : le document officiel qui déjà accusait EDF-Cruas d'incapacité et de dissimulation

Partagez ! Partage

ASN Rapport Contrôle Séisme Centrale Nucléaire Cruas-MeysseEn date du 12 novembre 2009, dix ans avant le séisme qui a frappé non loin des centrales nucléaires, l'ASN avait adressé au Directeur EDF-Cruas le rapport d'une inspection ayant eu lieu le 9 octobre 2009.  EDF n'était déjà pas préparé à faire face à un séisme ! Pire : les bâtiments de commandement n'étaient pas assurés de résister à un séisme. Et aujourd'hui ? Alors que le Directeur se démène pour manipuler la presse en organisant une visite de sous-sols propres comme de la porcelaine, on est bien loin de cette réalité avec les réacteurs du Tricastin qui pataugent eux dans l'eau et une radioactivité hors norme.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 13 novembre 2019

Séisme : Il faut mettre à l'arrêt définitif les installations nucléaires

Partagez ! Partage

2019-11-11_seisme_teil-4513219.jpgLe séisme d'intensité 5,4 sur l'échelle de Richter a frappé le sud-est du pays ce 11 novembre 2019 à 11h52 à quelques dizaines de kilomètres des sites atomiques de Cruas (Ardèche) et Tricastin (Drôme-Vaucluse). Les 4 réacteurs nucléaires de Cruas ont du être arrêtés en urgence, ce qui n'est pas le cas au Tricastin. La Coordination antinucléaire du sud-est appelle et exige la mise à l'arrêt immédiate et définitive de toutes les installations nucléaires de France.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 11 novembre 2019

Séisme de 5,5 sur l'échelle de Richter à 30 km des sites atomiques du Tricastin et de Cruas

Partagez ! Partage

une-brique-s-est-ecrasee-contre-le-pare-brise-d-une-voiture-au-teil-photo-le-dl-thomas-zimmermann-1573476693.jpgCe lundi matin à 11h54 un fort séisme de 5,5 sur l'échelle de Richter, a frappé  la vallée du Rhône. L'épicentre, situé en Ardèche à Le Teil, se trouve à moins de 20 km de la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche) où la secousse a été ressentie dans la salle des machines des réacteurs, et à 30 km du site atomique du Tricastin (Drôme/Vaucluse). La terre a tremblé également jusqu'à Avignon au sud et jusqu'à Lyon au nord.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 10 novembre 2019

Centrale atomique de Cruas : arrêt d'urgence d'un réacteur nucléaire

Partagez ! Partage

Cruas-Meysse_tour-aerorefrigerante.jpgSamedi 9 novembre au petit matin une surchauffe/incident sur le réacteur nucléaire  n°4 de la centrale atomique de Cruas-Meysse a entraîné son arrêt en urgence (SCRAM). Un panache anormal de vapeur de plus de 3 km de haut, visible à 50km alentour, s'est échappé d'une des tours de refroidissement. Dans ces conditions, les installations sous pression, ont dû rejeter dans l'atmosphère des gaz d’iode radioactif 131, entrainant une pollution inéluctable.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 2