|

lundi 16 décembre 2019

Areva/Orano : découverte de défauts de conception et de fabrication du Mox

crayon-uranium_recateur_Cattenom.jpgDes défauts de fabrication des crayons de "Mox"d'Orano/Areva viennent d'être découverts : les pastilles contiennent trop de plutonium et dans les crayons la réaction nucléaire est plus forte à certains endroits qu’à d’autres. Et 22 réacteurs nucléaires continuent à fonctionner en France avec des pastilles de Mox surdosées en plutonium et des crayons mal conçus générant des flux de neutrons non homogènes et donc encore plus risqués. Et ces défauts étaient connus de EDF depuis... 2016 !

Lire la suite...

dimanche 15 décembre 2019

Cruas-Meysse : Redémarrage chaotique et dangereux des réacteurs atomiques

Centrale Nucléaire Cruas-Meysse 14 12 2019  17hxxL'ASN couvre, comme à l'accoutumée, les activités nucléaires quelque soient les risques et fragilités des installations. L'autorité vient de donner son feu vert au redémarrage des réacteurs nucléaires de Cruas-Meysse mis à l'arrêt depuis le tremblement de terre qui a frappé la région le 11 novembre dernier. Mais rien ne se passe comme prévu. Les équipes qui pilotent la remise en route des réacteurs ne parviennent pas à garder le contrôle de la montée en puissance de la réaction en chaîne de chacun des réacteurs. Danger.

Lire la suite...

vendredi 13 décembre 2019

Fukushima: la décontamination en surface des sols n'a rien réglé

2019-12-09_Fukushima_decontamination-des-sols_entassement-de-dechets-radioactifs.jpgLa revue "Soil" de l'Union européenne des géosciences publie la synthèse scientifique des actions de "décontamination" en surface entrepris au Japon depuis le début de la catastrophe nucléaire de Fukushima-Daïchi sur plus de 9.000 kilomètres carrés, le territoire des 11 municipalités évacuées et celui plus vaste des 40 municipalités également touchées. Au terme de huit années l'enlèvement de la partie superficielle de la couche arable a coûté à l'Etat japonais déjà 24 milliards d'euros pour un résultat bien faible et l'accumulation de 20 millions de m3 de déchets supplémentaires radioactifs. On ne sort pas d'une catastrophe nucléaire.

Lire la suite...

mardi 10 décembre 2019

10 décembre 2019 : toujours présent-es

2019-12-10_greve-generale_manifestation_retraites_Avignon_00.JPGDans la résistance aux projets gouvernementaux d'attaque tachérienne contre le bien commun et les retraites, les antinucléaires étaient encore dans la rue au coude à coude avec les salarié-es des secteur public et privé, des retraité-es, des étudiants, des chômeurs et précaires, des gilets jaunes,... Focus en image sur Avignon.

Lire la suite...

lundi 9 décembre 2019

Socatri : incroyable, le dispositif de détection sismique et anti-incendie n’a jamais été mis en service

socatri_Areva.jpgIncroyable! Le système de détection et de coupure sismique à la Socatri/Areva-Orano du Tricastin (Vaucluse) n'a jamais été rendu opérationnel depuis l’accident de Fukushima. Censé couper l’alimentation électrique de l’INB 138 en cas de séisme important et de prévenir l’apparition d’un incendie consécutif à un séisme c'est fortuitement que l'entreprise s'en est rendu compte fin octobre et n'en a averti l'ASN qu'un mois plus tard. 17 jours après le séisme qui a frappé non loin de là au Teil (Ardèche).

Lire la suite...

dimanche 8 décembre 2019

Marche mondiale pour le climat : face à l'urgence, la transition et les petits pas sont un leurre

2019-12-08_marche-climat_avignon_palais-des-papes_02_small.jpg"Changeons le système, pas le climat", "urgence climatique, urgence sociale: même combat", "Quand le nucléaire pète la planète meurt"... Dimanche 8 décembre un peu partout dans le monde, et à Avignon (Vaucluse) des centaines et des milliers de citoyen-nes se sont retrouvés et ont défilé. Devant l'inertie complice des pouvoirs en place animés par leur logique productiviste et de prédation des ressources de la planète des citoyens relèvent la tête.

Lire la suite...

vendredi 6 décembre 2019

Macron veut que l'Europe qualifie le nucléaire d'énergie verte et durable et puisse bénéficier d'avantages fiscaux !

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpgIls ne reculent et ne reculeront devant rien. Alors que les pays européens tentent de fixer les règles d'une "finance verte", Bruno Le Maire - serviteur zélé de son patron Macron et des nucléaristes ayant noyauté l'Etat et les assemblées - veux faire bénéficier le nucléaire d'un label "énergie verte" et jouir ainsi d'avantages fiscaux au niveau européen. Les idéologues fanatiques de la destruction atomique et leurs relais politiciens pourrissent la planète et les esprits.

Lire la suite...

