|

vendredi 26 juin 2020

Prochain arrêt du réacteur n°4 de Tricastin : un plan de réparations et d'entretien qui néglige copieusement la sécurité et oublie beaucoup de contrôles et remise en état

Centrale-nucleaire-du-Tricastin_aerien.jpgL'inspection du 15 mai 2020 dernier du réacteur nucléaire n°4 de la centrale atomique du Tricastin (1) par les inspecteurs de l'ASN (2) s'est faite à distance et non sur site pour cause d'épidémie covid19. Autant dire que c'est sur les seuls documents fournis par EDF que les inspecteurs ont pu travailler. Bien que dans l'impossibilité de voir sur pied l'état de délabrement des réacteurs et le peu de sérieux du pilotage des procédures, la moisson n'est pas triste à la veille de la préparation de l’arrêt pour maintenance de ce réacteur vétuste et délabré qui a plus de 44 ans .

Lire la suite...

Partagez ! Partage

Alarme incendie au Tricastin dans le bâtiment du réacteur nucléaire n°4

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpgUne panne d'un des ventilateurs géants de refroidissement dans le bâtiment du réacteur nucléaire n° 4 de la centrale atomique EDF du Tricastin (Drôme-Vaucluse) a déclenché l'alarme ce mercredi 24 juin à 5h10 du matin. Alors que ce réacteur a connu plusieurs problèmes ces derniers mois et est en phase d'arrêt pour réparations, la situation caniculaire et la baisse inéluctable du niveau du canal de Donzère pour  pomper l'eau indispensable au refroidissement des réacteurs illustrent la fragilité de ce vieux système archaïque.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 22 juin 2020

Mox : Fin de partie pour Areva-Orano aux USA contraint de vendre aux enchères son matériel nucléaire

vente-encheres.jpgLe projet délirant d'Areva-Orano d'usine états-unienne de combustible MOX c'est fini. Le glas sonne pour le rêve américain de Anne Lauvergeon et de ses successeurs : lancé en 1999 avec des fonds gigantesques de 8 milliards de dollars - déjà dépensés dans la construction de l'usine - le projet initié dans le cadre d'un accord entre les Etats-Unis et la Russie de démantèlement et récupération de 34 tonnes de plutonium militaire avait été arrêté fin 2018. A présent, pour se renflouer, les actionnaires liquident par une vente aux enchères « 450.000 pièces » nucléaires neuves et encore emballées pour la plupart. Du jamais vu qui en dit long sur la piteuse situation de l'atomisme dans le monde. Un nouveau fiasco pour le nucléaire tricolore qui risque de coûter cher aux contribuables français.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 21 juin 2020

Covid19 et nucléaire : un médecin de Vaucluse témoigne

Bernard-Senet.jpgIl est toubib généraliste, vit en Vaucluse et est retraité depuis quelques années. Il a été médecin du travail aussi. C'est un être engagé dans de nombreuses causes, un humaniste*. Il livre ici un témoignage de terrain, sensible et clairvoyant, loin de la propagande et des manipulations officielles.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 19 juin 2020

Areva-Orano Tricastin : des contrôles qui tournent à la pagnolade mais révèlent le chaos quotidien

Areva-Orano_ville_irradiee_N-U.jpgLes 8 et 9 juin 2020 une  inspection inopinée des inspecteurs de l'ASN vient tester la prévention des pollutions et la maîtrise des déversements polluants accidentels chez Areva-Orano au Tricastin. Le contrôle des installations nucléaires « Georges Besse 1 »  (INB no 93) - ex-Eurodif Production – révèle plus que des lacunes. Mais, bon bougre, la pseudo autorité laisse deux mois à l'exploitant nucléaire pour faire... ses remarques. Pourtant des dysfonctionnements multiples existent tout comme les risques environnementaux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 17 juin 2020

17 juin 2020 : Non à la réintoxication du monde!

2020-06-17_non-a-la-reintoxication-du-monde_Avignon.JPGL'appel du 17 juin "Non à la réintoxication du monde! " initié par plusieurs collectifs d'habitants et de citoyens - dont la CAN-SE et la CAN84 - trouve un large écho un peu partout dans le pays. En Vaucluse, à Avignon, le rond-point de l'aéroport a été occupé pendant plusieurs heures par une quinzaine de collectifs en lutte et plus de 120 personnes. C'est le début de la réappropriation de nos vies face au même ennemi destructeur et oppresseur. 197 premières actions dans tout le pays annoncent le début d'un mouvement plus ample et dans la durée.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 16 juin 2020

Le CAN84 aux côtés des soignants en grève

2020-06-16_manifestation_soignants_Avignon_11.jpgMardi 16 juin 2020 les personnels soignants des hôpitaux, des Ephad et services sociaux ont retrouvé le chemin de la lutte après la pandémie du covid19. La santé, bien commun, nécessite la reconnaissance du travail des premiers de corvée, de meilleures conditions de travail et l'augmentation des salaires, l'embauche de personnels et des moyens financiers pour l'hôpital public. Le Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84) était aux côtés des personnels de santé.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 14 juin 2020

