|

dimanche 22 novembre 2020

Il y a 2 ans le début des Gilets jaunes : manifestation pour les libertés et les droits du peuple ce 21 novembre à Avignon

2020-11-21_GJ84-CAN84_Avignon-manifestation.jpgDu parking des allées de l'Oulle à Avignon près de 300 personnes se sont dirigées en direction du Palais de Justice en passant par les rues du centre ville à l'occasion des 2 ans du début du mouvement des Gilets Jaunes. Les militants antinucléaires étaient présents.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 30 octobre 2020

Ratification du Traité d'interdiction des armes nucléaires (TIAN) : la France devient hors la loi

TIAN-signature.pngLa ratification du Traité d'interdiction des armes nucléaires (TIAN) par le Honduras - la 50ème ratification- ce 24 octobre 2020 entraîne de facto l'entrée en vigueur du traité dans 90 jours. Le traité interdit d'utiliser, développer, transférer, tester, fabriquer, acquérir, posséder, stocker, implanter et menacer d'employer des armes nucléaires ou d'autres dispositifs nucléaires explosifs. Il marque une étape historique à un moment où le risque de guerre nucléaire est en constante augmentation et que les principaux États dotés de l'arme nucléaire renforcent leurs capacités de dissuasion. Le gouvernement français refuse de se plier à la loi internationale.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 29 octobre 2020

Nouvelles découvertes de défauts de résistance au séisme de 19 réacteurs nucléaires de 900 MWe d’EDF dont 2 réacteurs au Tricastin et 4 à Cruas

reacteur-nucleaire_bleu.jpgEt ça continue ! L'absence de fiabilité et de sécurité des réacteurs nucléaires est à nouveau révélée par la découverte de nouveaux défauts cette fois-ci sur les échangeurs du système de refroidissement intermédiaire des réacteurs de 900 MWe. 19 réacteurs atomiques sont en cause dont deux réacteurs sur quatre du site atomique du Tricastin (Drôme-Vaucluse) et les quatre réacteurs de la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche).

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 28 octobre 2020

Contre les convois de la réintoxication du monde... (réflexions de Normandie)

ca-gresille-dans-le-poteau.jpgLa crise déstabilise les flux capitalistes, c’est un fait. L’aviation n’a jamais été aussi mal au point, une explosion d’un stock de nitrate d’ammonium détruit le port de Beyrouth. RTE, pour sa part, s’inquiète de la capacité de production électronucléaire, suite aux retards qu'EDF a pris dans la maintenance des centrales nucléaires pendant le confinement, et en appelle aux écogestes pour éviter les coupures d’électricité cet hiver. Malgré cela... la fuite en avant productiviste se poursuit. Nos ami-es de la "Grange de Montabot" dans la Manche (1) nous livrent quelques réflexions.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 24 octobre 2020

Orano-Tricastin : deux salariés victimes d'un accident de contamination radioactive

ouvrier-soudeur.jpgUn grave accident du travail est survenu ce jeudi 22 Octobre 2020 dans l’installation Comurhex-II d'Orano sur le site atomique du Tricastin (Vaucluse-Drôme). Deux salariés « robinetiers » , sous-traités de la société Endel, ont reçu sur l’ensemble du corps une grande quantité de poudre d'hexafluorure UF6 - un composé de l'uranium - alors qu’ils intervenaient sur une tuyauterie. Un des intervenants s'étant coupé, sa plaie a vraisemblablement pu être contaminée. De très sérieuses suspicions de contamination interne des deux salariés existent aussi.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 22 octobre 2020

A partir de fin octobre, deux camions par semaine pendant 16 semaines vont traverser toute la France en diagonale chargés de produits radioactifs mortels à destination de l'EPR de Flamanville. La riposte s'organise...

tansport_nucleaire_EPR.pngLe serviteur officiel du lobby nucléaire - l'Autorité de Sûreté Nucléaire -  vient de donner ce 8 octobre son feu vert à la réception et à l'entreposage en piscine sur le site de  l'EPR de Flamanville des produits de fission (combustible) fabriqués dans notre région (Tricastin, Marcoule, Romans/Isère). Alors que ce réacteur atomique n'a toujours pas reçu une autorisation de fonctionnement et accumule les malversations et défaillances dans sa construction : à partir de fin octobre au départ de Romans sur Isère, deux camions par semaine pendant quatre mois vont traverser toute la France en diagonale chargés de produits radioactifs mortels. Des actions pour empêcher ce crime organisé sont prévues tout au long du parcours par les antinucléaires.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 10 octobre 2020