Avignon, jeudi 5 décembre : "quand le nucléaire pète, il n'y a plus de retraite"

2019-12-05_greve-generale_Avignon_CAN84_CGT-3.jpgLes militants antinucléaires de Vaucluse et de Drôme ont pris leur place dans la grève générale inter-professionnelle et de convergence des luttes ce 5 Décembre. Avec leur propre objectif d'arrêt immédiat du crime atomique, ils ont fait la jonction entre revendication sociale et exigence de santé publique et de survie : "quand le nucléaire pète, il n'y a plus de retraite". Plus de 10 000 personnes ont manifesté dans la capitale de Vaucluse.

Lire la suite...

mardi 3 décembre 2019

Orano/Areva va raser une forêt protégée pour exploiter une mine d’uranium au Kazakhstan

2019-07-31_Bruno-Le-Maire_ministre-français-Economie-Finances_Askar Mamine-Premier-ministre-kazakh.jpgOn en apprend plus sur les raisons obscures de la visite de Bruno Le Maire à Nur-Sultan au Kazakhstan le 30 juillet dernier. Le ministre français des Finances y était en service commandé pour le compte d'Orano/Areva. A l'issue de sa visite, le pouvoir Kazakh autorise par décret au bénéfice de la joint-venture KATCO (51% Orano/Areva)  la destruction d'une forêt protégée endémique menacée de "saxaoul" qui faisait l’objet d’une interdiction de coupe sur 366 hectares pour y permettre l’exploitation d'uranium nécessaire aux réacteurs nucléaires français et à la bombe atomique tricolore. Une destruction de l'environnement et des espèces protégées moyennant quelles contre-parties?

Lire la suite...

samedi 30 novembre 2019

Ils ont exigé la fermeture des centrales nucléaires de Cruas et du Tricastin

Manifestation du samedi 30 novembre 2019  Centrale Nucléaire de Cruas-MeysseCe samedi 30 novembre en début d'après-midi, près de 150 personnes se sont rassemblées devant la centrale nucléaire de Cruas pour exiger la fermeture des sites atomiques de Cruas-Meysse et du Tricastin, 19 jours après le tremblement de terre qui a frappé au Teil (Ardèche) et été ressenti jusqu'en Vaucluse. A ce rassemblement initié par "RECH", se sont joints les militant-es de la coordination antinucléaire du sud-est et du CAN84. Avec ceux et celles de l'Ardèche et de la Drôme ils ont affirmé l'urgence de l'arrêt immédiat du nucléaire sans aucune condition et définitivement.

Lire la suite...

jeudi 28 novembre 2019

2 répliques après le séisme du 11 novembre non loin des sites atomiques de Cruas et du Tricastin

2019-11-11_seisme-carte_population.jpgDeux répliques du tremblement de terre du 11 novembre qui a frappé non loin des sites atomiques de Cruas (Ardèche) et Tricastin (Drôme-Vaucluse) ont eu lieu ces 13 novembre et 23 novembre. D'une magnitude de 2,2 et 2,8 sur l'échelle de Richter, ces répliques du plus important tremblement de terre depuis 20 ans en France, ont été ressenties non loin du Teil (Ardèche) et Montélimar (Drôme). L'IRSN a identifié la faille sismique des Cévennes à l'origine de ces séismes. Pas rassurant pour les sites atomiques.

Lire la suite...

mercredi 27 novembre 2019

Tricastin : incident sur le réacteur n°1 en cours de redémarrage après plus de 5 mois de révision

Tuyauterie-centrale-nucleaire_corrosion-fuite.jpgC'est encore loupé! EDF qui entendait faire de la révision décennale du réacteur atomique n°1 du Tricastin - à l'arrêt depuis plus de 5 mois - la vitrine de son professionnalisme l'autorisant à prolonger au delà de 40 années le fonctionnement de l'ensemble de ses 58 réacteurs disséminés en France a merdé, encore une fois. L'eau du circuit primaire chargée de contrôler la réaction en chaîne atomique s'est retrouvée avec un excès de bore menaçant le réacteur. Il aura fallu plus de 10 heures à EDF pour venir à bout de l'incident alors que les règles imposent de remettre en conformité l'installation en 8 heures maximum. Cette double violation des règles générales d’exploitation a menacé toute la région et vient d'être sanctionnée par l'ASN qui n'impose toujours pas l'arrêt définitif de la menace.

Lire la suite...

mardi 26 novembre 2019

Scandale : durant le séisme du Teil, les capteurs sismiques de l'IRSN au Tricastin ont été en saturation. Une information gardée secrète pendant 15 jours !

0_logo_pdf.pngDans une note publiée sur son site internet, ce 26 novembre 2019, l'IRSN confirme ce que nous disions dès le 11 novembre : le site atomique du Tricastin a ressenti plus violemment qu'à Cruas le tremblement de terre. C'est ce site atomique qu'il faut mettre à l'arrêt de toute urgence. A tel point que les capteurs installés en plusieurs points se sont trouvés en "saturation" maximale. L'information a été tenue secrète pendant 15 jours après le séisme du Teil (Ardèche). Scandaleux !