Incendie à bord d'un sous-marin nucléaire en rade de Toulon

2020-06-12_pompiers-Toulon_.jpgUn incendie s'est déclaré vendredi 12 juin 2020  à 10h35 à l'avant de l'un des six sous-marins nucléaires d'attaque de l'armée française, le « Perle », en cale sèche dans l'arsenal militaire de Toulon (Var). Une quarantaine d'employés travaillaient à bord quand le sinistre s'est déclenché. Il a fallu quatorze heures aux 250 pompiers et sous-mariniers pour maîtriser le sinistre, parti dans une zone peu accessible du sous-marin. Les compartiments de propulsion atomique n'auraient pas été touchés selon la préfecture maritime de la Méditerranée tandis qu'étaient recherchés« d'autres foyers » éventuels. Tandis que d'importantes fumées noires se répandaient alentours, les autorités affirmaient qu'il n'y aurait pas eu de rejets radioactifs .

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 8 juin 2020

Tricastin : défaillance sur le système d'extraction d’iode radioactive du réacteur atomique n°2

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses.jpgA plusieurs reprises, le 14 mars 2020 puis le 22 avril 2020 EDF-Tricastin s'est aperçu que le système d’extraction d’iode radioactive du circuit de ventilation entre le bâtiment réacteur et les bâtiments périphériques du réacteur atomique n° 2 n'assurait plus le confinement des substances radioactives ni la filtration de l’air. Bien que les alarmes aient retenti à plusieurs reprises auparavant EDF met six jours avant de rendre public l'incident nucléaire...

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 5 juin 2020

Pas de JO ni à Tokyo en 2021 ni à Paris en 2024

2017_Non-aux-JO-Tokyo.jpgLa tenue des Jeux Olympiques au Japon en 2021 et à Paris en 2024 est une insulte aux peuples victimes des contaminations radioactives perpétrées par les nucléocrates, des expulsions et de la répression exercée sur les habitants des quartiers pauvres. Un peu partout dans le monde, et en France, des collectifs de résistance se constituent pour faire échec à la tenue des J.O alors que la crise sociale, sanitaire et économique frappe de plein fouet les populations. Il est temps que ce vieux monde de compétition et de prédation disparaisse. Nous ne pouvons pas prétendre entrer dans le monde d’après en poursuivant les errements du monde d’avant.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 4 juin 2020

L'ASN constate que c'est le bordel dans le nucléaire : ni EDF ni Orano ni le CEA ne sont à la hauteur des enjeux notamment de sécurité. Alerte générale nationale.

2020-05-28_rapport-ASN-2019_couv.jpgL'exigence de qualité, de la culture de sûreté comme de la rigueur professionnelle dans la conduite des projets nucléaire n'est pas au rendez-vous estime l'ASN dans son dernier rapport annuel. Et cela concerne les constructions neuves comme les projets de reprise et conditionnement des déchets anciens ou encore le démantèlement et les grands travaux de maintenance . Dit en des mots moins retenus : c'est le bordel et la catastrophe atomique peut survenir à n'importe quel moment. Plus de 1400 incidents nucléaires ont affectés les installations atomiques françaises en 2019. Soyons fiers : le prochain crime atomique sera tricolore.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 2 juin 2020

Nouvelle révélation : la soupape de sûreté du pressuriseur de l'EPR est défaillante

EPR-finlande.jpgUn nouveau dysfonctionnement fragilise un peu plus les chantiers des réacteurs nucléaires EPR, déjà décrédibilisés par des retards, malfaçons et surcoûts en série. Cette fois-ci c'est un équipement capital pour la sûreté du réacteur nucléaire  - une soupape de sûreté du pressuriseur - qui est apparue à l'occasion d'un essai-test sur le chantier de l'EPR de Finlande en mars dernier. Cerise sur le gâteau : cette pièce défectueuse équipe aussi l'EPR en construction à Flamanville (Manche) et les deux EPR chinois déjà mis en service à Taishan.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 27 mai 2020

Marcoule : Départ de feu dans le sas d’introduction des déchets du four d’incinération de Centraco-Cyclife

2020-05_09_fut-en-feu_centraco-cyclife-socodei-EDF.jpgUn départ de feu sur un colis de déchets radioactifs au Centre de traitement et de conditionnement de la Socodei s'est produit le 12 mai dernier à Marcoule. Un des deux volets du sas du bouclier thermique de l'incinérateur de matières radioactives est resté bloqué. Panique à bord. Le souvenir de l'accident mortel de 2008 où l'ouvrier José avait perdu la vie et d'autres de ses collègues avaient été brûés à 85%, blessés et contaminés remonte à la surface.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 22 mai 2020

Appel du 17 juin « Agir contre la réintoxication du monde »

appel_17_juin_2020.pngNous avons aperçu pour la première fois dans nos existences ce qui serait encore possible si la machine infernale s’arrêtait enfin, in extremis. Nous devons maintenant agir concrètement pour qu’elle ne se relance pas. Chacun-e est appelé à rejoindre et déterminer localement les secteurs qui leur semblent le plus évidemment toxiques à mettre à l'arrêt, dont le nucléaire évidemment.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 20 mai 2020

