|

vendredi 5 mars 2021

Tricastin. Rescapé d’un cancer, il dénonce les dangers du nucléaire : « Nous sommes de la chair à canon ».

2020-09-26_cricastin.jpgVictime d’un cancer de la thyroïde alors qu’il travaillait comme "sous-traité" dans l’industrie nucléaire, dont le Tricastin , Patrice Girardier dénonce les conditions de travail dangereuses des petites mains de l’atome : « Nous, les sous-traitants d’EDF, sommes de la chair à canon. »

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 3 mars 2021

Catastrophe nucléaire de Fukushima : 10 ans déjà et le drame continue. Rassemblement à Avignon et Valence les 11 et 13 mars.

2021-03-11_Fukushima_enfant-test-cancer-thyroide.jpgAlors que la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon atteint dix années de destructions et de souffrances ce jeudi 11 mars 2021, la population est appelée à participer à deux rassemblements de commémoration et de protestation à Avignon (Vaucluse) et Valence (Drôme) au moment même où le lobby nucléaire et quelques politiciens tentent d'imposer la construction de nouveaux réacteurs atomiques au Tricastin et de prolonger de dix ans les vieux réacteurs périmés et dangereux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 1 mars 2021

Après avoir contaminé le Niger, le Kazakhstan, la Mongolie, le Canada et la France : Orano-Areva veut pourrir le Groeland

2021-02-28_Groeland_80pourcent-de-calotte-glaciaire.jpgOrano-Areva se frotte les mains car le nucléariste vient de décrocher de la part du gouvernement du Groenland deux permis d’exploration minière pour des gisements d’uranium. Plus de 3.500 kilomètres carrés vont ainsi être livrés aux appétits financiers et à la destruction écologique. 141 associations environnementales viennent d'interpeller  le gouvernement danois pour qu'il décrète un moratoire sur les activités minières au Groenland et qu'il protège cette île à l’écosystème fragile. Un autre site du sud du Groenland, Kujataa, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, est également menacé.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mardi 23 février 2021

Le fisc réclame plus de 500 millions d'euros d'impôts à EDF

2021-02-20_EDF_piege-a-souris.jpgLe Conseil d'Etat a donné tort à EDF : la méthode comptable du nucléariste utilisée pour l'amortissement financier du démantèlement de ses réacteurs atomiques lèse le fisc (et les contribuables). L'administration fiscale réclame donc à EDF 500 millions d'euros d'impôts, soustraits au bien public comme n'importe quel profiteur privé du CAC40. La bombe à retardement du nucléaire est aussi fiscale et financière.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 19 février 2021

Contre la résilience, à Fukushima et ailleurs

2021-02-18_Contre-la-resilience-a-Fukushima-et-ailleurs_editions-de-l-echappee.pngAu seuil des dix années écoulées depuis le début de la catastrophe toujours en cours de Fukushima, les auteurs de ce nouveau livre, qui paraîtra  le 5 mars prochain aux éditions de L'Echappée, font le bilan des tenants et aboutissants de ladite "politique de résilience" menée à Fukushima. L'ouvrage  "Contre la résilience - A Fukushima et ailleurs" dévoile que ce concept psycho-idéologique de résilience y est essentiellement conduit et développé en tant que technologie du consentement, notamment aux nuisances radioactives.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 15 février 2021

Alerte à l'offensive du lobby du nucléaire

Une nouvelle offensive de valorisation du nucléaire et de propagande idéologique est engagée depuis une dizaine de jours par le lobby et ses soutiens. Cela apparait clairement dans des décisions récentes (voir ci-dessous). Ce qui vient de se passer à Montpellier doit interpeller tout un chacun. Il s'agit ni plus ni moins d'une opération en direction d'associations écologiques ou sociétales de la part du think thank "Shift project" financé par de grands groupes intéressés par le nucléaire et présidé par le polytechnicien pro-nucléaire Jancovici .

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 14 février 2021

Violent séisme au Japon au large de Fukushima : plus d’une centaine de blessés et d'importants dégâts

2021-02-13_Japon-seisme_route-endommagee-a-Soma-prefecture-Fukushima.jpgUn tremblement de terre de magnitude 7.3 a touché la région de Fukushima ce samedi 13 février 2021. Plus d’une centaine de personnes, au minimum , ont été blessées et dont certains gravement, dans ce séisme dont l'épicentre a été localisé au large de Fukushima. Frayeur dans le pays près de dix ans après le tsunami et la catastrophe atomique des trois réacteurs nucléaires de la centrale de Fukushima-Daïchi du 11 mars 2011 dont les séquelles violentes perdurent encore.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 13 février 2021

Mémoire : quand la France bombardait l’Algérie avec des armes nucléaires

essais-nucleaires-France-polynesie.jpgPour devenir une puissance nucléaire, la France n’a pas hésité à commettre ses essais terrifiants à l’air libre et en sous-sol en Algérie. Les stigmates de ces explosions sont encore visibles tant sur les habitants sur sur leurs terres. Et la France refuse toujours d'indemniser les victimes.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 8 février 2021