Alerte sur 28 réacteurs nucléaires de 900 MWe d’EDF : les grappes de commande ont été mal contrôlées n'assurant plus la maîtrise de la réaction en chaîne atomique

cuve-piscine-grappe.jpgIls ne s'en vantent pas et les médias taisent l'information préférant surfer sur les peurs d'un virus plus liberticide que mortel : huit grappes de commande de la réaction atomique en chaîne des réacteurs de 900 MWe de sept centrales nucléaires (Blayais, Chinon, Cruas, Dampierre, Gravelines, Saint-Laurent et Tricastin) n'ont pas été contrôlées correctement par EDF mettant gravement en cause la sécurité et la maîtrise de la radioactivité au coeur des réacteurs atomiques. Le nucléariste à dissimulé l'information pendant 13 mois. Et même plusieurs années.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

mercredi 7 octobre 2020

Contre la réintoxication du monde : Appel à une seconde vague d'action pour le 17 novembre

pas-de-retour-a-l'anormal_17juin2020.jpgEn mai dernier, à la sortie du confinement, alors que la machine économique et productiviste se réemballait de plus belle, un appel à agir contre la réintoxication du monde a été lancé et suivi par des dizaines de groupes à travers le pays. Plus de 70 actions, occupations, blocages se sont déployés simultanément. Ils ont matérialisé un premier grand rebond de luttes de terrain face à l'expansion dramatique de la crise écologique et au cynisme patent de nos dirigeants. Forts de cette énergie, plus de 80 collectifs, syndicats, associations, territoires en lutte, ont décidé de se coordonner pour une seconde vague d'actions et de renforcer la pression. Ce  second round aura lieu le 17 novembre prochain, reprenant le principe d’une diversité de formes et de cibles. Les antinucléaires du sud-est s'associent aux actions.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 4 octobre 2020

EDF plonge à la Bourse de Paris

centrale-nucleaire-tour-refroidissement.jpgSur-endetté, impliqué dans des projets de construction de réacteurs non-rentables et dangereux et cumulant des dizaines d'années de retard, subissant une baisse de production d'électricité nucléaire de près de 18% sur un an, EDF qui a lancé sur les marchés spéculatifs une émission d'obligations convertibles pour un montant de 2,4 milliards d’euros, plonge en Bourse. Bien que conseillé par BNP Paribas, les actions de l'électricien perdent 8%, à 8,14 euros alors qu'elles en valaient  83 € en novembre 2007. Le gouvernement qui fait des pieds et des mains à Bruxelles pour que l’Europe classe le nucléaire comme... énergie verte fonce dans le mur avec un entêtement relevant d'un mysticisme suicidaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 3 octobre 2020

L'impossible démantèlement nucléaire : plaintes en cascade contre Areva-Orano et son usine d'uranium George-Besse I du Tricastin

Areva-Orano_Tricastin_entree-sud.jpgSur les tableurs excels, comme dans les prévisions et sur les fiches des ingénieurs du nucléaire, démanteler une installation nucléaire c'est du tout cuit et ça peu rapporter gros. Notamment en réincorporant les déchets radioactifs dans des biens de consommation courante. Dans la réalité c'est onéreux, long, dangereux et polluant sans régler pour autant la question des déchets mortels ainsi générés. Et ça dissimule à tour de bras les coups tordus. Depuis 2012 l'installation nucléaire George-Besse 1 d'Areva-Orano, produisant de l'uranium enrichi pour les réacteurs et l'armement, située sur le plus grand site atomique de France, est à l'arrêt pour démantèlement. Huit ans plus tard une plainte est déposée pour neuf infractions à la réglementation nucléaire et pour délit de pollution des eaux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 1 octobre 2020