Cruas : défauts de résistance des groupes électrogènes de secours diesel, la sécurité n'est pas assurée

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 14 12 2019  17hxxC'est discrètement qu'en pleine crise sanitaire du covid19, le 17 avril 2020, EDF a déclaré à l’ASN des défauts de résistance au séisme de matériels des groupes électrogènes de secours des réacteurs 1 et 4 de la centrale nucléaire de Cruas, du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Chinon B et du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Gravelines. Défauts de montage de raccords et corrosion de portions de tuyauteries viennent s'ajouter aux défauts de résistance au séisme découvert en octobre 2019.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 10 mai 2020

Orano-Areva condamnée pour publicité mensongère et trompeuse, visant à induire le public en erreur

logo_JDP-Publicitaire.jpgLe  Jury de déontologie de la publicité vient de donner raison aux antinucléaires : les propos d'Orano-Areva dans sa campagne de propagande médiatique pour redorer le blason du nucléaire sont faux et mensongers. Les centaines de milliers d'euros dilapidés par le nucléariste pour arroser les médias et manipuler les lecteurs sont mensongers. Le Jury estime que la publicité est trompeuse et de nature à induire le public en erreur sur la réalité des actions de l’annonceur en matière de développement durable.  Ce jugement est un nouveau grain de sable dans 70 années de domination , de mensonges et de crime contre l'environnement et la santé des citoyens.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 2 mai 2020

Cruas-Meysse : le système de ventilation du bâtiment combustible du réacteur 3 de la centrale nucléaire n'évacue plus l'iode radioactive

Centrale Nucléaire de Cruas-Meysse extension ICPE  et SRAM Réacteur n°4 le 09 11 2019 0 04H28Ce 16 avril alors que des produits de fission atomique étaient en cours de manipulation sur le réacteur nucléaire n°3 de la centrale de Cruas-Meysse le système de ventilation et d’extraction d’iode ne fonctionnait pas correctement. Le confinement du bâtiment combustible n'était donc plus assuré et les personnels exposés à la radioactivité. Et ça durait depuis le  22 mars sans que personne ne s'en soit aperçu. Ce n'est que le 20 avril 2020, qu'EDF a informé l’ASN de cet incident et que cette dernière l'a rendu publique le 29 avril : 13 jours après l'incident nucléaire!

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 29 avril 2020

EDF : Tous les feux sont à l'orange, voire au rouge. Fin 2019 la dette nette d'EDF s'établissait à 41,1 milliards d'euros!

courbe_non-rentabilte_energie-nucleaire.jpgL'Etat (et donc les contribuables) va-t-il encore renflouer EDF d'ici la fin de l'année pour lui éviter la faillite ? Après lui avoir déjà octroyé 3 milliards en 2017 (et aussi 7 milliards à Orano-Areva) la situation financière du nucléariste est telle que c'est la bérézina. Fin 2019, sa dette nette s'établissait à 41,1 milliards d'euros et augmentera encore de 10,6 milliards d'euros d'ici 2022. Son ratio dette nette sur Ebitda prévu à 2,46 pourrait grimper à 3,3 en 2020 et même 3,2 en 2021, bien au-delà des objectifs de 2,6 et 2,7 annoncés. Les agences de notation se préparent à dégrader l'électricien. Une nouvelle augmentation de capital de 4 milliards d'euros serait nécessaire. Le nucléaire coûte "un pognon de dingue".

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 28 avril 2020

Horloge de l’apocalypse nucléaire : en 2020 on est à seulement 100 secondes avant l'holocauste

planete-Terre-feu.jpgLe Conseil de la science et de la sécurité du "Bulletin of the Atomic Scientists" (fondé en 1945 par des scientifiques de l’Université de Chicago qui avaient contribué à la mise au point des premières armes atomiques dans le cadre du projet "Manhattan") publie chaque année son évaluation des menaces qui pèsent sur l’humanité et la planète. Dans sa déclaration 2020 nous nous trouvons à 100 secondes avant l'apocalypse atomique considérée comme le minuit désert noir absolu. Le compte à rebours est enclenché.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 27 avril 2020

JO de Tokyo reportés : la population est un obstacle qu'il faut faire disparaître aux yeux du monde

2011-010-31_tepco-reactor-4-fukushima-march-2011.jpg"L'énergie nucléaire nous a tout pris" - ses mots sont de Hasegawa Kenichi, le représentant municipal de Maeta au moment de l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima-Daïchi, lieu du stockage en principe temporaire des sols contaminés... et du passage programmé de jeunes courreurs et de la flamme olympique. « Nous sommes simplement un obstacle sur la route des Jeux. En fin de compte, toutes les régions touchées par la radiation sont une épine dans le pied des organisateurs. Ils veulent simplement se débarrasser de nous, pour tirer un trait sur le passé. » dit-il avec colère. Exigeons l'annulation des JO au Japon !

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 34