Implantation d'un EPR au Tricastin ? 33 citoyens et citoyennes répondent aux élu-es pro-nucléaires et au Pdg de EDF

centrale-nucleaire-tour-refroidissement.jpg33 élu-es, fanatiques du nucléaire, réclament l'implantation d'un réacteur atomique EPR sur le site du Tricastin (Vaucluse-Drôme). En réponse 33 citoyens et citoyennes responsables associatifs et simples habitants de la Drôme, du Gard, du Vaucluse, d'Ardèche co-signent une lettre au président d'EDF. Un courrier dans lequel sont rappelés les dangers, risques permanents et atteintes sanitaires et environnementales que ces départements subissent du fait de l'industrie nucléaire depuis 40 ans. Il proclame leur refus que soit implanté un quelconque réacteur atomique alors qu'il s'agit de tourner définitivement la page du nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 22 novembre 2020

Il y a 2 ans le début des Gilets jaunes : manifestation pour les libertés et les droits du peuple ce 21 novembre à Avignon

2020-11-21_GJ84-CAN84_Avignon-manifestation.jpgDu parking des allées de l'Oulle à Avignon près de 300 personnes se sont dirigées en direction du Palais de Justice en passant par les rues du centre ville à l'occasion des 2 ans du début du mouvement des Gilets Jaunes. Les militants antinucléaires étaient présents.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 30 octobre 2020

Ratification du Traité d'interdiction des armes nucléaires (TIAN) : la France devient hors la loi

TIAN-signature.pngLa ratification du Traité d'interdiction des armes nucléaires (TIAN) par le Honduras - la 50ème ratification- ce 24 octobre 2020 entraîne de facto l'entrée en vigueur du traité dans 90 jours. Le traité interdit d'utiliser, développer, transférer, tester, fabriquer, acquérir, posséder, stocker, implanter et menacer d'employer des armes nucléaires ou d'autres dispositifs nucléaires explosifs. Il marque une étape historique à un moment où le risque de guerre nucléaire est en constante augmentation et que les principaux États dotés de l'arme nucléaire renforcent leurs capacités de dissuasion. Le gouvernement français refuse de se plier à la loi internationale.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 29 octobre 2020

Nouvelles découvertes de défauts de résistance au séisme de 19 réacteurs nucléaires de 900 MWe d’EDF dont 2 réacteurs au Tricastin et 4 à Cruas

reacteur-nucleaire_bleu.jpgEt ça continue ! L'absence de fiabilité et de sécurité des réacteurs nucléaires est à nouveau révélée par la découverte de nouveaux défauts cette fois-ci sur les échangeurs du système de refroidissement intermédiaire des réacteurs de 900 MWe. 19 réacteurs atomiques sont en cause dont deux réacteurs sur quatre du site atomique du Tricastin (Drôme-Vaucluse) et les quatre réacteurs de la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche).

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 28 octobre 2020

Contre les convois de la réintoxication du monde... (réflexions de Normandie)

ca-gresille-dans-le-poteau.jpgLa crise déstabilise les flux capitalistes, c’est un fait. L’aviation n’a jamais été aussi mal au point, une explosion d’un stock de nitrate d’ammonium détruit le port de Beyrouth. RTE, pour sa part, s’inquiète de la capacité de production électronucléaire, suite aux retards qu'EDF a pris dans la maintenance des centrales nucléaires pendant le confinement, et en appelle aux écogestes pour éviter les coupures d’électricité cet hiver. Malgré cela... la fuite en avant productiviste se poursuit. Nos ami-es de la "Grange de Montabot" dans la Manche (1) nous livrent quelques réflexions.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 24 octobre 2020

Orano-Tricastin : deux salariés victimes d'un accident de contamination radioactive

ouvrier-soudeur.jpgUn grave accident du travail est survenu ce jeudi 22 Octobre 2020 dans l’installation Comurhex-II d'Orano sur le site atomique du Tricastin (Vaucluse-Drôme). Deux salariés « robinetiers » , sous-traités de la société Endel, ont reçu sur l’ensemble du corps une grande quantité de poudre d'hexafluorure UF6 - un composé de l'uranium - alors qu’ils intervenaient sur une tuyauterie. Un des intervenants s'étant coupé, sa plaie a vraisemblablement pu être contaminée. De très sérieuses suspicions de contamination interne des deux salariés existent aussi.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 22 octobre 2020

A partir de fin octobre, deux camions par semaine pendant 16 semaines vont traverser toute la France en diagonale chargés de produits radioactifs mortels à destination de l'EPR de Flamanville. La riposte s'organise...