Centrale atomique de Cruas-Meysse : l'incendie qui couve

Cruas-Meysse1_fullscreen.jpgUne inspection "inopinée" révèle mille fois plus de situations problématiques qu'une visite programmée pour laquelle chacun a eu le temps de se préparer, voir de dissimuler ce qui cloche. Ainsi le 10 septembre 2020 lorsque les inspecteurs de l'ASN débarquent sur le site atomique de Cruas-Meysse (Ardèche) ils se focalisent sur le bâtiment électrique du réacteur nucléaire n°4 pour y tester  la maîtrise des risques liés à un incendie. Ils n'ont pas été déçus.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 26 septembre 2020

Intimidation : la gendarmerie empêche un rassemblement "Notre maison brûle et nous ne regarderons plus ailleurs" devant le site atomico-chimique du Tricastin

socatri-plan-Tricastin.gifLe pouvoir durci depuis des mois et des années la répression contre toute forme de contestation de son hégémonie sur le peuple et la population. Arrestations arbitraires, contrôles d'identité récurrents, menaces de mise en garde à vue, restriction des droits fondamentaux et libertés individuelles et des droits collectifs, mises sous écoutes téléphoniques et internet, procès : le système, à bout de souffle, se fait de plus en plus violent. Ce samedi 26 septembre, les gendarmes ont empêché la tenue d'un rassemblement au Tricastin dans le cadre de l'appel national "Notre maison brûle et nous ne regardons plus ailleurs" initié à l'occasion du sinistre anniversaire de la catastrophe de "Lubrizol".

Lire la suite...

Partagez ! Partage

dimanche 30 août 2020

Vallée du Rhône : le réchauffement climatique et les sécheresses cycliques saisonnières augmentent la menace atomique du Tricastin et de Cruas

Rhone_01.jpgNon le nucléaire n'est pas la réponse au dérèglement climatique n'en déplaise aux prétendus « écologistes pour le nucléaire » menés tambour battant et oriflammes au vent par le nucléocrate polytechnicien formé à la "French American Fundation" Jancovici. Bien au contraire : maintenir le nucléaire alors que sécheresses cycliques et réchauffement climatique impactent les cours d'eau est une aberration et une démoniaque position. Revue de détail pour l'un des plus grands fleuves de France, le Rhône, où près de quarante installations nucléaires dont 17 réacteurs atomiques sont venues le défigurer, le pomper, le polluer et le menacer. Le fleuve est officiellement reconnu par l'Etat comme pollué.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 28 août 2020

ITER : Macron confirme sa soumission au nucléaire

Emmanuel-Macrond-visioconferencedes.jpgExpérience techniciste hasardeuse à plus de 20 milliards d'euros - un véritable gouffre financier - et à une échelle de temps en complet décalage avec les urgences sanitaires, climatiques et sociales , l'International Thermonuclear Experimental Reactor ITER est l'illustration de la mégalomanie et de l'arbitraire des pouvoirs politiques, économiques et techno-scientistes. Macron, comme ses prédécesseurs, entend poursuivre cette folie nucléariste implantée en pleine zone sismique. Fin juillet, en visioconférence, il a soutenu cette opération internationale délirante.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

samedi 15 août 2020

EDF : l'ex-pdg Proglio et son entreprise sanctionnés pour diffusion de fausse information sur le financement du projet Hinkley Point au Royaume-Uni.

2018_Hinkley-Point-C_1.jpgCinq millions d'euros de pénalités pour EDF et 50 000 euros pour son ex-pdg Proglio : la sanction infligé par l’Autorité des marchés financiers (AMF) illustre comment, dans le secteur nucléaire, on manipule à tour de bras en ayant recours aux fausses infos. L'histoire remonte à 2014 et concerne le projet fou d'EDF d'implanter un EPR en Angleterre. Dans sa communication aux marchés financiers EDF affirmait faussement que des accords de garantie de financement conclus en 2013 avec le gouvernement britannique étaient inchangés,... alors que c'était faux.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 13 août 2020

Tricastin : ça va de plus en plus mal

Centrale-nucleaire-de-Tricastin_batiment-reacteur_batiment-combustibles-uses_prise-eau_rejet_02.jpgAlors que le lobby nucléaire développe depuis plusieurs mois une stratégie de propagande effrénée pour faire prendre des vessies pour des lanternes et installer l'idée que le nucléaire est la réponse aux problèmes du réchauffement climatique en omettant d'évoquer radioactivité, déchets mortels, destructions environnementales par l'exploitation du minerai d'uranium, atteinte quotidienne à la santé et à l'environnement par le fonctionnement des réacteurs : que se passe-t-il du côté de la centrale nucléaire délabrée du Tricastin?

