|

jeudi 27 septembre 2018

Nouvelle affaire Areva : une monstrueuse amende de 24 milliards de dollars menace les contribuables français

Areva_Anne-Lauvergeon_Fleur-Pellein_Arnaud-Montebourg_La-Commission-Innovation.jpgLe groupe nucléaire, dont les frasques ont déjà coûté 4,5 milliards d’euros aux contribuables en 2017, pourrait se voir réclamer 24 milliards par la justice américaine. Cette fois, c’est une affaire de corruption aux États-Unis qui est en cause. La justice américaine a discrètement prévenu début juillet les autorités françaises qu’elle pourrait lancer un procès pour corruption contre l’ex-fleuron tricolore de l’atome. Ça n'en finira donc jamais!

Lire la suite...

mardi 25 septembre 2018

Explosion d'un conteneur radioactif militaire à l'usine de Malvesi-Narbonne, trois blessés

2018-09-19_Areva_Comurhex_Malvesi_Narbonne_Aude_accident.jpgUn accident nucléaire vient de se produire ce 19 septembre sur le site d'Areva-Orano à Malvési (Aude). Après avoir déployé un silence assourdissant, la direction de l'entreprise reconnaît qu'un fût de matière uranifère militaire situé au cœur d'un stock de 221 fûts entreposés-là depuis les années 1980, a explosé. Un autre incident s'était déjà produit quelques semaines plus tôt. La France rayonne, la population s'irradie !

Lire la suite...

jeudi 20 septembre 2018

« Non putain, le nucléaire n’est pas une énergie verte ! ».

Bouli-Lanners.jpgBouli Lanners en a marre et le fait savoir. Il est temps que chacun-e se bouge le cul. Le réalisateur et acteur belge publie une vidéo courte et percutante sur le nucléaire et s’attaque plus particulièrement aux propos des pseudos spécialistes des questions d’énergie et du nucléaire. Certes il n'est pas trop attiré par les éoliennes mais...

Lire la suite...

samedi 15 septembre 2018

Cruas, Tricastin, Bugey menacés par une rupture du barrage de Vouglans (Ain)

barrage-Vouglans_EDF_Ain.jpgUne rupture du barrage de Vouglans (Ain), construit en béton il y a cinquante ans, ne peut être exclue. Telle est la révélation d'un reportage diffusé jeudi 13 septembre dans l'émission "Envoyé Spécial" (1). 600 millions de mètres cubes d’eau pourraient être ainsi libérés et projetés en avant. Une vague de submersion de plusieurs mètres de haut déferlerait alors dans la plaine de l’Ain puis dans la vallée du Rhône et frapperait sur son passage les 14 réacteurs nucléaires implantés tout au long. Ce scénario catastrophe n'est pas une simulation : un document interne d'EDF révèle une sous-estimation volontaire de ... 85 millions de m3 d’eau afin de ne pas alerter le petit peuple ni les antinucléaires! Et prétendre que la situation est maîtrisée...

Lire la suite...

jeudi 13 septembre 2018

Cruas-Meysse : le redémarrage du réacteur n°1 suspendu et des craintes sur le réacteur n°3

vue-generale-de-la-centrale-nucleaire-edf-de-cruas-photo-le-dl-archives-fabrice-anterion.jpgUn véritable festival de dysfonctionnements et de menaces en tous genres. Voilà ce qu'à révélé une inspection inopinée du chantier de rechargement en produits de fission atomique ("combustible") du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse. Le redémarrage du réacteur n°1 est suspendu à la résolution des dysfonctionnements.

Lire la suite...

mardi 28 août 2018

Le CAN84 met son grain de sel à l'Université d'été de la France Insoumise

Le CAN84 a rendu une visité inopinée à l'Université d'Eté de la 2018-08-23_France-Insoumise_universite-ete-2018_Marseille_03.jpg"France Insoumise" à Marseille, seule formation politique à avoir organisé une votation sur l'arrêt du nucléaire. Mais difficile de faire entendre la voix de la raison et du bon sens dans un cadre de stratégie politique visant à regrouper les luttes diverses et ne pas trop effaroucher l'électeur. Mais...

Lire la suite...

samedi 25 août 2018

Cruas-Meysse : après les fuites et contaminations de tritium, la contamination des eaux aux hydrocarbures

2018-08-08_Cruas-Meysse.jpgToujours plus fort la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche)! Une nouvelle fuite, cette fois-ci d'hydrocarbure, contamine les eaux souterraines d'une partie de la centrale et de l'eau potable depuis le 6 août 2018. Trois jours après cette découverte EDF n’était toujours pas en capacité d’identifier l’origine de la pollution. Et l'exploitant atomiste, pas gêné, de présenter des données incohérentes (bidons) aux inspecteurs de l'ASN. Doux euphémisme des inspecteurs : "la gestion de cet événement est insatisfaisante". On ne va pas se fâcher quand même entre gens du même monde.