tansport_nucleaire_EPR.pngLe serviteur officiel du lobby nucléaire - l'Autorité de Sûreté Nucléaire -  vient de donner ce 8 octobre son feu vert à la réception et à l'entreposage en piscine sur le site de  l'EPR de Flamanville des produits de fission (combustible) fabriqués dans notre région (Tricastin, Marcoule, Romans/Isère). Alors que ce réacteur atomique n'a toujours pas reçu une autorisation de fonctionnement et accumule les malversations et défaillances dans sa construction : à partir de fin octobre au départ de Romans sur Isère, deux camions par semaine pendant quatre mois vont traverser toute la France en diagonale chargés de produits radioactifs mortels. Des actions pour empêcher ce crime organisé sont prévues tout au long du parcours par les antinucléaires.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 10 octobre 2020

Alerte sur 28 réacteurs nucléaires de 900 MWe d’EDF : les grappes de commande ont été mal contrôlées n'assurant plus la maîtrise de la réaction en chaîne atomique

cuve-piscine-grappe.jpgIls ne s'en vantent pas et les médias taisent l'information préférant surfer sur les peurs d'un virus plus liberticide que mortel : huit grappes de commande de la réaction atomique en chaîne des réacteurs de 900 MWe de sept centrales nucléaires (Blayais, Chinon, Cruas, Dampierre, Gravelines, Saint-Laurent et Tricastin) n'ont pas été contrôlées correctement par EDF mettant gravement en cause la sécurité et la maîtrise de la radioactivité au coeur des réacteurs atomiques. Le nucléariste à dissimulé l'information pendant 13 mois. Et même plusieurs années.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 7 octobre 2020

Contre la réintoxication du monde : Appel à une seconde vague d'action pour le 17 novembre

pas-de-retour-a-l'anormal_17juin2020.jpgEn mai dernier, à la sortie du confinement, alors que la machine économique et productiviste se réemballait de plus belle, un appel à agir contre la réintoxication du monde a été lancé et suivi par des dizaines de groupes à travers le pays. Plus de 70 actions, occupations, blocages se sont déployés simultanément. Ils ont matérialisé un premier grand rebond de luttes de terrain face à l'expansion dramatique de la crise écologique et au cynisme patent de nos dirigeants. Forts de cette énergie, plus de 80 collectifs, syndicats, associations, territoires en lutte, ont décidé de se coordonner pour une seconde vague d'actions et de renforcer la pression. Ce  second round aura lieu le 17 novembre prochain, reprenant le principe d’une diversité de formes et de cibles. Les antinucléaires du sud-est s'associent aux actions.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 4 octobre 2020

EDF plonge à la Bourse de Paris

centrale-nucleaire-tour-refroidissement.jpgSur-endetté, impliqué dans des projets de construction de réacteurs non-rentables et dangereux et cumulant des dizaines d'années de retard, subissant une baisse de production d'électricité nucléaire de près de 18% sur un an, EDF qui a lancé sur les marchés spéculatifs une émission d'obligations convertibles pour un montant de 2,4 milliards d’euros, plonge en Bourse. Bien que conseillé par BNP Paribas, les actions de l'électricien perdent 8%, à 8,14 euros alors qu'elles en valaient  83 € en novembre 2007. Le gouvernement qui fait des pieds et des mains à Bruxelles pour que l’Europe classe le nucléaire comme... énergie verte fonce dans le mur avec un entêtement relevant d'un mysticisme suicidaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 3 octobre 2020

L'impossible démantèlement nucléaire : plaintes en cascade contre Areva-Orano et son usine d'uranium George-Besse I du Tricastin

Areva-Orano_Tricastin_entree-sud.jpgSur les tableurs excels, comme dans les prévisions et sur les fiches des ingénieurs du nucléaire, démanteler une installation nucléaire c'est du tout cuit et ça peu rapporter gros. Notamment en réincorporant les déchets radioactifs dans des biens de consommation courante. Dans la réalité c'est onéreux, long, dangereux et polluant sans régler pour autant la question des déchets mortels ainsi générés. Et ça dissimule à tour de bras les coups tordus. Depuis 2012 l'installation nucléaire George-Besse 1 d'Areva-Orano, produisant de l'uranium enrichi pour les réacteurs et l'armement, située sur le plus grand site atomique de France, est à l'arrêt pour démantèlement. Huit ans plus tard une plainte est déposée pour neuf infractions à la réglementation nucléaire et pour délit de pollution des eaux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 1 octobre 2020

Centrale atomique de Cruas-Meysse : l'incendie qui couve

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpgUne inspection "inopinée" révèle mille fois plus de situations problématiques qu'une visite programmée pour laquelle chacun a eu le temps de se préparer, voir de dissimuler ce qui cloche. Ainsi le 10 septembre 2020 lorsque les inspecteurs de l'ASN débarquent sur le site atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) ils se focalisent sur le bâtiment électrique du réacteur nucléaire n°4 pour y tester  la maîtrise des risques liés à un incendie. Ils n'ont pas été déçus.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 36