Lire la suite...

Partagez ! Partage

lundi 3 août 2020

Les vauclusien-nes sont appelé-es à rendre hommage à toutes les victimes civiles des bombardements atomiques meurtriers des 6 et 9 aout 1945 sur le Japon par les USA.

CAN84_nucleaire_hiroshima_nagasaki_verbrannter-bub.jpgIl y a 75 ans, le 6 août 1945 à 2 h 45 (heure locale), la folie criminelle du complexe militaro-industriel-atomiste a atteint son apogée et effectué le premier crime atomique de l'histoire sur les populations civiles de Hiroshima puis, le  9 août de Nagasaki. Le Collectif antinucléaire de Vaucluse/CAN84 invite la population à se recueillir le jeudi 6 aout à 18h30 devant l’Hôtel de ville d’Avignon, pour rendre hommage aux centaines de milliers de victimes civiles innocentes de la folie nucléaire.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

jeudi 9 juillet 2020

La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée

EPR-Flamanville.jpgLa Cour des comptes, en ce début juillet 2020, livre un rapport sévère et juste de l'échec opérationnel et financier du réacteur atomique EPR toujours en construction à Flamanville (Manche). Tout comme l'inutilité de poursuivre le programme de "grand carénage" des vieux réacteurs nucléaires délabrés. Sont mis en cause le processus, les méthodes, les financements et même les capacités techniques de la filière nucléaire et de EDF. Une dérive orchestrée par les premiers de cordée sortis de l'Ecole militaire Polytechnique et de l'Ecole des Mines formant la technostructure décisionnaire de la politique énergétique et militaire française. Des super-diplômés qui se sont affranchis allègrement de toute responsabilité, de l'intérêt commun, ont plongé copieusement la main dans les finances publiques du pays pour financer leur délires fous. Avec l'aval des représentants officiels de l'Etat sortis de l'ENA et de Sciences Po et en échappant à toute sanction ou poursuite judiciaire réelle. Une caste qui a pris le pouvoir et fait sécession du reste du pays.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

Bure : les contrôles d’identité systématiques des antinucléaires jugés illégaux car portant atteinte aux libertés individuelles

Bure_antinucleaire_controle-policier.jpgDans un jugement rendu  le 11 juin dernier et connu à présent, la cour d’appel de Nancy estime que les réquisitions du procureur de Bar-le-Duc autorisant les gendarmes à contrôler de manière quasi permanente les habitants et notamment les antinucléaires en lutte contre le projet-fou d'enfouissement des déchets mortels du nucléaire, portent atteinte aux « libertés individuelles »*.  Non respect de la décision de la Cour de cassation, non application du principe de légalité dans les motivations beaucoup trop larges de sa réquisition : le procureur de la République de Bar-le-Duc n’a pas respecté la loi qui devrait pourtant le guider.  Pour mater la contestation antinucléaire, justice et gendarmerie ont mis en place depuis des années une surveillance massive du territoire.  Par ce jugement, leur tentative de contourner l’esprit de la loi et de la constitution, signe un revers important pour le Procureur, sanctionne une forme de faute professionnelle et pour les pouvoirs en place un désaveu de leur autoritarisme et détournement des lois.

Lire la suite...

Partagez ! Partage

vendredi 26 juin 2020

Prochain arrêt du réacteur n°4 de Tricastin : un plan de réparations et d'entretien qui néglige copieusement la sécurité et oublie beaucoup de contrôles et remise en état

Centrale-nucleaire-du-Tricastin_aerien.jpgL'inspection du 15 mai 2020 dernier du réacteur nucléaire n°4 de la centrale atomique du Tricastin (1) par les inspecteurs de l'ASN (2) s'est faite à distance et non sur site pour cause d'épidémie covid19. Autant dire que c'est sur les seuls documents fournis par EDF que les inspecteurs ont pu travailler. Bien que dans l'impossibilité de voir sur pied l'état de délabrement des réacteurs et le peu de sérieux du pilotage des procédures, la moisson n'est pas triste à la veille de la préparation de l’arrêt pour maintenance de ce réacteur vétuste et délabré qui a plus de 44 ans .

Lire la suite...

Partagez ! Partage

- page 1 de 35