Lire la suite...

ICPE : le gouvernement crache sur le principe de précaution et donne carte blanche aux affairistes et criminels

30Bq_Solerieux-decharge_4.JPGCasser, casser, casser tout ce qui protège la population et relève du bien commun. Sous couvert de "réforme" et de "simplification" le gouvernement vient de liquider le peu de contraintes règlementant les Installations Classées pour l'Environnement (ICPE) derrière lesquelles se cachent bon nombre d'installations nucléaires. Retour à ce qui se faisait avant la catastrophe nucléaire de Fukushima, avant celle de Tchernobyl, et au premières heures de la création du parc atomique en France des années 70.

Lire la suite...

lundi 20 août 2018

Vous serez évacué-es de force : une décision du ministère de l'intérieur reconnait le danger imminent

2018-08-01_ministere-interieur_PPI.jpgAbsurde ! et criminel ! le gouvernement asticote les préfets pour qu'ils mettent en place fissa un plan d'évacuation immédiate de la population autour des centrales nucléaires en cas d'accident majeur. C'est reconnaître enfin que le danger est imminent. Seul hic, et de taille, cette directive limite la mesure à 20km tracés au compas sur une carte et ne tient pas compte des vents (le mistral par exemple) qui propagent la radioactivité mortelle bien au-delà du périmètre (1200km pour Tchernobyl, 450km pour Fukushima). En revanche les autorités (armée, gendarmerie, police) empêcheront les personnes concernées de fuir par leur propre moyens.

Lire la suite...

mercredi 15 août 2018

Ukraine : un des 15 réacteurs nucléaires passe aux mains des USA pour son "combustible". Areva-Orano est dans le coup !

ukraine-usa.jpgL'Ukraine nucléarisée se livre aux Etats-Unis. Le réacteur numéro 3 de la centrale de Ioujnooukraïnsk dans le sud de l'Ukraine, fonctionne désormais uniquement avec des produits de fission atomique livrés par l'américain Westinghouse... filiale en faillite du japonais Toshiba. Le français Areva-Orano est partie-prenante de l'opération !

Lire la suite...

jeudi 9 août 2018

Aveu officiel : le retraitement des déchets nucléaires n'existe pas, c'est un leurre produit par l'industrie de l'atome

2018-07-28_rapport-hctisn_Cycle du combustible.jpgDans un document récent de présentation du « Cycle du combustible » français en 2018 le Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire fait un aveu de taille : le retraitement des déchets nucléaires n'existe pas vraiment et les piscines d'entreposage frisent la saturation. Moins de 1% des déchets des centrales atomiques est "recyclé", et en un produit de fission encore plus dangereux et hautement radioactif que l'uranium. La terminologie utilisée par l'industrie nucléaire -notamment Areva-Orano - induit la population en erreur.

Lire la suite...

mardi 7 août 2018

Arrêt en urgence du réacteur 3 de Cruas-Meysse : des rejets d'iode radioactif131 se sont produits et ont été tus

Prélèvements eau Rhône pour contrôle activité radiologique (CN Tricastin)Canicule ? Niveau du Rhône insuffisant ? Débit inférieur au minima requis ? Problème technique ? Perte de réseau ? Edf n'en sait rien mais toujours est-il que le réacteur n°3 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse s'est mis en "arrêt d'urgence" (Scram)* ce dimanche 5 août 2018 vers 18h. Rejets d'iode radioactif131 et contamination à la clef. Le Rhône et son affluent Isère présentent une situation très critique pour les installations nucléaires et la santé des habitants, la pollution radiologique par insuffisante dilution des rejets.

Lire la suite...

lundi 6 août 2018

6 août 1945 : le premier crime atomique de l'histoire. Ni oubli, ni pardon, abolition des armes atomiques, arrêt immédiat du nucléaire

2018-08-06_Hiroshima-Avignon_CAN84.JPGUne cérémonie en mémoire aux trois cent mille morts et milliers d'autres victimes des bombardements atomiques états-uniens sur Hiroshima et Nagasaki (6 et 9 août 1945) s'est déroulée à Avignon à l'appel du CAN84. A cette occasion a été lancé un appel au désarmement nucléaire, à la ratification par la France du Traité International d'Interdiction des armes nucléaire, à l'arrêt immédiat du nucléaire militaire et civil.

Lire la suite...