Lire la suite...

vendredi 15 novembre 2019

Après le séisme du 11 novembre en Ardèche, qu’en est-il du nucléaire régional

politique_autruche.jpgLundi 11 en fin de matinée, un séisme d’une magnitude de 5,4 sur l’échelle de Richter a gravement touché la ville du Teil en Ardèche (en face de Montélimar à une dizaine de kms des réacteurs de Cruas, à une trentaine de ceux du Tricastin, et à une quarantaine du site nucléaire de Marcoule qui, facteur aggravant, y reçoit et conditionne le plutonium destiné aux réacteurs « moxés » (1)). C’est le séisme le plus important survenu en France en seize ans. Au delà des victimes (1 mort et des blessés), les habitants de la région se sont immédiatement inquiétés du risque de catastrophe atomique et de l’état des centrales nucléaires.

Lire la suite...

jeudi 14 novembre 2019

Séisme : le document officiel qui déjà accusait EDF-Cruas d'incapacité et de dissimulation

ASN Rapport Contrôle Séisme Centrale Nucléaire Cruas-MeysseEn date du 12 novembre 2009, dix ans avant le séisme qui a frappé non loin des centrales nucléaires, l'ASN avait adressé au Directeur EDF-Cruas le rapport d'une inspection ayant eu lieu le 9 octobre 2009.  EDF n'était déjà pas préparé à faire face à un séisme ! Pire : les bâtiments de commandement n'étaient pas assurés de résister à un séisme. Et aujourd'hui ? Alors que le Directeur se démène pour manipuler la presse en organisant une visite de sous-sols propres comme de la porcelaine, on est bien loin de cette réalité avec les réacteurs du Tricastin qui pataugent eux dans l'eau et une radioactivité hors norme.

Lire la suite...

mercredi 13 novembre 2019

Séisme : Il faut mettre à l'arrêt définitif les installations nucléaires

2019-11-11_seisme_teil-4513219.jpgLe séisme d'intensité 5,4 sur l'échelle de Richter a frappé le sud-est du pays ce 11 novembre 2019 à 11h52 à quelques dizaines de kilomètres des sites atomiques de Cruas (Ardèche) et Tricastin (Drôme-Vaucluse). Les 4 réacteurs nucléaires de Cruas ont du être arrêtés en urgence, ce qui n'est pas le cas au Tricastin. La Coordination antinucléaire du sud-est appelle et exige la mise à l'arrêt immédiate et définitive de toutes les installations nucléaires de France.

Lire la suite...

mardi 12 novembre 2019

L'Amassada en exil : week-end de solidarité et de luttes contre RTE

2019-11-01_Manif-page001-1.jpegUn week-end de résistance au nucléaire et à son monde a irrigué ce début novembre dans l'Aveyron non loin de Saint-Victor-et-Melvieu, après l'intervention violente des forces de gendarmerie contre l'Amassada à la demande de la filiale RTE de EDF. Malgré un temps des plus hostiles, la solidarité et les projets d'actions ont fleuri et se sont épanouis avec un ligne de mire une semaine d'actions décentralisées contre RTE du 13 au 18 janvier 2020.

Lire la suite...

lundi 11 novembre 2019

Séisme de 5,5 sur l'échelle de Richter à 30 km des sites atomiques du Tricastin et de Cruas

une-brique-s-est-ecrasee-contre-le-pare-brise-d-une-voiture-au-teil-photo-le-dl-thomas-zimmermann-1573476693.jpgCe lundi matin à 11h54 un fort séisme de 5,5 sur l'échelle de Richter, a frappé  la vallée du Rhône. L'épicentre, situé en Ardèche à Le Teil, se trouve à moins de 20 km de la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche) où la secousse a été ressentie dans la salle des machines des réacteurs, et à 30 km du site atomique du Tricastin (Drôme/Vaucluse). La terre a tremblé également jusqu'à Avignon au sud et jusqu'à Lyon au nord.

Lire la suite...

dimanche 10 novembre 2019

Centrale atomique de Cruas : arrêt d'urgence d'un réacteur nucléaire

Cruas-Meysse_tour-aerorefrigerante.jpgSamedi 9 novembre au petit matin une surchauffe/incident sur le réacteur nucléaire  n°4 de la centrale atomique de Cruas-Meysse a entraîné son arrêt en urgence (SCRAM). Un panache anormal de vapeur de plus de 3 km de haut, visible à 50km alentour, s'est échappé d'une des tours de refroidissement. Dans ces conditions, les installations sous pression, ont dû rejeter dans l'atmosphère des gaz d’iode radioactif 131, entrainant une pollution inéluctable.

Lire la suite...

dimanche 20 octobre 2019

Exercices de crises nucléaires : manoeuvres de poudres aux yeux et d'enfumages

2019-10-15_exercice-crise_Orange_Vaucluse_helico.jpgCycliquement, les autorités se lancent dans des actions de communication pour tenter de se convaincre et de convaincre la population qu'en cas d'accident nucléaire « on maîtrise ». Dernièrement les préfets du sud-est et les nucléaristes ont mobilisés pompiers, gendarmes, policiers et hélicoptères pour des parades technocratiques en total décalage avec les menaces et dangers. Revue de détails à Nîmes, Orange et au Tricastin.

Lire la suite...

- page 1 de 32