An1 de nouvelles formes de lutte

logo-MCCA.jpgA l'initiative du Mouvement Contre le Crime Atomique se sont déroulées ce week-end des rencontres nationales antinucléaires au parc des libertés sur l'île de la Barthelasse d'Avignon. Venu-es des quatre coins de la France et même de pays riverains les participants comme les contributions transmises, ont préfiguré ce que pourrait être l' "An1 de nouvelles formes de luttes" dans un contexte de répression étatique féroce (Bure, NDDL, Sivens,...).

Lire la suite...

mercredi 1 août 2018

Répression au Tricastin : 5 jours de mise à pied pour avoir témoigné sous-serment devant la Commission d'enquête sur le nucléaire!

2018-05-17_Giles-Reynaud_Ma-Zone-Controlee_Commission-enquete-parlementaire.jpgGilles Reynaud est un militant syndical et Président de l'Association "Ma Zone Contrôlée" un collectif de salariés sous-traitants et agents statutaires de la filière nucléaire. Salarié d'Orano DS (ex Areva) sur le site du Tricastin, il vient d'être sanctionné de 5 jours de mise à pied pour avoir témoigné sous serment devant la commission d'enquête parlementaire sur le nucléaire. Omerta, répression, contamination sont les valeurs du lobby nucléaire.

Lire la suite...

lundi 30 juillet 2018

La France devient une poubelle nucléaire internationale : Hulot valide l'importation en France des déchets radioactifs de Monaco

Monaco-port.jpgEn plein été et par une décision des plus discrètes, Nicolas Hulot vient d'autoriser l'importation et le stockage en France de déchets nucléaires monégasques. Les uns en provenance d'une société privée de cosmétique et les autres "du "centre scientifique de Monaco". Le business de la mort atomique devient écolo-compatible et la France une poubelle nucléaire internationale.

Lire la suite...

Voyage en « agnotologie », pays de la science et de l’ignorance

2018-05-20_sante_pays-de-l'ignorance.jpgEn santé publique, ce que l’on demande aux médecins c’est de soigner leurs patients, pas  de rechercher les causes de ces maladies. Devant l’afflux toujours plus nombreux de patients atteints de maladies du sang, une équipe du Centre Hospitalier d’Avignon s’est quand même posée la question. Mais un peu d’ignorance en moins sur les causes fait surgir beaucoup de questions embarrassantes.

Lire la suite...

dimanche 29 juillet 2018

Vampirisme : après avoir tout bousillé les pro-nucléaires s'en prennent maintenant aux océans

2018-07-29_Uranium_vague.jpgIls trépignent d'impatience. Quel partie de notre petite Terre pourrait encore bien être détruite, exploitée, mutilée, contaminée ? Face au tarissement des ressources terrestres d'uranium, des scientifiques états-uniens lorgnent à présent vers les mers et océans pour exploiter quelques grammes de métal radioactif. Leur fanatisme le dispute à l'inacceptable.

Lire la suite...

samedi 28 juillet 2018

Marcoule-CEA : incident nucléaire-risque de criticité sur le réacteur de recherche "Phénix" en cours de démantèlement

2018-07-15_Phenix-Marcoule_demantelement_incident-criticite_site_3.JPGLe réacteur de recherche à neutrons rapides et sodium Phénix/INB n°71 du Commissariat à l’énergie atomique à Marcoule fait encore parler de lui. En mal. On y a frôlé le risque de criticité lors du déplacement d’étuis d’aiguilles de produits de fission. L'incident détecté en interne le 19 juin 2018 n'a été mentionné par l'ASN sur son site internet que le 5 juillet 2018. La transparence et l'information des riverains ne sont toujours pas à l'ordre du jour. Les menaces et atteintes sanitaires : si.

Lire la suite...

vendredi 20 juillet 2018

80% du parc nucléaire français vérolé : EDF avoue 1775 anomalies et 449 "non-conformités" sur au moins 46 réacteurs.

areva-EDF-Framatome_Creusot-forge.pngDepuis plus d'un an le scandale des falsifications de pièces et de dossiers au sein de Creusot-Forge d'Areva n'en finit pas de rebondir malgré les tentatives désespérées de la nucléocratie d'étouffer l'affaire. EDF, dont les réacteurs nucléaires fonctionnent avec ces pièces défectueuses, menace tout le pays et l'Europe entière. L'électricien atomiste avoue à présent avoir comptabilisé pas moins de 1775 anomalies et 449 "non-conformités" sur au moins 46 des 58 réacteurs nucléaires contrôlés à ce jour. En début d'année il annonçait déjà 1.063 anomalies et 233 non-conformités sur 23 réacteurs. Et l'ASN ne met toujours pas à l'arrêt immédiat et définitif ces tueurs en série.

Lire la suite...

- page 1 de 28